Accueil > Cahiers > Fête de la francophon > Sommet de la Francop


Sommet de la Francophonie en Suisse, les pays francophones règlent leur montre

mercredi 3 novembre 2010

Du 22 au 24 octobre a eu lieu le 13e Sommet de la Francophonie. Cela s’est passé dans la très chic station de Montreux en Suisse, au bord du lac Léman. Les sommets de la Francophonie rassemblent des dizaines de chefs d’Etat ou de gouvernement des pays qui ont le français en partage. Ce sont les pays membres de l’Organisation internationale de la Francophonie : 56 pays membres et 14 pays observateurs. 

En 1970, des intellectuels et des dirigeants d’anciennes colonies françaises défendent l’idée d’une communauté francophone. Au départ, la France est plutôt contre une telle communauté d’Etats. La France préfère avoir des relations avec chaque pays francophone séparément. Disons que de cette manière, la France contrôle mieux les discours et les actions. Car si, en 1970, la France n’est plus au temps de colonies, elle n’en est pas très loin.

Diversité et différences

Ce n’est qu’au début des années 80, qu’une organisation des pays francophones prend réellement forme. Depuis, il y a régulièrement des sommets de la francophonie qui rassemblent plusieurs dizaines de chefs d’Etat et de gouvernement. Aujourd’hui dans le monde, 56 pays sont membres de l’Organisation internationale de la Francophonie. Il faut encore y ajouter 14 pays observateurs. L’OIF est donc une grande organisation internationale. Au départ, cette francophonie voulait avant tout développer la langue française. Peu à peu, ses buts ont évolué. Aujourd’hui, l’OIF parle de diversité culturelle, de dialogue des cultures, de défense de l’environnement, ... Et encore de droits de l’homme, de paix, de bonne gouvernance des pays.

Promesses et « grand-messe » ?

Dans les sommets de la Francophonie, il y a beaucoup de grandes déclarations et de grands objectifs annoncés. Mais sur le terrain, les choses avancent peu. Et dans cette grande organisation, tous les pays n’ont pas la même vision des choses. Pour les pays du Nord de la planète et au premier rang, la France, l’OIF est un outil de diplomatie qui peut peser sur la communauté internationale. Pour les pays du Sud, cette francophonie est plutôt vue comme un outil pour la coopération au développement de leur pays. Au 13e Sommet de la Francophonie à Montreux, ces deux visions étaient présentes.

Vision du Sud

On se souvient du grand tremblement de terre qui a détruit Haïti. Haïti, île des Caraïbes, est un pays francophone. Les pays francophones avaient promis une aide importante pour reconstruire le pays. A Haïti, on attend toujours une grande partie de cette aide. Et ironie du sort, au moment du Sommet, une épidémie de choléra se déclarait en Haïti. Les pays francophones ont donc pris une résolution au sommet de Montreux : Haïti est pays prioritaire de la solidarité francophone. Et l’OIF souhaite apporter « une valeur ajoutée » à l’aide internationale pour Haïti « en se positionnant sur son savoir-faire spécifique » et en « mobilisant l’expertise que recèle l’espace francophone ». Voilà qui est dit. Espérons que cette fois, les promesses se réaliseront.

Vision du Nord

Et du côté des pays Nord de la planète et surtout de la France ? Le Sommet de Montreux a montré aussi que l’OIF est un lieu de grandes déclarations. Ainsi, selon le journal français Le Point, le président français Nicolas Sarkozy « a profité de la tribune que lui offrait le 13e Sommet de la francophonie pour chercher le soutien des autres dirigeants francophones pour la prochaine présidence française du G20. » Le G20 est un groupe de 19 pays plus l’Union européenne. Les pays représentés sont les pays importants au niveau de l’économie mondiale. Le G20 a été créé pour une meilleure stabilité financière internationale et pour favoriser le dialogue entre les pays importants au niveau économique. Voilà donc, l’OIF vue comme une tribune. Reste que finalement, cela n’est pas sans intérêt de lire certains passages du discours de Sarkozy à l’ouverture du sommet de la Francophonie à Montreux. L’extrait est un peu long mais ne manque pas de saveur ni d’ailleurs d’intérêt.

« Qui ne se souvient des « émeutes de la faim » à Haïti ou en Afrique quand les prix de certains produits alimentaires ont brutalement explosé en 2008 ? Est-ce qu’on a déjà oublié cela ? Combien faudra-t-il d’émeutes, de guerres, de drames pour que nous comprenions que nous ne pouvons pas laisser faire cela ? On vient me dire : « mais c’est la loi du marché ». Non justement, ce n’est pas la loi du marché, c’est la loi de la spéculation, c’est la loi du refus de la transparence, c’est la loi de l’intérêt de quelques-uns sans que personne ne puisse dire où vont des milliards de dollars qui sont soustraits aux États, aux producteurs et aux pays ? Cette situation ne peut pas durer parce qu’elle générera des guerres et des affrontements. A-t-on déjà oublié les conséquences dramatiques pour l’économie mondiale des hausses brutales des prix du pétrole et du gaz, suivies de baisses tout aussi rapides ? Avec un prix du baril de Brent, qui en quelques mois, passe de 40$ à 140$. Et n’opposons pas les pays consommateurs d’énergie et les pays producteurs d’énergie, ils ont en vérité le même intérêt : des prix trop bas de l’énergie sont une catastrophe, mais des prix trop élevés et c’est la mort pour tout le monde. Là encore, ayons le courage de dire que le marché ne fonctionne pas, parce que les prix des matières premières sont pris en otage par des mouvements spéculatifs que personne ne maîtrise. C’est à nous de prendre les voies et les moyens pour qu’au minimum il y ait la transparence sur la formation des prix et sur l’arrivée des bénéfices considérables qui sont réalisés. »

Le Sommet de Montreux fait donc un peu « grand-messe ». On y fait de grandes déclarations et de belles promesses. Mais certaines d’entre elles ne manquent pas d’intérêt et sont même parfois suivies d’effets.
Thierry Verhoeven

Site officiel du 13e Sommet de la Francophonie, infos, vidéos, jeu : http://www.francophonie.org/La-Suisse-pays-hote-du-XIIIe.html
Site de la télévision francophone TV5 sur le Sommet de Montreux : des vidéos et beaucoup d’infos, très bien fait : http://www.tv5.org/cms/chaine-francophone/info/Les-dossiers-de-la-redaction/sommet-francophonie-montreux-octobre-2010/p-13288-Francophonie-le-XIII-eme-sommet-a-Montreux-octobre-2010.htm
Le discours de Nicolas Sarkozy en vidéo :
http://www.elysee.fr/president/international/dossiers/francophonie/xiiie-sommet-francophonie/xiiieme-sommet-de-la-francophonie-montreux.9909.html

 

1 Message

  • 21 avril 2012 09:43, par Rosalie

    Ce sont les pauvres qu’il faut aider et non les dictateurs afin d’éviter les guerres.
    Même à toute petite échelle les grands messes ne sont que des miroirs aux allouettes ,des vitrines attractives avec une porte de sortie de l’indifférence .
    Mr Bayrou qui n’a pas le haut du crachoir politique dit qu’il faut dire la vérité aux citoyens mais sont ils prêts à l’entendre,on préfère voter pour de belles promesses qu’on ne pourra pas tenir.
    La vérité n’est pas tjrs bonne à entendre mais la nier est une grave erreur.
    Comment voulez vous remédier à un problème si la base est fausse ?
    Nous sommes en 2012 et nous sommes au bord du gouffre,dans quelques semaines ce sera pire.On gèle beaucoup de décisions avant élections pour ne pas devoir parler des problèmes qui fâchent sinon le peuple ne voterait pas ,ils fairait la révolution.
    On fait bien pleurer dans les chaumières en nous montrant la misère et la guerre mais en même temps ,on laisse faire les spéculateurs et on donne un petit billet aux oeuvres caritatives pour se donner bonne conscience que l’on peut défalquer de ses impôts sans savoir si cet argent est vraiment utilisé à bon escient.C’est à eux de nous dire comment faire ,ils sont grassement payé pour çà !Paroles paroles mais où sont ces fameux actes monsieur le président.L’araignée a tellement bien tissée sa toile que nous devenus prisonnier en attente avt d’être manger tout cru et cela dans toutes les langues.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles

SPIP | Squelettes & Graphisme: Banlieues | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0