Accueil > Articles > Pas vierge, pas (...)


Pas vierge, pas mariée

Brève

lundi 2 juin 2008

En France, un tribunal a annulé un mariage parce que l’épouse n’était pas vierge, alors qu’elle avait affirmé le contraire à son futur mari. Cette décision de justice fait débat.
En 2006, un jeune Français devenu musulman épouse une jeune Française, elle aussi, de religion musulmane. Pendant la nuit de noces, le mari constate que sa femme n’est plus vierge.

Et dès le lendemain, le mari demande à la justice française d’annuler son mariage pour "erreur sur les qualités essentielles" de son épouse. Le code civil et la loi française acceptent d’annuler un contrat de mariage « s’il y a eu erreur dans la personne ou sur des qualités essentielles de la personne. » Par exemple, la justice a déjà annulé un mariage parce qu’un époux a découvert après le mariage que sa femme était une prostituée. Ou encore, une épouse a obtenu l’annulation car elle ne savait pas que son mari avait été condamné pour des délits.

En avril 2008, le tribunal de Lille a donné raison au jeune Français converti à l’Islam et annulé son mariage. Le tribunal estime que l’épouse avait été présentée au jeune homme comme une jeune fille « célibataire et chaste ». Comme la jeune fille ne l’était pas, le tribunal estime que le mariage a commencé par un mensonge. Un mensonge contraire à la confiance réciproque entre époux. Une confiance essentielle pour une vie conjugale.

Et le tribunal prononce l’annulation du mariage car la jeune fille avait accepté de répondre à son époux sur sa virginité. Elle a aussi accepté la demande en annulation faite par son mari.

Pour le tribunal, cela prouve que, pour la jeune fille aussi, la virginité était une qualité essentielle du mariage et du consentement du mari…

Une telle décision de justice fait débat dans une France républicaine et laïque. Rachida Dati, ministre de la Justice, a défendu la décision du tribunal de Lille. Mme Dati a estimé que l’annulation du mariage était un moyen de protéger la jeune fille. Selon la Ministre, la jeune fille voulait se séparer le plus vite possible de son mari.

Par contre, la secrétaire d’Etat secrétaire d'Etat membre d’un gouvernement moins important qu’un ministre chargée du droit des femmes, a déclaré que la décision du tribunal est une « régression du statut de la femme » et une « atteinte à l’intégrité des femmes et une violation des droits fondamentaux de tout individu ». Pour d’autres opposants à la décision d’annulation du mariage, la sexualité fait partie de la vie privée et chacun est libre de disposer de son corps comme il l’entend.

Pour la présidente du mouvement Ni putes ni soumises, Sihem Habchi : « Le jugement n’a pris en compte à aucun moment la pression familiale. Il ne s’est pas demandé pourquoi la jeune fille a été poussée à mentir. Nous défilons le 7 juin pour rendre hommage hommage geste de respect à une jeune fille qui s’est défenestrée parce que son père a découvert qu’elle sortait avec un homme. Il faut que la justice soutienne ces femmes. » Des associations de défense du droit des femmes disent aussi qu’avec cette décision de plus en plus de jeunes femmes iront dans les hôpitaux pour se faire refaire l’hymen et donc une virginité. Et puis, posons-nous simplement la question : imaginons, imaginons seulement, la virginité comme une qualité essentielle, comment vérifier la virginité de l’homme ?

3 Messages

  • 2 juin 2008 20:55, par Nico

    Ce genre genre le masculin et le féminin de choses n’est pas acceptable. C’est vraiment traiter les femmes comme des objets. Si cela continue comme cela, on va retourner tout droit vers le moyen-âge Moyen-âge période de l’histoire européenne qui va du 5e siècle au 15e siècle . Heureusement que des gens agissent pour lutter contre ces pratiques d’un autre âge.

  • 15 décembre 2008 15:40, par faouzi arsaoui le umsulman

    la femme comme un bijou personne ne peus le toucher que pour l acheter comme ca la femme et les hommes il faut qui ils protéguent leur corps de raport suxele avand qui ils se marient une conseille le mariague à l age de la jeunesse fait eviter tout ces peoblémes

  • 28 janvier 2010 12:24, par Belfast

    le problème n’est pas qu’elle n’était pas vièrge, c’est qu’elle lui a menti. La honnêteté est la chose la plus importante dans le mariage et elle a commencé avec un mensonge.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles

SPIP | Squelettes & Graphisme: Banlieues | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0