La Belle Gigue

André Bialek

Le 22 mai 2019 | Mise en ligne : Lydia Magnoni

Les querelles communautaires ne datent pas d’hier. André Bialek, un chanteur francophone en parlait déjà dans sa chanson la Belle Gigue, en 1976. Un groupe folk flamand Circo Maximo vient d’adapter cette "belle gigue" en flamand... Car apparemment, des deux côtés de la frontière linguistique, des citoyens pensent que "Pendant qu’on se tire les deux langues, Y’a les Bourgeois les Fransquillons qui nous étreignent et nous étranglent"


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

PNG - 331 ko

Ah la belle gigue, gigue
Gigue que l’on pourrait danser
Si les vieilles digues, digues
Diguedon les faisait tomber

Dans le royaume de Belgique
Y’a du temps qu’on a plus dansé
Est-ce à cause de la drache
Qu’on a les quilles toutes rouillées ?

(Refrain) Mais la belle gigue, gigue
Gigue que l’on pourrait danser
Si les vieilles digues, digues
Diguedon les faisait tomber

Si c’est pas à cause de la drache
Qu’on a les quilles toutes rouillées
C’est qu’on n’sait plus sur quel pied
On pourrait se mettre à danser

(Refrain)

Si on ne sait plus sur quel pied
On pourrait se mettre à danser (bis)
C’est cause aux vieilles querelles
Entre Wallons et Flamands

(Refrain) Mais la belle gigue, gigue ...

Entre Wallons et Flamands
Entre Flamands et Wallons
Y’a les Bourgeois les Fransquillons
Pendant qu’on se tire les deux langues
Qui nous étreignent et nous étranglent

Mais la belle gigue, gigue
Gigue qu’on leur fera danser
Quand les vieilles digues, digues
Diguedon les fera tomber
Si c’est possible

(c) André Bialek

La belle gigue in het Vlaams - Circo Maximo

PNG - 41.3 ko

PNG - 45.5 ko

Ah, de mooie gigue ( Ah België dans de gigue) die we zouden kunnen dansen
als men de oude dijken ( de obstakels )
zou laten vallen

In het koninkrijk België is het lang geleden dat we nog eens dansten
komt dat door de regen
die onze benen doet roesten

Als onze benen niet verroest zijn door de regen
dan is het omdat we niet meer weten
met welke voet we moeten beginnen dansen

( we weten niet wat we van de situatie moeten denken ) dat we niet meer weten hoe te beginnen
komt door de oude twisten tussen Vlamingen en Walen
tussen Vlamingen en Walen
zijn er bourgeois en franskiljons
zij zijn het die ons benauwen en wurgen terwijl wij taal en tong naar elkaar uitsteken

Ah, de mooie gigue
de dans die we hen zullen doen dansen
als we de oude dijken hebben laten vallen.


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Le succès des écologistes aux élections, c’est une vraie prise de conscience pour l’environnement :

Clôture du précédent sondage "Sondage ", pour voir l'analyse cliquez ici

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2019 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de