Accueil > Articles > Plus de femmes (...)


Plus de femmes que d’hommes…au gouvernement

Espagne

lundi 14 avril 2008

Après la victoire du parti socialiste espagnol aux élections législatives de mars, Jose Luis Zapatero devient, pour la 2e fois, Premier ministre du gouvernement espagnol. Samedi 12 avril, il a présenté son nouveau gouvernement. Sur 17 ministres, il y a 9 femmes et seulement 8 hommes. Le nouveau gouvernement Zapatero fait « mieux » que l’ancien. Dans l’ancien gouvernement dirigé aussi par Zapatero, il y avait parité (8 femmes et 8 hommes). Zapatero montre ainsi qu’il veut continuer à défendre l’égalité homme-femme. C’est d’ailleurs une priorité de son gouvernement.

Les socialistes espagnols avaient déjà gagné les élections de 2004. Et Zapatero a été 1er ministre de 2004 à 2008. Dès 2004, Zapatero s’engage à lutter contre les violences faites aux femmes et à défendre l’égalité homme-femme. Et, au-delà de la condition de la femme, le gouvernement espagnol fait des réformes pour moderniser la société espagnole et changer les mentalités et pas seulement sur la condition des femmes. En 2005, le gouvernement lance une grande opération pour régulariser des immigrés clandestins : 600 000 personnes sans-papiers obtiennent un titre de séjour. Toujours en 2005, une loi permet aux personnes de même sexe de se marier. Une autre loi permet aux couples homosexuels d’adopter un enfant. Le 1er gouvernement Zapatero propose aussi une réforme pour que le cours de religion catholique ne soit plus obligatoire dans les écoles espagnoles. Plusieurs de ces mesures ont été très critiquées par la droite espagnole et par l’Eglise.

Lors de la dernière campagne électorale, une partie de la droite conservatrice et une partie de l’Eglise ont organisé des manifestations anti-avortement. En Espagne, depuis 1985, l’avortement est autorisé, mais seulement pour des raisons médicales ou en cas de viol, si la femme a porté plainte. Cette loi restrictive est, en plus, difficilement applicable. En 2004, le parti socialiste espagnol et

Jose Luis Zapatero avaient promis un changement de la loi plus favorable aux femmes qui demandent un avortement. Mais rien n’a été fait. Sans doute pour ne pas choquer une partie de la population espagnole et l’Eglise. Pendant la dernière campagne, le parti socialiste espagnol et Zapatero n’ont pas annoncé de changements dans la loi sur l’avortement. Mais l’égalité homme-femme est un des points forts annoncés par le gouvernement. Donc, le nouveau gouvernement pourrait amener quand même en douceur une réflexion sur la loi qui autorise l’interruption volontaire de grossesse et faire des propositions pour la changer.

Le gouvernement Zapatero

Les 9 femmes ministres

Première vice-présidente du gouvernement, ministre de la présidence et porte-parole de l’exécutif : Maria Teresa Fernandez de la Vega.
Défense : Carme Chacon
Transports et infrastructures : Magdalena Alvarez
Education, politique sociale et sport : Mercedes Cabrera Calvo-Sotelo
Environnement, milieu rural et de la mer : Elena Espinosa
Administrations publiques : Elena Salgado
Egalité : Bibiana Aido
Sciences et innovation : Cristina Garmendia
Logement : Beatriz Corredor

Les 8 hommes ministres

Culture : Cesar Antonio Molina
Santé et consommation : Bernat Soria
Deuxième vice-président et ministre de l’économie et des finances : Pedro Solbes
Affaires étrangères : Miguel Angel Moratinos
Justice : Mariano Fernandez Bermejo
Intérieur : Alfredo Perez Rubalcaba
Travail et immigration : Celestino Corbacho
Industrie, tourisme et commerce : Miguel Sebastian

Si l’on tient compte du Premier ministre, Jose Luis Zapatero, il y a donc parité hommes-femmes.

 

A lire aussi : Espagne-Manifestations anti-avortement (janvier 2008)

3 Messages

  • 16 avril 2008 15:06, par Mumu

    Une amie espagnole me disait que l’Espagne est, en ce qui concerne l’égalité hommes femmes, encore un pas derrière la Belgique. A cause de la puissance de l’Eglise. Qui influence encore très fort la vie quotidienne des Espagnols. Même si Zapatero essaie de prendre des distances avec l’Eglise, il faudra du temps pour qu’ils y arrivent
    C’est plutôt bien qu’il y ait plus de femmes que d’hommes au gouvernement espagnol. Mais ce n’est pas tout. Il faudra aussi un débat réel sur l’avortement. On verra comment l’Eglise espagnole va réagir. Et si le gouvernement gardera sa ligne
    Et ça, ce sera le vrai test pour Zapatero...

  • 16 avril 2008 18:08, par Fanny

    Plus de femmes que d’hommes au gouvernement espagnol. Et alors ? Plus de Rama Yade ou plus de Margaret Thatcher ?
    Trop souvent , les pouvoirs se servent des femmes, comme des représentants des minorités comme des gadgets de bonne conscience. Il reste encore pas mal de choses à faire pour arriver à l’égalité entre hommes et femmes en Espagne comme ici. Mais la parité à tout prix est-elle le seul, le bon moyen d’y arriver ? Je ne suis pas sûre que les femmes au pouvoir se préoccupent toujours plus des problèmes des femmes que leurs homologues masculins. Et cela donne une fausse image des femmes. Des bébés phoques, un groupe à protéger

  • 17 avril 2008 12:34, par Lilith

    C’est quand même pas mal de faire attention à la représentation féminine dans les organes de décision.
    Si les femmes sont absentes de ces organes, elles auront bien du mal à faire entendre les avis spécifiquement féminins. D’accord, ce n’est pas tout, mais c’est quand même un début

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles

SPIP | Squelettes & Graphisme: Banlieues | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0