Accueil > Cahiers > Du bon sens et (...) > Rénover pour épargner


Rénover pour épargner

vendredi 14 décembre 2012

Parfois, certains aménagements, certains travaux dans une maison ou un appartement permettent de diminuer très fort la facture d’énergie. Pour payer ces travaux, il faut souvent dépenser une grosse somme d’argent. Il est vrai que l’on récupère parfois très vite cette somme en diminuant ses consommations. Mais savez-vous que certaines primes de la Région wallonne peuvent vous aider à financer ces travaux ?

Certains travaux permettent de réduire la consommation d’énergie : travaux d’isolation, menuiserie, appareils de chauffage. Pour vous aider à réaliser ces travaux, il existe une prime de la Région wallonne : la prime à la réhabilitation. Vous n’êtes pas propriétaire de votre logement ? Une prime à la réhabilitation s’adresse spécialement aux locataires.

Réhabilitation pourquoi faire ?

Sur la quantité d’énergie qu’une famille de quatre personnes consomme, 69% sont utilisés dans la maison. Et sur la quantité d’énergie consommée dans un logement, 78% sont utilisés pour le chauffage, 10% pour l’eau chaude et 8% pour les appareils électriques et l’éclairage.

Que l’on soit propriétaire ou locataire, il est donc important de vivre dans un logement économe. Un logement avec des portes et des fenêtres en bon état qui ferment bien, une installation électrique économe qui respecte les règles de sécurité, des murs secs, une bonne isolation. Cela permet de ne pas sacrifier son confort sans dépenser trop en énergie. Pour vous aider à financer des travaux pour améliorer votre logement, il existe deux types de primes à la réhabilitation : la prime à la réhabilitation et la prime à la réhabilitation en faveur des locataires.

Quelles conditions ?

Pour obtenir la prime à la réhabilitation ou la prime à la réhabilitation en faveur des locataires, il y a plusieurs conditions à respecter.

Pour ces deux types de primes, vous devez être considéré comme majeur : avoir au moins 18 ans ou être mineur émancipé. Un estimateur doit avoir vu le logement et l’avoir considéré comme améliorable. Le logement doit être situé en Wallonie. Il doit avoir été occupé pour la première fois au moins quinze ans avant le premier janvier de l’année de la demande, sauf s’il est surpeuplé et que les travaux apportent une solution à ce problème.

Pour la prime à la réhabilitation en faveur des locataires, vous devez avoir conclu avec le propriétaire un bail à réhabilitation. De plus, ni vous ni aucune des personnes qui occupent le logement avec vous ne pouvez être propriétaire ou usufruitier d’un autre logement. Ni l’avoir été durant les deux années qui précèdent la demande. Sauf si ce logement est améliorable ou inhabitable.

Quels travaux ?

On ne peut pas obtenir la prime à la réhabilitation pour n’importe quels travaux. La Région wallonne a établi une liste des travaux qui peuvent en bénéficier : remplacer ou isoler le toit, assécher les murs, changer les portes et les châssis…

Des questions ? Contactez le numéro vert de la Région wallonne 0800/11 901

Lydia Magnoni

Glossaire

réhabilitation : le fait de faire des travaux pour rendre un logement sain, plus économe en énergie
usufruitier : personne qui a des droits sur une maison ; par exemple, de recevoir un loyer mais cette maison appartient à quelqu’un d’autre. Exemple : un homme veuf peut être usufruitier de la maison de sa femme décédée alors que ses enfants en sont nu-propriétaires.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles

SPIP | Squelettes & Graphisme: Banlieues | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0