Le prix Nobel de la Paix récompense Obama


 Articles
Le 14 octobre 2009 |


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Le Suédois Alfred Nobel, inventeur de la dynamite est aujourd’hui plus connu par les prix qui portent son nom que par son invention. Pourtant cette année, l’annonce du Prix Nobel de la Paix a fait presque autant de bruit qu’un bâton de dynamite. Le Comité Nobel a créé la surprise. Ce vendredi 9 octobre, il a donné le Prix Nobel de la Paix à Barack Obama.


Photo : Belga

Les prix Nobel sont des récompenses internationales très prestigieuses. On les annonce au mois d’octobre de chaque année. Et la cérémonie de remise des prix a lieu le 10 décembre, jour anniversaire de la mort d’Alfred Nobel. Il y a le prix Nobel de physique, le prix Nobel de Chimie, le prix Nobel de Médecine, le prix Nobel de Littérature, le prix Nobel d’Economie et le prix Nobel de Paix.

Tous ces prix portent le nom d’Alfred Nobel. À sa mort en 1896, Alfred Nobel avait laissé une belle somme en héritage : 32 millions de couronnes. Il ne léguait pas sa fortune à ses héritiers directs, mais il demandait que l’on crée une institution qui récompenserait chaque année des personnes qui ont rendu de grands services à l’humanité. L’infirmière statisticienne Florence Nightingale lui aurait soufflé l’idée. Elle l’aurait convaincu de réparer de cette façon le mal qu’il avait causé avec sa dynamite. 

Un Nobel de la Paix 2009 très critiqué

Depuis 1901, le Comité Nobel décerne donc chaque année ses prix à des personnes « ayant apporté le plus grand bénéfice à l’humanité », par leurs inventions, découvertes et améliorations dans différents domaines de la connaissance, par l’œuvre littéraire la plus impressionnante, ou par leur travail en faveur de la paix.

Cette année, le 9 octobre, le Comité Nobel a attribué le prix Nobel de la Paix à Barack Obama. A l’Institut Nobel, à l’annonce du nom du lauréat, les journalistes ont eu une réaction de surprise. Barack Obama a été élu président des Etats-Unis, il y a à peine 9 mois. Il n’a pas encore un bilan très solide. Beaucoup pensent qu’Obama a reçu ce Prix pour trop peu et trop tôt. Qu’il a reçu ce Prix pour l’espoir qu’il incarne plus que pour son bilan.

Ce n’est pas la première fois qu’un homme politique reçoit le Prix Nobel de la Paix. Il y a eu notamment Théodore Roosevelt, Anouar el-Sadate, Menahem Begin, Shimon Peres, Yitzhak Rabin, Yasser Arafat et Lech Walesa…Et certaines de ces nominations ont aussi été très critiquées.

Du côté des contre, il y a par exemple Hugo Chavez, le président du Venezuela.

"Qu’a donc fait Obama pour mériter cette distinction ?", a-t-il demandé, avant d’affirmer que le jury du Nobel "a considéré comme un élément déterminant son souhait d’un monde sans armes nucléaires, en oubliant son engagement dans le maintien de ses bataillons en Irak et en Afghanistan et sa décision d’installer de nouvelles bases militaires en Colombie".
Le Nobel de la paix récompense en effet Obama alors que son pays est en guerre en Irak et en Afghanistan. Mais ces guerres, Obama les a « héritées » de Bush, le précédent président des Etats-Unis.
Certains pensent enfin que ce Nobel de la Paix ne facilitera pas le travail de Barack Obama. Il est en quelque sorte obligé de répondre à ce que l’on attend de lui. Même si on en attend beaucoup trop…

Un Nobel de la Paix 2009 tourné vers l’avenir

 Du côté de ceux qui se réjouissent de ce prix, il y a eu aussi des félicitations et des encouragements. Le dalaï lama, notamment, a félicité le président américain.

Il lui a demandé de s’appuyer sur ce Nobel pour encourager la liberté. Il a aussi fait l’éloge de la volonté du président américain d’avancer dans le désarmement nucléaire et de protéger l’environnement.

Même Fidel Castro. Opposant historique aux Etats-Unis, Castro, le Père de la Révolution cubaine, voit dans cette décision « une critique contre la politique génocidaire qu’ont suivie nombre de présidents de ce pays, une exhortation à la paix et à la recherche de solutions conduisant à la survie de l’espèce ».

Samedi, le Comité Nobel a répondu à ceux qui critiquent son choix. Les membres de ce comité ont estimé que le risque aurait été de récompenser l’action du président américain trop tard. Le Comité Nobel a rappelé qu’Obama a reçu le Nobel « pour ses efforts extraordinaires afin de renforcer la diplomatie internationale et la coopération entre les peuples »

Mais qu’en pense Barack Obama, le principal intéressé ? « Ce n’est pas comme cela que je m’attendais à me réveiller ce matin », a déclaré Barack Obama qui a dit avoir réagi à la nouvelle "avec surprise et une profonde humilité".

Le président américain a confié ne pas avoir l’impression de mériter le Nobel par rapport aux lauréats antérieurs, mais qu’il l’accepterait « comme un appel à l’action »contre le réchauffement climatique ou la prolifération nucléaire et pour la résolution des conflits.

Il donnera les 1,4 millions de dollars qui accompagnent le prix Nobel de la paix à une oeuvre de charité. Il n’a pas encore décidé quelle organisation recevrait cet argent.


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Dans la même rubrique

La langue française est en fête
La langue française est en fête
Le 23 mars 2017
Du 18 au 26 mars, la langue française est en fête  ! A cette occasion, il y a beaucoup d’activités...
Un feu d’artifice pour un nouveau site
Un feu d’artifice pour un nouveau site
Le 21 juillet 2017
Ce feu d’artifice pour fêter le nouveau site de L’Essentiel, en ligne depuis le 21 juillet. Un...
Tableau noir et vie en rose
Tableau noir et vie en rose
Le 12 septembre 2016
On dit d’une personne qu’elle est analphabète quand elle ne peut ni lire ni écrire en le comprenant...
La langue française dans le monde
La langue française dans le monde
Le 23 mars 2017
Selon l’Organisation internationale de la Francophonie, il y a 274 millions de francophones dans...

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Dans les pays d’Europe, on accueille trop de réfugiés ?

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2017 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.

Avec le soutien de