Accueil > Articles > Voter, mode d’emploi


Voter, mode d’emploi

Elections du 10 juin

mardi 1er mai 2007

Le 10 juin prochain, les électeurs vont voter deux fois : pour élire les membres de la Chambre et du Sénat. Explications...

Dans les deux cas, l’électeur devra choisir entre différentes listes de candidats qui appartiennent à différents partis politiques. Ceux-ci ont, chacun, leurs idées et leurs solutions pour résoudre différents problèmes qui concernent la vie du pays et de ses habitants : l’emploi, le logement, la sécurité, les soins de santé, la justice... Toutes ces idées sont regroupées au sein du programme électoral de chaque parti.

Pour la Chambre

Le 10 juin, l’électeur votera d’abord pour la Chambre des représentants. Pour ce premier vote, il aura le choix entre des listes de candidats différents en fonction de l’endroit où il est domicilié. Les candidats sont différents dans chaque province province une des divisions géographiques et administratives du pays . Seule exception, la province du Brabant flamand est divisée en 2 à cause de la région bruxelloise. Il y aura des listes pour les habitants de la région de Bruxelles-capitale et une partie du Brabant flamand (Hal-Vilvorde). Il y aura une liste pour la région de Louvain (l’autre partie du Brabant flamand). Il y a donc 11 régions électorales pour la Chambre

Pour le Sénat

Pour le Sénat, c’est un peu plus simple. Il y a 3 régions électorales : les électeurs votent pour les listes de candidats francophones ou flamands, selon qu’ils habitent en Wallonie ou en Flandre. C’est ce que l’on appelle le collège électoral français ou néerlandais. Les Bruxellois, eux, ont le choix entre les deux collèges. Enfin, les candidats doivent faire un choix et ne peuvent pas se présenter, à la fois, pour la Chambre et le Sénat

Comment voter ?

Pour émettre un vote valable, c’est-à-dire qui comptera lors du dépouillement, l’électeur peut voter de différentes manières. Soit cocher la case qui se trouve en tête d’une liste, ce qui signifie qu’il est d’accord avec l’ordre dans lequel les candidats de cette liste ont été présentés. C’est ce que l’on appelle voter en tête de liste. Vous pouvez aussi voter pour un ou plusieurs candidats sur une même liste. Il s’agit alors d’un vote nominatif.

Dans tous les cas, la règle suivante doit être respectée : l’électeur ne peut voter que pour une seule liste de candidats ! Si ce n’est pas le cas, le vote sera considéré comme un vote nul. Un bulletin de vote qui a été raturé, qui contient des dessins, des injures… subira le même sort. Ce type de vote n’est désormais plus possible quand l’électeur vote de manière électronique, à l’aide d’un ordinateur. Par contre, le vote blanc, lui est toujours possible, avec les bulletins en papier comme avec l’ordinateur. Le vote blanc consiste à ne rien inscrire sur son bulletin. On ne vote donc pour personne pour montrer que l’on n’est d’accord avec aucun parti. Contrairement à ce que l’on pense souvent, les votes nuls comme les votes blancs ne vont pas à la majorité. Ils ne sont simplement pas pris en compte lors du dépouillement.

(1) Le programme électoral des partis peut être consulté sur Internet, les sites des principaux partis : www.ps.be ; www.mr.be ; www.lecdh.be ; wwww.ecolo.be

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles

SPIP | Squelettes & Graphisme: Banlieues | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0