Accueil > Cahiers > La pauvreté, violence > Se sortir des dettes


Difficile de sortir de la spirale infernale des dettes et de repartir sur de bonnes bases. Consulter un service de médiation de dettes est souvent une bonne idée. Pour en savoir plus, nous avons rencontré deux personnes qui travaillent dans le service de médiation de dettes d’une grande ville wallonne.

Se sortir des dettes

Collectif de stagiaires FUNOC

jeudi 9 octobre 2014

Qui peut consulter un service de médiation de dettes ?

La médiation de dettes est un service public, une aide sociale gratuite. Elle est ouverte aux travailleurs salariés et aux allocataires sociaux. Les indépendants commerçants en activité ne peuvent pas en bénéficier.

Quand peut-on consulter un service de médiation de dettes ?

Le mieux, c’est de venir dès le début du problème. Mieux vaut ne pas attendre les huissiers ou les procédures de vente forcée. Il faut en effet du temps pour voir clair dans une situation. Certains surendettés ont parfois beaucoup de créanciers différents. On a déjà vu un dossier avec 40 créanciers différents... Et il faut aussi tenir compte du fait qu’entre la première entrevue et le rendez-vous avec un médiateur, il y a un délai de 4 semaines environ, ...

Quelles sont les principales raisons pour lesquelles on consulte un service de médiation de dettes ?

Les personnes qui ont beaucoup de dettes essaient souvent de s’en sortir seules. Mais en plus de leurs dettes, elles doivent continuer à faire face aux dépenses de tous les jours : remplir le frigo, payer le loyer, les factures de mazout, de gaz, d’électricité, les soins de santé, la cantine des enfants. Il faut rembourser ses factures et malgré tout continuer à mener une vie digne. C’est là que le service peut aider.

Que peut-on attendre d’un service de médiation de dettes ?

Le médiateur peut vérifier si les droits du débiteur ont été respectés. Il peut aussi discuter avec les créanciers pour obtenir des « facilités de paiement », des réductions d’intérêts ou de frais. Il peut aider à trouver des arrangements acceptables pour les deux parties. Il peut aussi aider le débiteur à avoir une vue d’ensemble de son budget.

Que ne peut-on pas attendre d’un service de médiation de dettes ?

Dans un service de médiation de dettes, on ne prête pas d’argent ! On ne paie pas les factures à votre place. On ne gère pas vos comptes à votre place. On ne regroupe pas vos dettes.
Il ne faut pas attendre des miracles d’une médiation. Surtout si la personne ne collabore pas. Pour qu’une médiation soit efficace, il faut que la personne surendettée collabore activement. Il faut parfois qu’elle accepte de changer des habitudes qui lui coûtent cher... Enfin, une médiation de dettes ne se termine pas toujours par un règlement collectif de dettes. Le règlement collectif de dettes est réservée aux cas les plus graves... C’est une procédure judicaire payante.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles

SPIP | Squelettes & Graphisme: Banlieues | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0