Mandela en quelques dates


 Cahiers  Adieu, Madiba
Le 16 décembre 2013 |  Lydia Magnoni


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

8 juillet 1918 : Nelson Mandela naît dans l’ancien bantoustan du Transkei.

1942 : Il obtient une licence en droit.

1943 : Il prend contact avec le Congrès national africain (ANC).

1943-1944 : La Ligue de la jeunesse de l’ANC est créée : elle appelle à la mobilisation et organise des actions de masse.

1948 : Le système d’apartheid   est installé en Afrique du Sud

1949-1950 : L’ANC adopte le programme de la Ligue des jeunes : boycott, grève, désobéissance civile et non-coopération avec le régime.

1951-1952 : Mandela devient le président de la Ligue des jeunes de l’ANC. Il est arrêté, condamné et interdit de rassemblement public pendant six mois.

1956 : Mandela est à nouveau arrêté avec 155 autres personnes lors d’un procès pour trahison.

1958 : Mandela épouse Winnie.

1960 : A Sharpeville, une manifestation pacifique tourne au massacre : il y a 69 morts.

1961 : Mandela et ses coaccusés sont acquittés. Mandela est de nouveau arrêté pendant l’état d’urgence instauré après Sharpeville. Le Congrès panafricain et l’ANC sont interdits à la suite des événements. La branche armée de l’ANC est créée. Une grève générale est organisée en mai. Le régime blanc réagit très violemment. Mandela entre dans la clandestinité.

1962 : Pendant six mois, Mandela se rend au Royaume-Uni puis en Afrique, notamment en Ethiopie, où il suit un entraînement militaire. Il rentre en Afrique du Sud, où il est arrêté pour avoir quitté illégalement le pays et avoir incité les ouvriers noirs à faire grève. Il est condamné à cinq ans de travaux forcés.

1963 : Mandela et plusieurs dirigeants de l’ANC sont arrêtés et accusés de complot pour renverser le gouvernement par la violence.

12 juin 1964 : Mandela et sept autres accusés sont condamnés à la prison à perpétuité. Mandela est emprisonné à Robben Island.

Juin 1976 : A Soweto, (plus de 300 morts).
1982 : Nelson Mandela est transféré à la prison de haute sécurité au Cap ; il reste à l’isolement complet pendant six ans.

1988 : Mandela est hospitalisé pour une tuberculose, Il retourne en prison à Paarl. Sa popularité, entretenue par l’ANC et par sa femme Winnie, ne cesse de grandir. Il devient le plus ancien et le plus célèbre prisonnier politique du monde. Parallèlement, la situation devient intenable pour le régime. Après la chute du mur de Berlin et la fin de la guerre froide, la résistance s’intensifie, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays.

11 février 1990 : Nelson Mandela est libéré après vingt-sept années de prison.

Août 1990 : L’ANC renonce à la lutte armée.

1991 : Mandela assume la présidence de l’ANC, redevenu légal, et négocie avec Frederik De Klerk, alors président.

30 juin 1991 : L’apartheid est supprimé

Novembre 1991 : Nelson et Winnie Mandela se séparent et divorcent en 1992.

Septembre 1992 : Signature des accords pour une assemblée constitutionnelle, une nouvelle constitution et un gouvernement de transition.

1993 : Mandela et De Klerk reçoivent ensemble prix Nobel de la paix. Nouvelle Constitution en Afrique du Sud.

27 avril 1994 : Premières élections libres en Afrique du Sud : l’ANC l’emporte avec 62 % des voix. Mandela devient le premier président de la République sud-africaine de l’après apartheid.

1995 : L’autobiographie   de Mandela « Un long chemin vers la liberté » est publié. 6 millions d’exemplaires seront vendus dans le monde.

18 juillet 1998 : Mandela se marie pour la troisième fois, le jour de ses 80 ans.

1999 : Mandela passe le flambeau à Thabo Mbeki, son vice-président.

2000 : Mandela est nommé négociateur dans le conflit entre Hutus et Tutsis qui ravage le Burundi.

Janvier 2002 : le musée de l’Apartheid ouvre à Johannesburg.

Avril 2002 : Mandela s’engage dans la lutte contre le sida en Afrique du Sud.

6 janvier 2005 : Makgatho Mandela, fils de Nelson, meurt du sida.

Juillet 2005 : Une BD consacrée à la vie de Mandela est vendue à plus de 1 million d’exemplaires.

21 septembre 2008 : Le successeur de Nelson Mandela à la présidence de l’Afrique du Sud, Thabo Mbeki, démissionne.

15 février 2009 : Mandela apporte son soutien au leader de l’ANC, Jacob Zuma, qui sera élu le 22 avril 2009.

Octobre 2009 : Les archives de Mandela léguées à la fondation qui porte son nom sont présentées à la Foire du livre de Francfort. Des extraits publiés sous le titre Conversation avec moi-même sortiront au Royaume-Uni en octobre 2010.

5 décembre 2013 : Mandela meurt. Le monde entier lui rend hommage  


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Dans les pays d’Europe, on accueille trop de réfugiés ?

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2017 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.

Avec le soutien de