Prix du loyer

samedi 1er novembre 2008

Il y a 1 327 000 logements en Wallonie. La Région wallonne a mené une enquête sur la qualité de cet habitat. L’étude a été faite sur un échantillon de 6 000 logements. Cet échantillon représente tous les logements wallons. Au-delà des problèmes connus de qualité du logement, on voit aussi le problème du coût pour les propriétaires de leur logement et pour les locataires.

Plus de la moitié des propriétaires n’ont pas ou plus de crédit à rembourser pour leur logement. Ce sont souvent des pensionnés. Pour ceux qui paient encore un crédit, la moyenne de remboursement est de 511 euros par mois. Pour ceux qui louent, ils remboursent en moyenne 379 euros par mois. C’est plus du double du loyer moyen d’un logement social. Mais, on le sait, il n’y a pas assez de logements sociaux.

Sans surprise, ce sont les ménages qui ont des petits revenus qui sont souvent mal logés. Et pourtant, ils paient cher. Plus de 30 % des ménages qui gagnent entre 650 euros et 900 euros par mois paient un loyer entre 300 et 499 euros par mois. Ils dépensent souvent plus de 40% de leurs revenus pour payer leur loyer.

En Région flamande, il y a 137 846 logements sociaux. 132 000 de ces logements sont loués. Et 75 735 personnes patientent sur les listes d’attente des sociétés de logement social. Le délai d’attente moyen pour un logement social en Flandre est d’environ deux ans et demi.

En Région de Bruxelles–Capitale, il y a 38 371 logements sociaux. 36 106 sont loués. Et 25 029 ménages patientent sur une liste d’attente. Le délai d’attente varie entre un et six ans.

En Région wallonne, il y a 1 020 462 logements sociaux effectivement loués. 41 200 candidats-locataires patientent sur une liste d’attente. Le délai d’attente moyen est de 6 ans.

Logements à loyers modérés

Pour lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale, il est très important qu’il y ait des logements de qualité abordables pour des personnes qui n’ont pas de gros revenus.

Les pouvoirs publics ont créé des logements sociaux. Ce sont des logements où le loyer est calculé en fonction du revenu du locataire. Le loyer ne dépasse jamais 20% soit 1/5 du revenu.

Le problème, c’est qu’il y en a trop peu. De plus, certains de ces logements sont anciens et doivent être rénovés. La Région wallonne finance de grands chantiers de rénovation depuis 2004.

Ainsi, en 2007, en Wallonie, il y avait un peu plus de 103 000 logements sociaux. C’est 25,1% de tous les logements wallons qui sont en location. 213 681 Wallons logent dans un logement social. Mais 30 230 personnes patientent sur des listes d’attente pour obtenir un logement social. Sans compter celles qui pourraient obtenir un logement social mais qui ne postulent pas parce que les délais d’attente sont très longs : six ans…

Pour obtenir un logement social, il faut poser sa candidature auprès d’une société de logement. On postule une seule fois pour les différentes sociétés de logement wallonnes. La taille du logement auquel on peut prétendre dépend de la taille de la famille que l’on a.

Sur l’ensemble des logements en location, il y a proportionnellement plus de logements sociaux en Wallonie (25,1 %) qu’en Flandre (17,9 %) ou encore à Bruxelles (7,6 %). Il y a en Wallonie à peu près la même part de logement social que dans des villes comme Paris et Londres (20 à 30 %).

D’après une étude du service de lutte contre la pauvreté, la précarité précarité le fait de ne pas être à l’abri des ennuis d’argent, de vie et l’exclusion sociale, on court plus de risques de tomber dans la pauvreté si on est locataire que si on est propriétaire.

En Belgique, 28,4% des locataires sont précaires. Presque 1 sur 3. C’est plus qu’ailleurs en Europe. Dans l’Union européenne, en moyenne, 23% des locataires sont précaires. Le pourcentage de locataires pauvres n’est pas le même en Flandre ou en Wallonie. En Wallonie, il y a 34,6% de locataires menacés de pauvreté.

En Flandre, ils sont 20,6%.

En Belgique, il y a aussi 10,2% des propriétaires menacés de pauvreté. 1 sur 10. C’est moins qu’ailleurs en Europe. Dans l’Union européenne, il y a quand même 14% des propriétaires qui sont menacés de pauvreté.

Mais que ce soit en Europe ou en Belgique, on court plus de risque de devenir pauvre si on est locataire que si on est propriétaire.

En Belgique, en moyenne, un locataire court environ trois fois plus de risque de devenir pauvre qu’un propriétaire.

 

4 Messages

  • 6 janvier 2010 14:11, par terryn daisy

    je loue avec mon conjoint un e maison dans la région d’ath en wallonie et cette maison n’est pas isolée sans double vitrage électricité en état lamentable ainsi que le sanitaire
    nous avons plein d’humidité et sommes pourtant handicapés physique donc besoin d’un domicile en ordre de location mais comme le propriétaire a récupéré la maison de sa maman décédée il ne veut pas y faire de frais et ne sait répondre que ça fait 45 ans que c’est comme ça merci
    on paye 350 euros plus ou moins ce qui ne parait pas chair pour la région mais l’état de cette maison ne vaut pas ce loyer
    vous rappelant que nous sommes handicapés physique tous les 2 on a du mal à subvenir à nos besoins après les frais médicaux qui sont aussi forts chers
    pouvez vous nous dire ce que nous pourrions faire pour que ce propriétaire fasse quelque chose dans sa maison car il y a moyen de faire quelque chose mais il est radin au possible
    merci de nous répondre par tel:068/456295 ou gsm:0478/913086 ou sur internet au : rogeretdaisy chez hotmail.com
    bien à vous

  • 8 février 2010 20:49, par Wouters - hubert ruen fernand brunfaut 19 oupeye Liége 4680

    Depuis des travaux de rénovations de nos habitations
    ou il y avais prêt de 50 ans que plus rien n avais été fait
    ni en électicité non conforme ou gaz etc...
    c’est travaux ce sont réaliser nous avions des volets a nos fenêtres
    et ont nous a demander plutôt convoquer a un terrain de foot du ROFC Oupeye
    je site le Confort Mosan d’Oupeye maison dite social donc
    et la nous y étions nous les locataires.
    Il a bien été expliquer que après les travaux
    nous n’aurions aucune AUGMENTATION de loyer.
    Et que nous aurions droit a nos volets a nouveau.
    Bien a ce jour il a des fameux menteurs ou ??
    la je ne peu confirmer qui ??
    Car en ce jour du Lundi 8 Février 2.010
    nous venons de recevoir notre nouveau calcul de LOYER Annuel
    Grosse surprisse de très mauvais gout
    car la (les) paroles donnée ne représente plus que des mensonges.
    Je me suis permis comme papier reçu avec le nouveau montant dons une
    augmentation de 100,00 € et que nous pouvions demander le pourquoi de cette augmentationce que j’ai fait directement.
    La a ma grande stupeur voila ce qui c’est dis c’est la région Wallone qui nous imposse cette augmentation non pas de Loyer mais bien du a la rénovation de vos habitations.
    Il est clair que pour des petits revenus Payer prêt de 500,00 € pour certains cela ne fait rien
    mais nous petit revenus comment payer cela avec la vie qui ne cesse daugmenter
    car il faut savoir que la vous n’avez que votre loyer payer et PAS LE CHAUFFAGE NI ELECTRICITER NI L EAU .
    Alors j’aimerais savoir ce que nous allons manger dans de t’elle conditions.
    dois t’on aussi revendre notre TV qui en plus nous coûte 100,00 € de Taxe ou vendre notre poetite voiture la aussi et dire que je suis handicapé a plus de 66% cela semble ne dérranger personne. Mais ou ca deviens GRAVE ou sont les belles paroles donnée. Car aussi il y a une nouvelle taxe Pollution de 250,00 € a croire que l’argent fait des petits jeunes alors ma question est.
    Qui nous a mentis réelement a nous dire que nous n’aurions pas d’augmentation de loyer du a c’est travaux plus que nécessaires ou c’est maison n’étais même plus dans des normes acceptable y a t’il quelqu’un qui pense aux petits salaire .Bien moi je vous dis Oh NON ca.
    Pour ma part je trouve cela déplorable car un enfant est puni quand il ment alors ici qui va être puni ??
    pour l’insatant bien c’est nous et notre porte-feuille.
    Je peu vous assurer que je ne croirais plus personnes et encore moins ma Région wallone la.
    En qui j’avais placer une confiance total.
    Si vous voulez bien me répondre ce serais plus que gentil.
    Dans l’attende de vous lire.
    Veuillez recevoir,Madame,monsieur,Mes salutations distinguées et respectueuse.
    Signer : Monsieur Wouters - Hubert (Dis PILOU)

  • 9 juin 2010 00:50, par wouters hubert

    bien voila j ai donner mon avis il y a peu
    c est bien triste de n avoir aucune réponse
    par contre ce Mardi 8 Juin 2010
    le jornal la Meuse de Liége viens de publier un article sur cela
    Augmentation des prix des loyers
    et ma contacter car fait aussi partie du Comité le CCLP de Oupeye
    c est grave de voir cela
    mes je ne céderais pas
    et vias contacter les droits de l’Homme
    ainsi que Test achat et aussi écrire a notre Majesté le Roi Albert 2
    qui seras bien Poli en un de répondre déjà
    mais je vais pas m arrêter la je vais faire appel aussi
    aux médias comme RTL TVI et TV Liége
    et la cours Européenne
    je suis un ancien délégué Syndical
    et j ai toujours travailler pour le bien SOCIAL
    comment est t il possible a nos jours de devoir en arriver la ?
    c’est IMPENSABLE CELA
    et dire qu ont est belge
    et wallon
    Vive le Coq oui
    mais il mange lui
    nous des fois cela deviens dur vu les charges infligées et cela est NORMAL
    aucun n ose ce mouiller
    c est Fou cela vraiment
    qui auras le courage de me répondre et enfin d assumer c est propoàs ??
    Wouters Hubert
    dis Pilou rue Fernand Brunfaut 19
    4680 Oupeye / Liége
    tél 04 / 240 45 02
    merci ci Courageux y a t il ??

  • 10 octobre 2010 23:21, par Koo

    Le prix du loyer est important mais je ne suis pas d’accord de dire que c’est primordial.
    Je vis en ce moment depuis 2 ans dans un logement du Confort Mosan à Oupeye, et celui-ci en réalité est un logement de transite, mais comme une loi de 2007 permet de mettre une personne à ménage isolé dans 10 mètres carrés le Confort Mosan en profite de loger les célibataire dans n’importe quoi, j’ai dans les 30 mètres carrés mais avec une paroi qui coupe pratiquement mon studio en deux, je n’ai pas de chambre à coucher et n’a pas de place pour vivre à l’aise, à t-elle point que je met mon matelas sur le sol pour dormir, au matin je remet celui-ci en position verticale pour gagner de l’espace de vie.
    J’entend très fortement mes voisins car entre les studio il y à des parois de séparation.
    C’est une honte pour la société "LE CONFORT MOSAN" de faire habiter des gens dans des logements qui sont prévu pour un hébergement provisoir.
    Le résultante c’est que je met de l’argent de côté pour déménager dans le privé avec pour conséquence de tomber sur un propriétaire pas très honnêtes.
    Donc J’en conclut que le prix du loyer n’est pas le tout, le confort de son logement est important aussi, c’est un lieu uo l’on doit se sentir à l’aise et avoir de l’espace pour mettre des meubles et recevoir ses amis dignement, l’esprit regressif domine aujourd’hui, on pense qu’une personne seul n’a besoin d’un habitacle dortoir, c’est absurde !

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles

SPIP | Squelettes & Graphisme: Banlieues | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0