Accueil > Articles > Un Prix fédéral (...)


Un Prix fédéral pour lutter contre la pauvreté

vendredi 4 juin 2010

Pour la deuxième fois, ce 25 mai 2010, le secrétaire d’état à la lutte contre la pauvreté a remis le Prix fédéral de lutte contre la pauvreté. Trois associations qui travaillent à faire reculer la pauvreté en Belgique ont été récompensées.


Photo : Belga

Le Prix fédéral de Lutte contre la Pauvreté est une des propositions du Plan fédéral de Lutte contre la Pauvreté. Ce plan a été approuvé le 4 juillet 2008 par le gouvernement fédéral.

Le Prix fédéral de Lutte contre la Pauvreté a été décerné pour la première fois en 2009.

Le Prix a été créé pour récompenser des actions de solidarité avec les personnes défavorisées dans chacune des régions du pays. Ce Prix est un prix du mérite social, de l’engagement social.

Et en cette période de crise, le Prix fédéral 2010 prend une dimension toute particulière. Car aujourd’hui encore souligne le secrétaire d’état Philippe Courard, la pauvreté touche près de 1,6 millions de personnes en Belgique.

Le but de ce Prix fédéral est de montrer aux personnes, et surtout à celles qui participent à la lutte contre la pauvreté, que le département de la lutte contre la pauvreté soutient leur action envers les plus défavorisés. Ce Prix les encourage à poursuivre leur travail.

Le Prix en 2010

Cette année, le prix fédéral avait choisi trois domaines : la pauvreté des enfants, le sans-abrisme et l’inclusion active dont le revenu minimum. Ces trois domaines sont les priorités fixées, dans le cadre de la Présidence belge de l’Union européenne.

Le prix récompense 3 associations : une pour la Région Wallonne, une pour la Région Bruxelles capitale et une pour la Région Flamande. Au total, 9 sélectionnés (3 par Région) et parmi eux 3 lauréats sont désignés.

Les 3 lauréats reçoivent 10 000 EUR qu’ils pourront consacrer à de nouveaux projets ou initiatives dans le cadre de la lutte contre la pauvreté.

Les 9 nominés ont également participé à un film promotionnel qui expose leur projet. Ce film sera mis à leur disposition. Il pourra ensuite servir de base pour la promotion de leur projet ou de leur action.

Les candidats ont été sélectionnés par un jury composé de représentants des associations où les pauvres prennent la parole et des représentants des autorités fédérales. Il y a, entre autres dans ce jury

  1. le Service de Lutte contre la Pauvreté (1)
  2. le Réseau belge de Lutte contre la pauvreté (3)
  3. les associations des CPAS (3)
  4. la Cellule stratégique du Secrétaire d’Etat à l’intégration sociale et la lutte contre la Pauvreté (1)
  5. SPP Intégration sociale (2)

C’est le Président du Service public fédéral de programmation (SPF) Intégration sociale, Julien Van Geertsom qui présidait le jury.

Le jury a sélectionné en particulier des candidats qui améliorent réellement et concrètement les conditions de vie difficiles des personnes en situation de précarité. Et des candidats qui s’engagent personnellement dans la lutte contre la pauvreté.

Lydia Magnoni

SPP Intégration sociale : www.mi-is.be 
question chez mi-is.be
02/508 85 86

Les lauréats et les nominés du Prix fédéral de Lutte contre la Pauvreté en 2010

REGION WALLONNE

1. Lauréat 2010 - MIROIR VAGABOND – Bourdon
2. Nominé 2010 - AGRICALL asbl – Namur
3. Nominé 2010 - Service d’Aide aux Familles et aux Personnes Agées - Verviers

REGION BRUXELLES-CAPITALE

1. Lauréat 2010 - SMES-B
2. Nominé 2010 - MEDECINS DU MONDE
3. Nominé 2010 - FAMI-HOME asbl

REGION FLAMANDE

1. Lauréat 2010 - Asbl KRAS - Gand
2. Nominé 2010 - Asbl LEREN ONDERNEMEN - Louvain
3. Nominé 2010 - Asbl BUURTWERK ’t LAMPEKE - Louvain

Un mot des lauréats francophones

REGION WALLONNE
Lauréat 2010 - MIROIR VAGABOND - Bourdon

Le Miroir Vagabond développe depuis plusieurs années des actions de formation, d’insertion, d’animation socioculturelle et d’éducation permanente pour des populations « fragilisées » socio-économiquement et culturellement.

Le Miroir Vagabond, veut intégrer et soutenir ces personnes en situation de grande précarité. Il leur propose des formations qui les mobilisent, et reconstruisent du lien social pour les aider à s’insérer de façon durable.

Les équipes du Miroir Vagabond approchent ces problèmes de précarité de façon globale. Elles proposent plusieurs types d’action : l’aide en interprétariat, l’aide liée aux questions de logement, les formations, les activités culturelles et artistiques ou encore la représentation dans les organes de défense des migrants.

Miroir Vagabond
Elise Jacquemin
Vielle Route de Marenne,2
6990 BOURDON
Tel : 084/31.19.46

REGION BRUXELLES-CAPITALE
Lauréat 2010 - SMES-B

Le SMES-B s’attache à mieux adapter les soins en santé mentale aux personnes en grande précarité. Il veut faciliter la prise en charge de ces personnes en situation d’exclusion sociale.

Le travail de l’association SMES-B repose sur 3 constats :

  • les situations de précarité et de pauvreté peuvent entraîner des difficultés de santé mentale et les difficultés de santé mentale peuvent entraîner des situations de précarité et de pauvreté
  • on ne peut réduire les difficultés mentales de ce public qu’en réduisant ses difficultés sociales ;
  • la clinique pour ces malades mentaux crée de nouvelles pratiques et interventions.

Le SMES-B cherche à permettre la rencontre entre le secteur social et celui de la santé mentale par des rencontres régulières, des tables d’échange entre professionnels des secteurs de la santé mentale et du social. Il permet un bon échange d’informations entre professionnels.

SMES-B asbl
Sébastien ALEXANDRE
Rue Haute, 322
1000 Bruxelles
02/535.44.66
coordinationreseau chez smes.be
www.smes.be

 

 

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles

SPIP | Squelettes & Graphisme: Banlieues | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0