Des droits fondamentaux menacés


En Europe, les populismes de droite et l’extrême droite ont de plus en plus d’influence. Des partis politiques et même des dirigeants de l’Union européenne risquent de remettre en cause la Charte européenne des droits fondamentaux. Une charte qui protège les citoyens et les citoyennes de l’Union européenne.


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Les idées des partis populistes populistes personnes ou partis qui veulent défendre ou soi-disant défendre les gens du peuple, les "petites gens" contre le système, contre l’élite. Le populisme de droite est aussi contre l’immigration , contre l’Union européenne, contre des nouveaux droits progressistes. de droite et d’extrême droite gagnent de l’influence dans les Etats de l’Union européenne. C’est une menace pour les droits des citoyens et des citoyennes de l’Union européenne. Des droits garantis par la Charte des droits fondamentaux. La charte des droits fondamentaux de l’Union européenne existe depuis 2000. En décembre 2007, la Charte des droits fondamentaux a été proclamée officiellement au Parlement européen. Et depuis 2009, les Etats membres de l’Union européenne doivent respecter cette charte des droits fondamentaux.

Droits de l’homme

Cette Charte est une version améliorée et actualisée de la Charte européenne des droits de l’homme. Elle compte 54 articles divisés en 6 chapitres : la dignité dignité Respect pour un être humain , les libertés, l’égalité, la solidarité, la citoyenneté citoyenneté Façon de défendre ses droits tout en respectant ses devoirs et en se souciant de l’intérêt de tous. Manière de participer à la vie sociale et démocratique, de participer aux décisions de la vie publique. et la justice. C’est une sorte de catalogue des droits minimum pour tous les pays membres de l’Union.

Divisions

La Charte symbolise bien les problèmes de l’Union européenne. Les progressistes ont peur que la Charte ne soit utilisée pour freiner des avancées dans les droits sociaux et économiques dans les pays membres de l’Union. D’autres la trouvent trop audacieuse. Ainsi, le Royaume-Uni ou la Pologne ont déjà obtenu des « exceptions » à la Charte européenne. Ainsi, le Royaume-Uni a toujours dit que la Charte n’est pas assez libérale en ce qui concerne le droit du travail et les droits sociaux. La Pologne, elle, « coince » sur certains droits individuels. Ce pays a peur que la Charte ne donne trop de droits aux homosexuels, par exemple. Des dirigeants de partis populistes de droite et d’extrême droite trouvent qu’il y a trop de droits dans cette charte et qu’elle nous protège trop.


Auteur : Thierry Verhoeven
Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Lutter contre le réchauffement du climat, c’est avant tout l’affaire des :

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2019 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de