Accueil > Cahiers > La sécu aux urgences > Une caisse pour (...)


Une caisse pour sept secteurs

Sécu

samedi 1er septembre 2007

La sécurité sociale est un peu comme une immense caisse qui contiendrait tout l’argent destiné à aider les citoyens qui en ont besoin, au long des différentes étapes de leur vie. Ouvrons maintenant cette caisse pour détailler l’ensemble de ces aides, qui se redistribuent aux sept secteurs de la sécurité sociale.

Allocations familiales
Commençons par ce que l’on appelle les prestations familiales. Celles-ci se composent principalement de l’allocation de naissance et des allocations familiales. L’allocation de naissance est accordée, une fois, lors de la naissance de chaque enfant. Tandis que les allocations familiales sont payées chaque mois. Le but des prestations familiales ? Soutenir financièrement les parents dans les frais d’éducation des enfants : matériel de puériculture, vêtements, frais scolaires, loisirs… L’allocation de naissance est plus importante pour le 1er enfant que pour les suivants. C’est l’inverse pour les allocations familiales. Celles du 1er enfant sont moins importantes que pour les suivants.

Maladie
Il y a l’assurance maladie-invalidité. Grâce à elle, les citoyens ne doivent pas payer tout les soins de santé, qui sont assez chers. La consultation chez un médecin, les médicaments, les frais de dentiste, les analyses ou les examens médicaux sont en partie pris en charge par la sécurité sociale…

L’assurance maladie-invalidité intervient aussi quand on ne peut plus travailler suite à une maladie ou un accident ou encore, une grossesse. Le remboursement des soins de santé et l’indemnité en cas d’incapacité de travail sont payés via une mutuelle, à laquelle chaque citoyen s’affilie.


Photo : Flémal

Chômage
Autre branche de la sécurité sociale : l’assurance chômage. Quand un travailleur perd son emploi (parce que son entreprise ferme ou encore qu’elle licencie une partie de son personnel) il continue à recevoir, chaque mois, un revenu de remplacement : les allocations de chômage. Cette somme d’argent est notamment calculée en fonction du salaire que le travailleur recevait précédemment, de son nombre d’années de travail, mais aussi du fait que l’on vit seul, en couple ou avec des enfants. L’assurance chômage permet aux personnes sans emploi de continuer à vivre décemment. Attention : un travailleur qui quitte volontairement son emploi n’a pas droit à ces indemnités de chômage. Un chômeur qui ne cherche pas activement du travail peut perdre ses indemnités de chômage.

Vacances
Les vacances annuelles, elles, font partie de cette branche de la sécurité sociale qui donne un petit coup de pouce aux travailleurs au moment de leurs congés annuels. Les ouvriers cotisent un peu plus toutes l’année que les employés. Car, pour les employés le patron paie directement les vacances annuelles.

Accidents du travail et maladies professionnelles
Les personnes qui ne peuvent plus exercer leur boulot (provisoirement ou définitivement) suite à un accident ou une maladie causés par leur travail peuvent recevoir une indemnité. Des exemples ? Un peintre qui tombe d’un échafaudage, un enseignant qui reçoit un coup d’un élève, un chauffeur de camion qui a un accident ou encore, un ouvrier qui devient sourd parce qu’il a été exposé à des bruits de machines trop importants. Pour couvrir leurs travailleurs, les employeurs doivent s’assurer auprès d’une compagnie privée (pour les accidents) ou auprès du Fonds de maladies professionnelles (pour les maladies).

Pensions
Les pensions aident les personnes qui ne travaillent plus, après avoir pris leur retraite. Cet argent qui, comme un salaire, arrive chaque mois, est versé par l’Office national des pensions. Cette somme équivaut à une partie du salaire que le travailleur touchait lorsqu’il était actif. Elle dépend de la durée de la carrière du travailleur, du salaire perçu, mais aussi de l’âge auquel la pension est prise. Par ailleurs, lorsqu’un travailleur décède avant son conjoint, le conjoint survivant touche une pension de veuf, même si, lui, n’a jamais travaillé.

Anouck Thibaut

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles

SPIP | Squelettes & Graphisme: Banlieues | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0