Accueil > Cahiers > L’Europe défaite (...) > Portfolio : "C’est


Portfolio : "C’est qui ce TTIP ? "

Thierry Verhoeven

Lydia Magnoni

dimanche 1er mai 2016

Le 26 avril, le collectif « C’est qui ce TTIP ? a organisé une action à Charleroi.
Le TTIP /CETA sont des accords de grands marchés économiques entre l’Union européenne, les Etats-Unis et le Canada.

https://cestquicettip.org/

Le 26 avril, le collectif anti-TTIP et anti-CETA de Charleroi a organisé une action dans la ville. Le TTIP et le CETA sont les noms de grands marchés économiques entre l’Union européenne, les Etats-Unis et le Canada.

(Place Charles II avec l’Hôtel de ville) Trois membres du collectif anti-TTIP/CETA : Adeline, Francis et José. A droite, Paul Magnette, bourgmestre de Charleroi et président de la Région wallonne. La ville de Charleroi s’oppose au TTIP et au CETA. Si le TTIP et le CETA sont signés, ils vont surtout favoriser les grandes entreprises et pas les petites. Le TTIP et le CETA risquent aussi de détruire nos services publics (même communaux) et nos droits sociaux. Un panneau publicitaire détourné par le collectif anti-TTIP/CETA. Un autre panneau publicitaire détourné par le collectif anti-TTIP/CETA. Le TTIP et le CETA sont négociés en secret. Et s’ils sont signés, ils vont enlever du pouvoir aux élus de notre commune, de notre région et de notre pays. Il n’y a pas qu’à Charleroi et en Belgique que les citoyens luttent contre le TTIP et le CETA. Il y a des manifestations dans toute l’Europe. « C’est qui ce TTIP ? » ( qui détourne l'expression « c’est qui ce type ? ») est le nom du collectif anti-TTIP/CETA de Charleroi : https://cestquicettip.org/

Une vidéo du Gsara tournée le jour de la conférence de presse à Charleroi

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles

SPIP | Squelettes & Graphisme: Banlieues | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0