Accueil > Articles > Résultats des tests


Résultats des tests

Elèves francophones

lundi 28 mai 2007

En février 2007, 150000 élèves francophones de Belgique ont passé un test en français pour évaluer leur niveau de lecture et d’écriture. Ce test avait fait beaucoup de bruit à cause d’un texte proposé. Le texte racontait l’histoire d’un enfant qui provoquait des accidents pour pouvoir écrire ses rédactions et avoir de bonnes notes. Certains parents, certains enseignants avaient réagi. Mais le test avait eu lieu. Et la semaine dernière, le ministère de l’Enseignement en Communauté française en a publié les résultats. Des résultats très moyens. On a évalué tous les élèves de trois années : 2e et 5e primaire, 2e secondaire. En 2e primaire, la moyenne des résultats en lecture est de 76 %. En 5e primaire, de 67,7%. En 2e secondaire générale, de 58,6%. En 2e secondaire professionnelle, la moyenne n’est que de 48,1% . Cela ne veut pas dire que les élèves du secondaire lisent moins bien que les élèves du primaire. Pour les plus « grands », les textes et les questions étaient plus compliquées. Mais cela veut dire, en tout cas, que les élèves ne progressent pas assez. Ils lisent mais ne comprennent pas bien ce qu’ils lisent.

Pour l’écriture aussi, le résultat est moyen. En 2e primaire, 1 copie sur 5 n’a pas pu être corrigée. Les mots étaient illisibles ou les réponses étaient trop courtes,… En 5e primaire, beaucoup d’élèves manquent de vocabulaire, n’utilisent pas bien la ponctuation et les paragraphes. En 2e secondaire générale, la majorité des élèves ne savent pas argumenter correctement. En 2e secondaire professionnelle, beaucoup d’élèves sont très faibles en écriture. Et les élèves de 2e professionnelle, c’est 12% du total des élèves en 2e secondaire. En plus du test, des questions étaient posées aux enseignants et aux élèves. Les réponses aux questions montrent, qu’au-delà de la 2e primaire, l’origine sociale et la profession des parents jouent un rôle important dans les résultats des élèves.

Rappelons que cette épreuve est une « évaluation externe non certificative ». Une évaluation ? On a fait lire un texte aux élèves et on leur a posé des questions sur le contenu du texte. Externe ? Une équipe de chercheurs et de spécialistes réunis par le ministère de l’Enseignement de la Communauté française a choisi le texte et les questions. Et c’est aussi cette équipe qui a analysé les résultats, pas les enseignants habituels des élèves. Non certificative ? L’épreuve ne compte pas pour le bulletin. Elle sert à voir les points forts et les points faibles des élèves en lecture et écriture. Les enseignants peuvent mieux situer les résultats de leur classe par rapport aux autres classes en Communauté française. L’épreuve doit surtout servir à donner des meilleurs outils et techniques aux écoles pour améliorer l’apprentissage de la lecture et de l’écriture. Les parents qui le souhaitent peuvent demander à l’école les résultats de leur enfant.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles

SPIP | Squelettes & Graphisme: Banlieues | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0