Accueil > Articles > Une manifestation à


Une manifestation à double tranchant

Brève

lundi 19 novembre 2007

Ce dimanche 18 novembre, 35 000 personnes ont défilé dans les rues de Bruxelles pour défendre l’unité de la Belgique. A l’origine, c’est une simple citoyenne, une fonctionnaire liégeoise qui a appelé à ce « rassemblement pour l’Unité nationale », Marie-Claire Houart avait lancé sur internet la pétition : « I want you for Belgium ». Cette pétition appelle « les Belges de naissance, de cœur ou d’adoption » à obtenir des hommes politiques qu’ils respectent le pays et son unité, qu’ils s’occupent « des vrais problèmes tels que emploi, sécurité, santé, bien-être, l’environnement… Sans gaspiller leur temps et NOTRE argent à des querelles qui ne concernent qu’une minorité »

Cette pétition a été signée par 140 000 personnes. Encore plus que l’autre pétition « Sauvons la solidarité » lancée par des syndicalistes de la FGTB et de la CSC.C’est à cause du succès de la pétition que l’idée d’une manifestation est née. Le but était de redire l’inquiétude des citoyens après 161 jours de crise. Ce dimanche 18 novembre, beaucoup de manifestants étaient plutôt des jeunes. Les symboles du pays : drapeaux belges, Royauté, Brabançonne,… étaient partout. Sur les calicots, de nombreux slogans appelaient à garder la Belgique : "Touche pas à ma Belgique !" "L’Union fait la force". Et aussi un "België best !", (la Belgique, c’est le mieux) qui fait allusion au "België barst !" (Belgique crève !") du Vlaams Belang, parti flamand d’extrême droite.
La manifestation a démarré de la Gare du Nord, à 11 heures. Elle s’est achevée par une fête dans le parc du Cinquantenaire. Là, les manifestants ont retrouvé d’autres symboles de la Belgique : les "baraques à frites" et les pompes à bière.

La manifestation de ce dimanche est-elle un succès ? C’est sûr, elle a rassemblé plus de personnes que prévu : plus de 30 000 personnes. Mais dimanche, il y avait parmi les manifestants beaucoup plus de Wallons et de Bruxellois que de Flamands. Et du côté des hommes politiques, il n’y avait que des francophones. Aucun homme politique flamand n’a participé à la manifestation. Révélateur ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles

SPIP | Squelettes & Graphisme: Banlieues | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0