Accueil > Articles > Mission accomplie


Mission accomplie

Sécurité

vendredi 25 janvier 2008

Première mission accomplie pour Verhofstadt III, le gouvernement provisoire. Le Premier ministre Guy Verhofstadt le promettait le 21 décembre, lors de l’installation de ce gouvernement : le Plan de sécurité serait mis en place très rapidement. C’est presque fait.

Depuis le 21 décembre, le gouvernement intérimaire dirigé par Guy Verhofstadt est au travail. En principe, ce gouvernement est en place jusqu’au 23 avril. Ce gouvernement a notamment été créé pour gérer les problèmes urgents de la Belgique. Son autre grande mission : mettre sur les rails la réforme de la Belgique et le prochain gouvernement fédéral présidé par Yves Leterme. Bilan.

Les problèmes urgents

Parmi les problèmes urgents de la Belgique, il y avait le budget de l’Etat 2008, le pouvoir d’achat, et le plan sécurité.
Le 21 décembre dernier, quand le gouvernement provisoire a été installé, le Premier ministre Guy Verhofstadt a lu la déclaration du gouvernement. Il a promis un Plan de sécurité très rapidement. Ce plan est apparu encore plus urgent quelques jours plus tard. Fin décembre, en effet, Bruxelles était en état d’alerte. A cause de menaces terroristes. On a même annulé le feu d’artifice de fin d’année.


Photo : Belga

Le nouveau plan national de sécurité fait suite au plan qui a été appliqué de 2004 à 2007. Le nouveau plan sera appliqué de 2008 à 2011. Un plan de sécurité, c’est l’affaire de plusieurs ministres. La note vient du cabinet du ministre de l’Intérieur Patrick Dewael. Elle devra maintenant être approuvée par le ministre de la Justice, Jo Vandeurzen et par le conseil des ministres.

Les grandes lignes du plan

Le but d’un plan de sécurité est bien sûr de faire baisser la criminalité, de faire en sorte que plus d’affaires soient résolues. Mais la sécurité, c’est aussi la sécurité routière. Par ailleurs, le ministre de l’Intérieur veut augmenter le sentiment de sécurité dans la population.

La plupart des phénomènes de sécurité qui étaient prioritaires dans le plan 2004-2007, le sont encore dans le nouveau plan. Ce n’est pas une surprise : la sécurité se travaille sur le long terme. Mais il y a aussi quelques nouveautés. Dans les grandes lignes, on peut dire qu’il y aura de nouveaux moyens pour lutter contre le terrorisme, le trafic de drogue et les violences urbaines. La cyber-criminalité, en augmentation, est aussi une priorité. Mais la priorité absolue aujourd’hui est la lutte contre le terrorisme.

Les nouvelles priorités

Première nouveauté : la lutte contre les violences au sein des familles devient une priorité.

Le nouveau plan s’attaque aussi à la délinquance des jeunes et à la criminalité de rue. Ainsi, la lutte contre les car-jackings et les home-jackings - qui était une priorité dans le plan 2004 est devenue moins importante que la lutte contre d’autres formes de violences, plus fréquentes : les cambriolages dans les habitations, les effractions dans les commerces ou les entreprises, comme les hold-up au bélier, les vols de chargements, de métaux ou de matériel sur les chantiers.

Certains types de violence et d’agression augmentent. Et elles touchent aujourd’hui aussi la police et les enquêteurs. Le ministre de l’Intérieur veut mieux protéger l’identité des enquêteurs dans certains dossiers.

Autre thème lié aux violences, la lutte contre deux trafics sera intensifiée : le trafic de drogue et la traite des êtres humains.

On veillera aussi à diminuer les nuisances (sonores, par exemple) qui renforcent le sentiment d’insécurité.

La priorité absolue du plan est la lutte contre les groupes terroristes actifs sur le territoire belge. « La menace terroriste ne peut, en aucun cas, être sous-estimée : elle est latente et présente en permanence. » Le gouvernement va agir plus encore contre le « radicalisme » religieux notamment dans les prisons. Il veillera aussi au bon fonctionnement de l’Organe de coordination pour l’analyse de la menace (OCAM).

Du pain sur la planche jusqu’au 23 avril

Le plan de sécurité n’est pas le seul chantier du gouvernement intérimaire. Verhofstadt III va aussi tenter de boucler le budget 2008 pour le 15 février. Et la Chambre devrait le voter juste avant les vacances de Pâques.
Une réunion spéciale « budget » est donc prévue les 8 et 9 février. C’est Yves Leterme, ministre du Budget dans le gouvernement intérimaire, qui devra diriger cet exercice.

Autre chantier dangereux : les négociations institutionnelles, sociales et économiques que doivent mener Yves Leterme et Didier Reynders pour élaborer un programme pour un nouveau "vrai" gouvernement. Plusieurs réunions du groupe Octopus sont prévues.
Un gouvernement fédéral prendra-t-il vraiment le relais de Verhofstadt III le 23 avril ? Dans certains partis, on en doute. Certains disent que de nouvelles élections fédérales pourraient avoir lieu en juin 2009, en même temps que les élections régionales… La grande question est toutefois de savoir comment le gouvernement provisoire pourrait tenir jusqu’à cette date.

Nicolas Simon

1 Message

  • 11 février 2012 14:35, par Sanelisiwe

    Pat Des dit :@Derik : merci, ça ma fait rire. Je tvuroe ton texte très comique. À pleurer en faite. Sans que j’abonde dans ta direction à100%, ici tu décris exactement ce qu’on observe de l’extérieur du Gouvernement. Difficile de ne pas appuyer au minimum ta rage. Je la partage. Bon Dimanche tout le monde !

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles

SPIP | Squelettes & Graphisme: Banlieues | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0