Un peu de tout

samedi 1er novembre 2008

La prison plutôt que la maison

Massimiliano Ambrosio, un Napolitain de 32 ans, est content. Il pourra purger sa peine en prison. Le juge l’avait condamné aux arrêts à domicile. Il devait rester à la maison, avec l’interdiction de sortir. Mais à la maison, il y a sa sœur et son beau-frère. Et ça, pour Massimiliano, c’est l’enfer. Il a téléphoné au commissaire pour qu’on le remette en prison. Le commissaire a refusé. Massimiliano est alors sorti de chez lui pour trouver des policiers. Ceux-ci l’ont conduit chez le juge. Mais le juge a condamné Massimiliano à une nouvelle peine,… à effectuer à la maison. « Heureusement », la Cour d’appel a estimé que le prisonnier avait enfreint la loi en sortant de chez lui. Elle l’a donc renvoyé en prison. Il faut dire qu’au départ, M. Ambrosio avait été condamné en raison de nombreuses disputes avec sa famille !

Hôtel pour chats

Arnaud et Amandine Zafrilla ont ouvert dans le sud de la France « Le jardin des chats ». Cet hôtel pour chat est situé dans un petit coin de paradis, entouré de vignes et d’oliviers. Les chambres sont équipées de webcams pour que les maîtres en vacances puissent observer leur matou en direct. L’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie a reconnu « Le jardin des chats » comme hôtel. Ce n’est pas une pension, mais un véritable hôtel. Un palace, même ! On y trouve des « suites », petits appartements avec lits, coussins, cachettes, peluches, jeux, grattoirs, chauffage et accès au jardin. Un confort que l’on aimerait voir offrir à beaucoup d’humains, sans abri ou mal logés…

« La » pièce idéale

Le psychologue Richard Wiseman étudie le stress depuis 30 ans. Il affirme aujourd’hui qu’il a trouvé l’antidote au stress. Il a aménagé une pièce dans l’université de Hertfordshire, au nord de Londres. Selon lui, cette pièce est l’endroit le plus relaxant au monde. Une dizaine de banquiers, particulièrement stressés en cette période de crise, l’ont testée. On s’allonge sur des tapis confortables. On est baigné dans une musique douce. La lumière verte et les petites fumées blanches évoquent une clairière. On fixe un écran bleu clair et l’on respire des odeurs de lavande. Cette combinaison de couleurs, de sons et d’odeurs font baisser le stress. La pression artérielle et le rythme cardiaque, baissent. On se sent alors plus calme, plus fort pour affronter les difficultés. Le professeur Wiseman voudrait qu’on installe son système dans les endroits publics : les aéroports, les gares…

Psychologie de l’architecture

Des études psychologiques montrent comment l’habitat influence l’habitant. On savait déjà que les couleurs ont un effet sur notre état d’esprit. On sait aussi que chaque couleur émet des ondes électromagnétiques qui influencent notre organisme. Une expérience a été réalisée avec des non-voyants. On a constaté que leur rythme cardiaque était plus élevé dans la pièce rouge que dans la pièce bleue. Une autre étude a montré que plus la couleur d’une pièce est intense et foncée, plus le sentiment de tension augmente. Par contre, les couleurs claires stimulent la bonne humeur.
Même la hauteur des plafonds modifie la façon de penser ! Selon des expériences, les personnes qui se trouvent dans une pièce haute trouvent plus vite la solution au problème que celles qui sont dans la pièce à plafond bas. La verdure aussi a des effets positifs pour le bien-être et la réflexion. On réfléchit mieux et plus vite dans une pièce avec plante verte !

Françoise Filée

1 Message

  • 26 décembre 2008 09:55, par paul

    je réagit à l’article sur l’hôtel pour chats et je ne comprend pas la phrase :

    "...que l’on aimerait voir offrir à beaucoup d’humains, sans abri ou mal logés…"

    Il s’agit d’une société, donc on pourrait mettre aussi cette phrase à la fin de beaucoup d’articles,non ?
    Par exemple un article sur les coiffeurs, sur les 4x4, sur les restaus gastronomiques, les connexions ADSL, les téléphones portables, les journaux, bref tout produit inutile, futiles, "de luxe" et se consacrer uniquement aux autres...et enfin venir à une société communiste ou bien pensante ?
    Quelqu’un s’est reconnu dans ces accessoires ? aie ! vendez-les et offrez le produit de la vente aux sans abris.
    Paul

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles

SPIP | Squelettes & Graphisme: Banlieues | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0