Accueil > Articles > Modestement, le (...)


Modestement, le tapis rouge de la solidarité

Opération 11 11 11

samedi 1er novembre 2003

L'Essentiel, l'actualité simple comme bonjour

Couverture calendrier 11.11.11.-
2003

Jean Emmanuel vient de Côte d’Ivoire, un pays d’Afrique de l’Ouest. Après le bac, il part en France poursuivre des études de commerce à Lyon. Il doit faire un stage hors de France. Il choisit d’abord la Grande-Bretagne. Mais les Britanniques tardent à lui donner un visa. Quand on est Ivoirien, même régulièrement inscrit comme étudiant en France, il n’est pas facile d’avoir un visa pour la Grande-Bretagne. Il se tourne alors vers la Belgique.

Jean Emmanuel n’est pas un étudiant en commerce comme les autres. Il a choisi de faire son stage dans une ONG, plutôt que d’apprendre à “ vendre des vêtements ”. Normal, pense-t-on, il a passé les 18 premières années de sa vie en Côte d’Ivoire. “ C’est vrai, dit-il, que l’on parlait beaucoup, entre jeunes, d’aide au développement, de coopératives agricoles, etc... C’est vrai aussi qu’au lycée, j’avais un prof d’histoire qui nous expliquait ce qu’est la domination américaine, européenne, la dette du Tiers-monde. Ce prof était plus homme politique qu’enseignant. Il travaille d’ailleurs aujourd’hui dans un cabinet ministériel. ”

Projets de développement Nord/Sud

Mais Jean Emmanuel ne connaissait pas l’Opération 11 11 11. Jean Emmanuel n’est pas non plus un militant politique. A propos des troubles en Côte d’Ivoire, un de ses seuls commentaires c’est : “ ce que je veux c’est la paix dans mon pays ”. Grâce à Internet, il trouve l’adresse de “ Peuples Solidaires ”, petite ONG de Charleroi qui participe à l’Opération 11 11 11. Il décide d’y faire son stage durant 3 mois. Il découvre ainsi les projets de solidarité développés par l’Opération et d’autres réalités des pays du Sud de la planète. Par exemple: une conférence sur l’exploitation d’enfants asiatiques qui fabriquent des jouets pour les grandes multinationales. Un débat sur les problèmes actuels de la République démocratique du Congo…

Jean Emmanuel participe évidemment à l’Opération 11 11 11 sur le terrain. Il travaille aussi au nouveau look du journal de “ Peuples solidaires ”. Une nouvelle formule pour mieux cibler le public “ jeunes ” tout en sensibilisant les adultes à donner un peu de temps ou d’argent à des projets de développement Nord/Sud. Car c’est une autre réalité de notre monde. Au Nord, comme au Sud, pour développer des projets, même de solidarité, il faut se faire connaître du public et du politique. “ Dans une chaîne de magasins de parfums en France, il y a des tapis rouges ”, dit Jean Emmanuel. Le tapis rouge attire irrésistiblement le client qui se sent important rien qu’en marchant sur le sol. A petite échelle, et modestement, Jean Emmanuel travaille à “ Peuples Solidaires ” à dérouler le tapis rouge de la solidarité. Et là, il y a du boulot...


C’est ce que propose, du 7 au 16 novembre, l’Opération 11 11 11. Chaque année, depuis 1966, cette opération fait campagne pour développer des projets de coopération et de développement avec le Sud de la planète. Vous pouvez acheter, entre autres, du cacao produit par des coopératives du Sud au prix de 5 euros. Vous pouvez également envoyez un SMS de solidarité au 3901 en écrivant le mot don, 3 euros. Il y a également des T-shirts, un calendrier avec de superbes photos réalisées par des femmes.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles

SPIP | Squelettes & Graphisme: Banlieues | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0