Les réfugiés sont si bien en Libye…

Thierry Verhoeven

 Cahiers  Partir quand même...
Le 5 février 2017 |  Lydia Magnoni |  1 messages

Que des personnes fuient la guerre et la misère pour se réfugier dans des pays plus sûrs. Quoi de plus normal ? Depuis des années, des personnes d’Afrique, du Moyen-Orient ou d’Asie entrent dans l’Union européenne. Ils risquent leur vie. Et les dirigeants européens ne trouvent pas de vraies solutions pour améliorer la situation. Cela sera sans doute encore le cas avec les réfugiés qui partent de Libye et traversent la Méditerranée.


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Les dirigeants européens se réunissent pour discuter de la situation des réfugiés qui veulent entrer dans l’Union européenne. Avec le printemps et le beau temps, on pense que beaucoup de réfugiés vont essayer de traverser la Méditerranée pour entrer en Europe. Cela créerait une situation de crise comme il y en a plusieurs fois par an… Ces situations de crise ne sont donc pas nouvelles et pourtant, les dirigeants européens n’arrivent pas à se mettre d’accord pour respecter les droits humains des réfugiés et pour les accueillir avec dignité   si c’est nécessaire.

Une aide économique

En 2016, environ 181 000 personnes sont entrées dans l’Union européenne par l’Italie en traversant la Méditerranée. Beaucoup de ces personnes partaient de Libye. Sur ces 181 000 personnes, il y avait 25 000 mineurs isolés, c’est-à-dire des enfants sans leurs parents. Et selon les chiffres officiels, 4 500 migrants sont morts noyés en voulant traverser la mer…
C’est donc une catastrophe. Il est normal que les dirigeants de l’Union européenne discutent de cette situation et essaient de trouver des solutions. Il y a 2 grandes propositions sur la table. La première est d’aider économiquement les pays d’où viennent les migrants pour diminuer les départs des pays d’origine. En échange, les pays d’origine devront tout faire pour dissuader les habitants de quitter le pays et ils devront accepter automatiquement les migrants originaires du pays qui seront expulsés d’Europe.
Mais l’aide sera-t-elle suffisante et efficace ? Les droits humains de ces populations seront-ils bien respectés ? Qui va contrôler l’aide et le respect des droits ? La deuxième solution pose aussi des problèmes. Les dirigeants de l’Union européenne veulent faire un accord avec la Libye, comme ils l’ont fait avec la Turquie. Mais la Libye n’est pas la Turquie…

La Libye pire que la Turquie

Après l’accord avec la Turquie* le nombre de réfugiés qui passaient par la mer Égée pour débarquer en Grèce a diminué. L’idée des Européens est d’essayer de faire le même genre d’accord avec la Libye. Mais la Libye n’est pas la Turquie. En Turquie, le président Erdogan dirige le pays de façon très autoritaire. Il est le « chef », on sait avec qui on parle. On sait aussi que la situation des réfugiés en Turquie n’est pas des meilleures et leurs droits ne sont pas toujours respectés.
En Libye, la situation est presque incontrôlable. Il y a, par exemple, 2 gouvernements et 2 parlements opposés qui veulent diriger le pays. Les forces de l’ordre ne contrôlent pas le territoire. Avec qui alors faire un accord ? Sans doute avec des « chefs de guerre » qui exploitent les migrants.

Réfugiés aux mains de bandes armées

Par exemple, le député Philippe Lamberts, coprésident du groupe écologiste au Parlement européen a déclaré : « C’est quoi l’accueil des réfugiés en Libye ? Ce sont des bandes armées qui soumettent les migrants à l’esclavage et à la prostitution pour en tirer un maximum de fric pour payer la traversée de la mer Méditerranée. Alors quoi, on va aller payer des bandes armées en Libye qui vont garder le contrôle sur ces pauvres gens. Ce sont là les valeurs de l’Union européenne ? De qui se moque-t-on ? Au lieu de travailler sur les causes des conflits et des arrivées de migrants, ce qu’on fait c’est refouler les migrants et les tenir à distance par tous les moyens. »
Malheureusement, il faut bien dire que Philippe Lamberts a raison. Les dirigeants des 28 pays de l’Union européenne disent qu’ils dirigent le plus grand espace démocratique au monde avec des valeurs comme les droits de l’homme. Et pourtant, ils n’ont pas le courage et la volonté d’améliorer vraiment la situation de milliers de migrants.

*Lire notre article Froid et misère dans les camps de réfugiés et migrants

Voir L’infographie les routes de l’immigration en Europe
Un article d’Amnesty international qui décrit la situation des réfugiés en Libye


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Dans la même rubrique

Un Noël au goût d’oranges… amères
Un Noël au goût d’oranges… amères
Le 22 décembre 2016
En fruits, en jus, en sodas, les oranges sont partout. C’est une véritable industrie. Dans...
Dessine-moi… la Méditerranée
Dessine-moi… la Méditerranée
Le 21 juin 2017
L’association Cartooning for Peace a créé une exposition et une activité pédagogique sur la région...
On accueille toute la misère du monde ? N’IMPORTE QUOI !
On accueille toute la misère du monde ? N’IMPORTE QUOI !
Le 26 juin 2017
La majorité des personnes qui demandent l’asile ont quitté un pays en guerre. Elles fuient pour...
On n’enferme pas un enfant. POINT.
On n’enferme pas un enfant. POINT.
Le 26 juin 2017
Le 20 juin, c’était la Journée mondiale des réfugiés. C’est une journée internationale pour...

Vos commentaires

  • Le 12 mai à 08:22

    ce qui m’intérroge c’est que ces personnes sont invités à venir en europe, ils sont détresse et n’ont plus les capacités de réfléchir car on ne va pas se réfugier chez son agresseur dans la normalité, et c’est atroce de quitter son pays, ses habitudes, la culture la façon de vivre, à réfléchir mais il faut aider ses personnes bien entendu

    Répondre à ce message

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Dans les pays d’Europe, on accueille trop de réfugiés ?

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2017 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.

Avec le soutien de