Extrême droite et droite extrême en Europe


Le 18 juin 2019 | Mise en ligne : Lydia Magnoni

Au lendemain des élections européennes, le bilan n’est pas très réjouissant. Les partis d’extrême droite et de droite extrême ont remporté beaucoup de voix dans certains pays d’Union européenne : en Belgique, en France, en Italie, au Royaume-Uni, en Hongrie et en Pologne, notamment. Mais heureusement, ils n’ont pas progressé partout, …


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

La Belgique s’est réveillée un peu déboussolée après les élections fédérales, régionales et européennes. Dans ces différents niveaux de pouvoir, le Vlaams Belang Vlaams Belang nouveau nom du Vlaams Blok, parti d’extrême droite flamand , parti d’extrême droite flamand, a très fort progressé suite au choix des électeurs et électrices. Il est devenu le 2ème parti (avec le plus de voix) en Flandre et le 3ème parti en Belgique. Et en Europe, il est passé de 4% en 2014 à 11% en 2019.
Dans toute l’Union européenne, on votait aussi en mai 2019 pour élire le prochain Parlement européen (voir les résultats ici). Là aussi, les partis d’extrême droite et de droite extrême ont fait un score important et… inquiétant. Petit tour d’horizon :

Les pays où l’extrême droite et la droite extrême progressent

L’Italie
C’est en Italie que l’extrême droite a gagné le plus de sièges. La Ligue, ce parti d’extrême droite du ministre de l’Intérieur ministre de l'Intérieur responsable de la police, de la sécurité des personnes et des biens. Matteo Salvini, a obtenu 34 % des voix. Aux dernières élections européennes, en 2014, La Ligue n’avait recueilli que 6 % des voix. Depuis 2018, ce parti est au pouvoir dans le pays. Il fait une politique anti-migratoire très dure.

La France
En France, le parti qui a remporté les élections européennes est le Rassemblement National (ex-Front National) de Marine Le Pen. Ce parti d’extrême droite obtient 23% des voix. Il passe de peu avant le parti de l’actuel Président Emmanuel Macron, La République En Marche (LREM). Cependant, le Rassemblement National recule un peu par rapport à 2014. Il avait alors obtenu près de 25% des voix. En France, les deux partis traditionnels (les Républicains et le Parti socialiste), qui ont longtemps gouverné le pays, ont presque été effacés du paysage politique. Lors des élections européennes 2019, ils ont obtenu à eux 2 à peine plus de 10% des votes.

Le Royaume-Uni
Au Royaume-Uni, plongé en pleine crise du Brexit, c’est le Parti du Brexit qui a eu le plus de votes (31%). Ce parti a pourtant été créé il y a à peine 4 mois par Nigel Farage. Farage est l’ancien chef du Parti de l’indépendance l’Upik, un parti très à droite et contre l’Union européenne. Ce parti a aussi des tendances racistes. Mais l’Upik n’a eu que 3% des voix, contre 24% en 2014. Le Parti du Brexit est lui aussi antieuropéen. Et il veut fortement limiter l’immigration au Royaume-Uni.

La Hongrie
En Hongrie, le parti national conservateur Fidesz a remporté une victoire écrasante : 56 % des votes. C’est le parti du Premier ministre Viktor Orban. Ce parti est contre l’accueil des migrants dans son pays. Raciste, anti-européen et anti-avortement, Orban et son gouvernement affichent des politiques de droite extrême. Orban est d’ailleurs en contact avec des personnalités d’extrême droite comme l’Italien Matteo Salvini. Le parti hongrois d’extrême droite, Jobbik, a quant à lui remporté 9 % des votes. Ce qui ne laisse pas grand-chose pour les partis de la gauche hongroise.

La Pologne
En Pologne, les ultraconservateurs nationalistes et eurosceptiques du parti Droit et Justice (PiS) sont au pouvoir depuis 2015. Ils ont remporté les élections européennes haut la main, avec 45% des voix. En Pologne aussi, des droits fondamentaux comme le droit à l’avortement sont menacés. Dans les autres pays de l’Union européenne, les partis d’extrême droite et de droite extrême n’ont pas fait de gros scores. Même s’il faut rester vigilant pour l’avenir. Quelques exemples ?

Les pays où l’extrême-droite et la droite extrême n’ont pas gagné

L’Allemagne
En Allemagne le parti d’extrême droite Alternative pour l’Allemagne (AfD) a obtenu 11% : c’est plus qu’en 2014 (7%), mais moins qu’en 2017 aux élections législatives (12,6%). L’extrême droite n’a donc pas remporté la victoire que beaucoup craignaient. Le parti de l’actuelle chancelière (= Première ministre), Angela Merkel, remporte les élections aux côtés des Verts qui font une importante percée en Allemagne.

La Suède
En Suède, le parti d’extrême droite, « Les Démocrates de Suède », espérait devenir le 2ème parti du pays. Malgré une progression, il s’est retrouvé 3ème avec 15% des votes.

L’ Espagne
En Espagne, le parti socialiste au pouvoir est arrivé en tête avec 30% des votes. L’extrême droite espagnole, Vox, est loin d’avoir gagné les élections européennes. Mais Vox, créé il y a 6 ans, est quand même passé de 1,57% en 2014, à plus de 6% des voix cette année.

L’ Autriche
En Autriche, le parti d’extrême droite « La Liberté » est en chute, suite à un scandale politique juste avant les élections.

Les Pays-Bas
Aux Pays-Bas, le Parti de la liberté (PVV), dirigé par Geert Wilders, est l’un des grands perdants des élections européennes. Ce parti d’extrême droite a obtenu 4% des voix, alors qu’il en avait 13% en 2014. Et dans certains pays, comme la Roumanie, Malte, Chypre, l’Irlande ou la Lituanie, l’extrême droite est très peu présente et n’a remporté aucun siège.


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Lutter contre le réchauffement du climat, c’est avant tout l’affaire des :

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2019 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de