Accueil > Cahiers > Pauvre de nous (...) > « Mieux connaître la


« Mieux connaître la pauvreté pour mieux la combattre »

dimanche 1er mars 2009

« Pauvre » ? Le mot peut choquer et créer beaucoup d’émotion. Pour lutter contre la pauvreté, il faut aller au-delà de l’émotion, il faut une politique. Cette politique de lutte contre la pauvreté existe. Ou plutôt ces politiques. Les politiques que mènent les associations, les communes, les Régions, les Communautés, le gouvernement fédéral… Toutes ces politiques doivent se compléter. C’est pour cela que le Secrétariat d’Etat à la lutte contre la pauvreté a été créé.

Mais pour lutter contre la pauvreté, il faut d’abord la mesurer. Toutes celles et tous ceux qui luttent sur le terrain contre la pauvreté peuvent la mesurer au jour le jour. Ils l’étudient et ont des outils pour la mesurer. Mais le grand public ? Connaît-il la réalité des chiffres de la pauvreté ?

Pour sensibiliser monsieur et madame tout-le-monde au problème, le Secrétariat d’Etat à la pauvreté du gouvernement fédéral sort un baromètre de la pauvreté. Un baromètre ? C’est un instrument de mesure. Le baromètre de la pauvreté est un instrument de mesure de la pauvreté. Le baromètre est construit sur 15 indicateurs qui montrent le risque de pauvreté dans six grands domaines de la vie : revenus et dettes, soins de santé, travail, enseignement, logement, participation à des activités, privations non-monétaires. Au fil des ans, d’autres indicateurs pourraient venir compléter le tableau. Mais le baromètre doit rester clair car il doit aussi être compris par le plus grand nombre. Chaque début d’année, il montrera comment évolue la pauvreté dans notre pays. On verra donc s’il y a moins de pauvreté, si rien ne change ou s’il y a plus de pauvreté.

Le baromètre interfédéral de la pauvreté est construit sur 15 indicateurs. 12 indicateurs viennent d’une enquête annuelle sur les revenus et les conditions de vie appelée EU-SILC. C’est le principal outil de mesure de la pauvreté et de la précarité précarité le fait de ne pas être à l’abri des ennuis d’argent, de vie au niveau belge et européen. 3 indicateurs viennent d’autres données statistiques officielles. Des spécialistes, des experts et des associations qui luttent contre la pauvreté se sont mis d’accord sur les indicateurs de ce baromètre. Les statistiques fournies peuvent dater de deux ou trois ans. Ce n’est pas très grave : le baromètre sortira désormais chaque début d’année. Et il est très important de mesurer l’évolution de la pauvreté.

La brochure papier du baromètre est disponible notamment au Secrétariat d’Etat à la lutte contre la pauvreté. A noter que c’est une entreprise d’économie sociale qui a réalisé la brochure. Sa version électronique est en ligne : www.mi-is.be/

Le baromètre permet de vérifier, par exemple,

  • si plus ou moins de personnes ont un revenu supérieur au seuil de pauvreté
  • si plus ou moins de personnes habitent dans des habitations insalubres
  • si plus ou moins de personnes ont accès à de bons soins de santé
  • si plus ou moins de personnes ont un bon emploi
  • si plus ou moins de personnes sont peu qualifiées

De nombreuses recherches scientifiques ont été réalisées autour de la pauvreté. Mais le problème est que les gens les plus pauvres ne se retrouvent pas dans les banques de données utilisées. Par exemple, les personnes sans-abri, les gens du voyage ou les illégaux. D’autres enquêtes seront organisées pour que ces personnes soient prises en compte dans l’enquête scientifique sur la pauvreté.

En Belgique, chaque décision du gouvernement doit passer le test du développement durable. Par ce test, on vérifie si la décision respecte le développement durable de notre pays. Aujourd’hui, dans ce test, on vérifie plus précisément si une décision gouvernementale n’aura pas un effet négatif sur les personnes les plus pauvres chez nous.

Le baromètre n’est pas un instrument miracle. Mais il va :

  • Attirer l’attention du public
  • Aider les décideurs
  • Améliorer la politique de lutte contre la pauvreté et mieux l’évaluer

4 Messages

  • 10 septembre 2011 18:25, par Alain le NO-made

    Je me permets de vous répondre que, pour la MAJORITE des pseudos Universitaires, de PSEUDOS ( savants ? ) ( de Marseille ? ), de PolitiCARDS, de PSEUDOS travailleurs ( sociaux ) : j’ai HONTE pour VOUS ! VOUS êtes "à côté de vos pompes" ! Vous ( vivez ? ) dans les nuages ! ( ? ) Ou VOUS ne faites que "VIVRE" ( Profiter - MAL ) de la MISERE du monde.

    C’est un ANCIEN & VIEUX TRAVAILLEUR...SOCIAL - maintenant re-traité ( en déchêts, en POUBELLE...DURABLE ? )qui VOUS le dit ! VOUS êtes des IN-DIGNES !

    Malgré écrire des livres à ce sujet ( entre-autres ) depuis les années 80 + avoir été reçu par un Sénateur Spécialisé en matière de "Sécu" m’ayant reçu ( POUR...???? ) au Sénat, après avoir rentré certaines propositions de Lois, j’ai encore en mémoire celui qui reste encore + SENSE que moi : un dé-nommé H.E. Richter - Socio-Psychanaliste - in "Le ghetto" datant des années 70 !

    Un Colluchi SAVAIT + que VOUS ( et même que moi ! ) !

    Je vais vous poser QUELQUES ( simple ? ) QUESTIONS :

    1° ) Qu’ont commis commis du verbe commettre, c’est faire quelque chose contre la loi : voler, tuer,... comme DELIT la MAJORITE des Sans ABRIS ?
    Sans en-vier les prisonniers ( bien au CONTRAIRE ! : EUX sont encore "logés, nourris, blanchis"..., et peuvent encore ressortir avec quelques sous ! Je suis ICI trop BREF ! Parce q
    Parce que VOUS ne me laissez pas SUFFISAMMENT de place ! Et même SI VOUS m’en laissiez qu’avez-vous à "cirer" d’un IN-connu pour VOUS ?
    2°) TOUT le monde N’a-t’il Droit à la DIGNITE, au bien ( MIEUX ) être ?
    3° ) MANQUE t’il de logement ???? > 4° ) Les "Abris" de nuits, les maisons ( d’accueils, les logements DIT/S-sociaux répondent-ils à la DIGNITE nécessaires, comme TOUTES ces Associations SANS BUT, à part le LUCRE + SUBSIDES ( payés par qui ? ) !
    4°) COMBIEN d’"enquêtes VOUS faudra-t’il pour avoir les yeux en face des trous ? Toutes les années je DOIS réviser mes écrits ! Et la Pauvreté ( surtout MATERIELLE ) est toujours là, elle AUGMENTE même à mesure ! > Vous restez dans la "symbolique" : une couverture de l’armée, c’est SUFFISANT pour ces PÔVRES...BOUGRES !
    Les mouvements CROISSANTS ( aussi ) des Indignés NE vous "parlent" PAS non plus ?
    J’arrête ICI ! A QUOI ça sert que je PERDE...MON...TEMPS...devenu de + en + PRECIEUX ! Restez..."NOR-MAUX" ! Portez-vous bien avec votre ( CONSCIENCE ? ) ! Quant au terme COMBATTRE : il VOUS paraît le + approprié ? AVANT, les IR-reponsable "on" les COLLOQUAIENT ! Aujourd’hui, il ( gouvernent ? ) QUOI & QUI au juste !
    Je VOUS donne Droit de réponse > alindignation chez yahoo.com ! MOI, je NE me cache PAS derrière des "boucliers" ! J’aime le DIA-LOGUE ! Mais je DETESTE l’IMBECILITE !
    "Bonjour à Madame".

  • 10 septembre 2011 19:07, par @lain le NO-made

    A ces ( bien ? ) pensants, COMBATTANT...CONTRE la Pauvreté :

    Je tiens à VOUS poser encore QUELQUES ( simple ? ) et DERNIERE QUESTION ( pour aller à l’ESSENTIEL ) :

    A...VOTRE avis : SI...NOTRE...Désir, à TOUS/TES étaient qu’il N’y ait PLUS ( ou ne fut-ce que momentanément, suite à diverses "CATAS" - où là seRAINT sans doute encore UTILE qu’il y ai des maisons de TRANSIT ! ) de PÔVRE, et qu’au CONTRAIRE...NOUS Désirions qu’ils acquièrent le + d’AUTONOMIE ( CONTRAIREMENT à TOUT ce qui est créé depuis bien des "siècles", où l’"ON" ne cherche qu’à re-FOR-T-MATER les Pauvres comme les PSEUDOS...NORMAUX ! ) : existeRAIENT t’il encore AUTANT de MISEREUX, à cause des MISERABLES ?

    NON assistance à personne en DANGER ( car à la RUE les Pauvres courent TOUS les DANGERS possibles ) : NE seRAIENT-ce PUNISSABLE ?

    JETER des GENS à la RUE ( et NON sur la PAILLE ) : NE seRAIT-ce un CRIME en Soi ?

    N’y auRAIENT-ils d’autres ALTERNATIVES possibles et + DIGNES/HONORABLES ?

    L’ESSENTIEL ne résideRAIT-il pas à ce que...CHACUN puisse aller vers la Dignité dignité le respect qu’on se doit à soi-même /Fierté, vers le BIEN ( MIEUX ) ÊTRE ?

    Et cette ( civilisation ? ) ou ( SYPHILISATION ? ), cette Société "VIVANT" grâce à la CON-sommation : où se trouve son "Profit" en PROVOQUANT l’EJECTION d’une bonne partie de SA population ?

    Ceci écrit, pour ce type de Société ( Capitaliste ? ) CANNIBALE : il faut toujours créer + PÔVRE que + PÔVRE, de sorte à créer la PRESSION !

    Quant à l’IN-conscient : CERTAINS employeurs ( et je prononce les...CERTAINS ! Car il doit toujours exister des "meilleurs" encore ! ) NE se VENGERAIENT-ils PAS à cause de certaines Luttes OUVRIERES où CERTAINS "Profiteurs" y ont aussi laissé leur "peau" ( d’ours ! ) ?

    QUESTION que je VOUS laisse à VOTRE ( libre ? ) ( pensée ? ) !

    Que l’Hiver soit...CHAUD !

    @lain le NO-made.

  • 17 avril 2012 10:27, par dupont

    Qu’on arrête de faire des analyses sur la pauvreté ,les "pauvres"ne sont pas des rats de labo.
    Qu’on agisse nom de Dieu !L’augmentation de la pauvreté est proportionnelle à la mauvaise gouvernance d’un pays.
    Hier soir ,très tard,j’ai regardé mots croisés et enfin on a posé des questions intéréssantes aux divers partis Français.
    Ce qui est un peu énervant,c’est ce temps de paroles accordé, on dirait que c’est à celui qui a le débit le plus rapide qui a gagné.
    Les propos du front national sont tjrs aussi abjects,le PS assez neutre,Ecolo plutôt digne,Poutou très sincère,Le modem équilibré et humain,la gauche très dégoûtée et indignée etl’UMP mal barré.Super Sarko aurait dû venir en personne,lui qui depuis 5 ans était partout à la fois,il paraît qu’il prend des vitamines et que sa troisième femme a peur qu’il meurt.Elle regarde "plus belle la vie"les pauvres aussi,leur dignité dignité le respect qu’on se doit à soi-même leur permet de rêver un peu,c’est la seule chose qu’ils ont en commun.
    Combien coûte toute cette campagne ?Qui paie ?
    Ce n’est même plus l’UMP qui dérange,c’est l’opportuniste qui représente ce parti.La plupart des Français vont voter pour ou contre Sarko plutôt que de voter pour le bien vivre de ce si beau pays.C’est ainsi qu’on vote dans les pays non démocratiques,c’est triste !J’espère qu’en Belgique,on ne vous affligera pas un tel spectacle.Il faut dire qu’en France le vote n’est pas obligatoire comme en Belgique,on verra bien dimanche prochain !
    Il y a deux tours en France,beaucoup de Français attendent le 2ème tour,c’est une grave erreur.Ils en ont eu la preuve qd Chirac s’est retrouvé face à Lepen.La grande question ,c’est de savoir comment va réagir les électeurs de Bayrou après le premier tour.

  • 9 mai 2012 20:47, par Lutte contre la pauvreté

    Organiser le concours Reine Elisabeth dans le métro !
    Cela enrichirait gratuitement.
    Les violonistes ont accompagnés tant de gens désespérés,la musique est porteuse d’espoir !

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles

SPIP | Squelettes & Graphisme: Banlieues | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0