Accueil > Articles > Pour le rire et (...)


L’association Soleil Levant a organisé le 20 septembre un spectacle d'humour. C'était le point fort de « Rions ensemble contre le racisme » dont c’est la 7e édition.

Pour le rire et l’amour, contre le racisme

Thierry Verhoeven

jeudi 15 septembre 2016

« Le racisme ? » C’est pas bien, n’est-ce pas. Nous sommes tous d’accord là-dessus. Et pourtant, combien de pensées, de paroles ou d’actes racistes dans le monde ? Pour lutter contre le racisme, dire que « c’est pas bien » ne suffit pas. Il faut lutter contre l’ignorance, organiser la rencontre des hommes et des cultures, donner des repères aux jeunes, quelle que soit leur origine. C’est ce qu’essaie de faire l’association Soleil Levant qui travaille, particulièrement dans la région de Charleroi en Belgique, avec des écoles pour faire reculer le racisme et les discriminations.

Aider l’école

Beaucoup de personnes d’origine étrangère, des personnes noires, jaunes ou basanées sont victimes de racisme. C’est parfois léger, c’est parfois dur. Cela crée de la souffrance, de la frustration. Des blessures qui entraînent parfois le rejet de l’autre, de la société, une énergie négative. Et ce sont sans doute les jeunes qui sont le plus sensibles au racisme, qui le vivent le plus mal, qui en souffrent le plus. L’école est là pour les éduquer, mais elle est souvent démunie pour répondre à leurs frustrations. Les profs n’ont souvent pas eu le même vécu que ces jeunes. Ils ne peuvent donc pas toujours comprendre ce mal-être, quel que soit leur talent.

Énergie positive

C’est le rôle d’associations comme Soleil Levant d’appuyer ces profs, de se battre avec eux pour faire reculer le racisme et transformer ces frustrations en énergie positive. Soleil Levant travaille donc avec plusieurs écoles de la région de Charleroi. A l’occasion de l’événement « Rions ensemble contre le racisme », Soleil Levant organise une conférence pédagogique avec des classes du secondaire et du supérieur. Une conférence pour déconstruire la pensée raciste et mieux réagir face aux discriminations. Elle fait cela, entre autres, par l’exemple. Car à cette conférence, il y aura des humoristes, un pharmacien, un échevin, un chef d’entreprise, etc. Toutes des personnes d’origine « étrangère » qui s’en sont sorties dans la vie et s’en sont sorties de manière « élégante ».

La « Black » et la « Polack »

Et puis, il y a surtout le rire ! Comme le dit l’humoriste d’origine ivoirienne Shirley Souagnon, marraine de l’événement : « Le racisme c’est souvent l’ignorance. Pour lutter contre l’ignorance, il faut se rencontrer et quoi de mieux que de se rencontrer par le rire, rire des racistes et rire aussi de soi. Car on se moque aussi beaucoup de nous, il faut le dire. Rire, c’est donner de l’amour aux gens ! » L’humoriste Krystina Flaba sera aussi du spectacle : « Moi, je suis blonde et blanche déjà. Mais mes parents sont polonais. Et je me dis qui est belgo-belge ? Cela n’a plus de sens. Tout est mélangé. »

L’association Soleil Levant organise « Rions ensemble contre le racisme » avec d’autres associations et de bénévoles. L’association a notamment le soutien de la Ville de Charleroi, du CRIC, de la Maison pour associations.
L’événement a aussi un prolongement humanitaire : récolte de livres pour les enfants du Bénin et a bénéfices reverser pour aider des familles rescapées des massacres de Béni en République démocratique du Congo.

Un sketch de Shirley Souagnon, la marraine de la 7e édition

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles

SPIP | Squelettes & Graphisme: Banlieues | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0