Droit du sol, droit des gens


 Cahiers  La dernière histoire belge
Le 1er novembre 2007 | |  4 messages


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Dans notre pays, la logique du droit du sol s’oppose souvent à celle du droit des gens. Surtout depuis que la frontière linguistique a été créée en 1963. Prenons le cas d’une personne francophone qui habite Linkebeek, commune de la périphérie bruxelloise. Cette personne habite donc dans une commune située en Région flamande mais dont la majorité des habitants parle le français. Si on privilégie le droit du sol, cette personne devra parler le néerlandais, effectuer toutes les démarches administratives en néerlandais (papiers officiels, justice, notaire, ...), envoyer ses enfants à l’école néerlandophone et voter pour des représentants flamands. Si on privilégie le droit des gens, elle aura le droit de d’utiliser sa langue maternelle (le français) et de bénéficier de facilités administratives dans sa langue. Elle pourra aussi élire des francophones pour gérer sa commune.

M-L S


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Vos commentaires

  • Joséphine

    Le 3 mai 2012 à 12:07

    Bin ,voilà ti pas que Sarko et Marine veulent remettre des frontières franco Françaises,Ce n’est pas du tout pour se renfermer disent ils ni par égoïsme,c’est pour mieux s’ouvrir aux autres.
    Et dire que c’est la faute à deux napoléone tout çà.
    Ils ont une chose en commun ,ils ont le sperme vivace et ils aiment les femmes même quand ils sont cocus.

    Répondre à ce message

  • De Broyer J-F.

    Le 22 janvier 2011 à 14:06

    LE DROIT DU SOL EST UN ANCIEN DROIT FÉODAL : LE SOUVERAIN ÉTAIT PROPRIÉTAIRE DE LA TERRE ET DES GENS QUI VIVAIENT DESSUS. IL Y AVAIT LE ROI DE FRANCE, L’EMPEREUR D’AUTRICHE-HONGRIE,ETC. ILS POUVAIENT CONCÉDER OU RETIRER DES TERRITOIRES à LEURS VASSAUX. DEPUIS LA RÉVOLUTION FRANCAISE IL Y A EU DES ROIS DES FRANCAIS (ET NON DE FRANCE),DES ROIS DES BELGES (ET NON DE BELGIQUE)QUI RÈGNENT MAIS QUI NE POSSÈDENT PAS LA TERRE. LE DROIT DU SOL EST DEVENU OBSOLÈTE ET A CÉDÉ LA PLACE AU DROIT DES GENS.
    D’AUTRE PART, SI LES PROVINCES BELGES ONT ÉTÉ RÉUNIES À CERTAINES ÉPOQUES, LE DUCHÉ DE BRABANT ET BRUXELLES N’ONT JAMAIS APPARTENU À LA FLANDRE.

    Répondre à ce message

  • Philippine

    Le 31 mai 2010 à 14:40

    Je n’y comprends rien....Le droit du sol s’oppose au droit du sang, et concerne l’acquisition de la nationalité. Dec ce point de vue, le "droit du sol" est "plus libéral", puiqu’il permet aux résidents d’un territoire (ils sont sur le sol) d’acquérir la nationalité - par opposition au droit du sang, qui suppose des liens de parenté pour l’acquisition de la nationalité.
    Quelq’un peut-il m’expliquer le rapport avec le droit des gens (droit des gens = droit international) ?

    Répondre à ce message

  • jacobs micheline

    Le 13 avril 2008 à 11:32

    Cette frontière linguistique date d’un autre âge !
    Quand on a retité les frontières européennes ,on aurait du commencer par celle là !

    Répondre à ce message

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Dans les pays d’Europe, on accueille trop de réfugiés ?

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2017 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de