Accueil > Cahiers > Entre misère et (...) > Manifester contre


En Belgique, les syndicats reprochent au gouvernement de faire payer les travailleurs et la population et de ne pas faire payer les plus riches. Ils disent aussi que le gouvernement ne prend pas les bonnes mesures pour relancer l’économie et l’emploi.sont contre beaucoup de mesures prises par le gouvernement. Et le mois dernier, le 7 octobre, plus de 120 000 personnes ont manifesté à Bruxelles.

Manifester contre l’austérité

Thierry Verhoeven

jeudi 26 novembre 2015

Depuis octobre 2014, le gouvernement de Charles Michel dirige la Belgique. C’est un gouvernement de droite. Certains disent que c’est même un gouvernement d’ultra droite. Dans ce gouvernement, il y a les libéraux francophones et néerlandophones, le parti chrétien flamand et le parti de droite nationaliste flamand, la NVA NVA Sigle de la Nieuw-Vlaamse Alliantie. On prend la première lettre de chaque mot. En français : Nouvelle Alliance flamande. . Il y a un seul parti francophone, les libéraux du MR MR Mouvement Réformateur , le parti du premier ministre Charles Michel. Et depuis un an, les syndicats ne sont pas contents de la politique du gouvernement. Il y a eu des grèves et des manifestations fin 2014. Il y en a eu d’autres en mars et en avril 2015. Et 120 000 personnes ont manifesté le mois dernier . Les trois syndicats ensemble, en front commun. Ce n’est pas toujours le cas. Si la FGTB FGTB Fédération Générale des Travailleurs de Belgique, plutôt socialiste. Sa couleur : le rouge. , la CSC CSC Confédération des Syndicats Chrétiens, plutôt chrétien. Sa couleur : le vert. et la CGSLB CGSLB Confédération Générale des Syndicats libéraux de Belgique, plutôt libéral mais moins politique que les 2 autres syndicats. Sa couleur : le bleu. ont manifesté ensemble, c’est parce que beaucoup de travailleurs sont très mécontents.

Les syndicats reprochent, entre autres, au gouvernement

• de faire des économies sur le dos des travailleurs, des chômeurs, des pensionnés ;
• de diminuer la protection sociale ;
• de favoriser les actionnaires, les patrons et les riches.

Faire des économies sur le dos de la population ?

Le gouvernement a notamment décidé :
• d’augmenter la TVA sur l’électricité : elle passe de 6% à 21%
• de supprimer l’index index Abréviation pour "indexation", c’est-à-dire une augmentation automatique de 2% des salaires et des allocations sociales quand les prix des marchandises et des services augmentent. en 2015 ;
• de bloquer les salaires.

Diminuer la protection sociale

Le gouvernement a notamment décidé :
• l’âge de la pension passe de 65 à 67 ans ;
• les droits des chômeurs et leurs allocations diminuent ;
• les prépensions et les crédits-temps seront plus difficiles à avoir.

Favoriser les actionnaires, les patrons et les riches

Le gouvernement a notamment décidé :

• les patrons paient moins de cotisations sociales sans être obligés d’engager ou de garder l’emploi ;
• il n’y a pas d’impôt sur la fortune, pas assez d’impôt sur les gros revenus immobiliers, sur les actionnaires ;
• il n’y a pas de vraie lutte contre la grosse fraude fiscale.

Retour vers plus de social

Les syndicats manifestent donc pour un retour à des mesures plus sociales. Ils veulent que la TVA baisse, la pension à 65 ans. Ils veuelent aussi que l’on indexe les salaires et les allocations sociales.

Les syndicats proposent aussi des mesures pour améliorer l’économie et les services à la population. Ils veulent notamment

• augmenter le pouvoir d’achat de la population ;
• réduire le temps de travail avec embauche compensatoire ;
• développer les soins de santé et les services sociaux pour tous ;
• développer les services au public.

Les syndicats ont demandé d’avoir des mesures plus sociales et ne veulent pas que le gouvernement continue à prendre des mesures antisociales. Pour les syndicats, le raisonnement est simple : si le gouvernement voit que les gens ne réagissent pas aujourd’hui, il n’y a aucune raison qu’il change de politique.

Ce que disait le tract syndical

Lire aussi

Coup d’envoi pour les syndicats

120 000 manifestants et 200 casseurs

La gauche et la droite

Des citoyens debout !

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles

SPIP | Squelettes & Graphisme: Banlieues | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0