Document sans ..." />
Accueil > Articles > Une Gargarine en


Une Gargarine en jupe

Brève

lundi 8 octobre 2007

http://www.w3.org/TR/xhtml1/DTD/xhtml1-transitional.dtd">

Document sans titre

En 1957, Spoutnik, un engin spatial, est mis en orbite autour de la terre. C’est une première. En 1961, Gagarine est le premier homme à voyager dans l’espace. Et en 1963, les Soviétiques sont encore les premiers à envoyer une femme dans l’espace. Cette femme, Valentina Terechkova, restera 3 jours à bord d’un vaisseau spatial soviétique et fera 48 fois le tour de la terre.
Terechkova vient d’une famille modeste. Sa mère, veuve de guerre, est ouvrière dans une usine textile. Pour aider sa mère, Valentina Terechkova quitte l’école à 16 ans. Elle travaille, elle aussi, comme ouvrière. Et elle continue à suivre des cours du soir et par correspondance. A 22 ans, elle commence le parachutisme. Elle veut devenir cosmonaute et écrit aux autorités soviétiques. Elle est sélectionnée pour l’entraînement. Et elle réussit. Elle devient pilote d’avion à réaction. Et en 1963, elle est choisie pour un vol spatial. Un général de l’armée de l’air dit de Valentina : «c’est une Gagarine en jupe». A l’époque, Youri Gagarine était très populaire en Union soviétique et dans le monde : Gagarine est le 1er homme à être allé dans l’espace en 1961.
Si Valentina Terechkova est restée célèbre, c’est parce que c’est une des rares femmes à être allée dans l’espace. Ce n’est que 19 ans plus tard, en 1982, qu’une autre femme, soviétique, elle aussi, ira dans l’espace. Les Etats-Unis n’enverront leur 1ère femme en mission spatiale qu’en 1983.

L’aventure vécue par Valentina Terechkova n’est pas seulement due à sa volonté et au hasard. A l’époque, la conquête de l’espace est un formidable moyen de propagande pour les Soviétiques. En 1961, Kroutchev, dirigeant de l’URSS, aurait préféré Gagarine à un autre cosmonaute parce que Gagarine était fils de paysan. L’autre candidat sélectionné par l’Armée de l’air était fils d’instituteur, une classe moins « laborieuse ». De même, envoyer une femme dans l’espace montrait l’avancée technique et sociale de l’URSS sur les autres pays et surtout sur les Etats-Unis d’Amérique. Après le vol de Valentina Terechkova, on dit que le pouvoir soviétique a arrangé son mariage avec le cosmonaute Nikolaïev qui était un des entraîneurs de Valentina.  Les 2 époux ne se sont d’ailleurs jamais vraiment entendus et ils ont divorcé.

Après son vol de 1963, Terechkova ne volera plus malgré son désir. Elle deviendra ingénieur en aéronautique et instructeur pour d’autres cosmonautes soviétiques. Début 2007, à l’occasion de ses 70 ans, Valentina Terechkova déclarait : « Je suis prête à partir sur Mars. C’est une planète mystérieuse et merveilleuse. Et peut-être ne jamais revenir. »

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles

SPIP | Squelettes & Graphisme: Banlieues | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0