Accueil > Cahiers > Les mots décollent à > Les stagiaires (...)


La FUNOC propose un parcours ascensionnel dans la rue de la Digue pour souligner sept lignes de force passées, présentes et futures de Charleroi. Les stagiaires exposent leurs travaux et animent la rue de la Digue

Les stagiaires de la FUNOC participent à la Ville des mots !

vendredi 14 mars 2014

L’idée était de réaliser, dans la rue de la Digue, une exposition qui présente des points de vue sur Charleroi selon sept axes.
Les arbres devant le bâtiment de la FUNOC sont le fil conducteur et la structure de cette expo éphémère. Chaque arbre portera un calicot, une banderole affichant 7 thèmes

Arbre 1 : Les mots décollent
Arbre 2 : Les mots d’enfer, les mots qui minent pour la sidérurgie et les charbonnages
Arbre 3 : Le bal des mots
Arbre 4 : Les mots émaux pour la verrerie et l’Art nouveau
Arbre 5 : Les mots en bulles pour la bande dessinée
Arbre 6 : La novlangue
Arbre 7 : Le ring des mots (encore toute une symbolique de notre ville)

Exposition permanente du lundi 17 au vendredi 21 mars - Animations les mardi 18 et jeudi 20 mars de 10 à 12
heures.
FUNOC asbl, rue de la Digue, 5, 6000 Charleroi - 071/270 606

Les mots décollent

Télécharger la version PDF

Ce texte est le résultat de deux ateliers d’écriture qui ont eu lieu à la bibliothèque de l’UT sous l’animation de Fidéline Dujeu. Les participants du groupe CRL Anglais ont été invités à écrire sur la ville de Charleroi en s’inspirant des photos et des textes exposés dans le hall de l’UT. Ils ont d’abord exprimé leur ressenti par rapport à une photo, un texte de leur choix. Ensuite ils ont imaginé ce que serait le Charleroi de leurs rêves. A tour de rôle, ils ont livré leurs envies, leurs désirs, leurs élucubrations...bref leur espoir de voir un jour leur ville décoller "de la morosité, de la déprime, de la noirceur" dans lesquelles elle leur semble engluée.

Les mots d’enfer, les mots qui minent

« Les mots d’enfer, les mots qui minent" est une réalisation du groupe infographie.
A partir de deux piliers de Charleroi, la métallurgie et la mine, ce groupe a mené avec ses formateurs trois activités pour se constituer un"pot" de mots
1)Un travail "A la manière de... Pierre Alechinsky
Les stagiaires se sont basés sur la description de La Louvière de Pierre Alechinsky Ils ont écrit sur ce modèle : Charleroi : sa chaleur, ses usines, ses bâtiments démolis...

2)Pour chacun des mots(métallurgie et mine) ils ont travaillé deux axes pour chacun des mots : l’axe des idées(quand je pense à métallurgie, je pense à...) et l’axe des sons(association avec des mots proches au niveau des sons même s’ils n’ont rien à voir avec le sens du mot de départ -ex : métallurgie magie...)

3) Ils ont aussi inventé des mots à partir de deux mots de départ
Par exemple
métallurgie et mine. métallergie...)

Le bal des mots

Télécharger la version PDF

Baignés dans les mots au quotidien, à travers l’étude du français, les stagiaires en alpha 3 à la FUNOC, proposent avec le Bal des Mots, un regard original et réaliste sur Charleroi au fil du temps. La visite de l’exposition « Charleroi….. » de Fidéline Bajeu et Thomas ….., les a incités à construire leur projet. En atelier d’écriture ils ont imaginé et construit ensemble « Bal des Mots ». C’est avec grand plaisir qu’ils le partagent avec vous ! Bonne lecture…

Les mots émaux

Télécharger la version PDF

Les mots émaux, c’est un clin d’oeil à l’Art Nouveau dans Charleroi.
En effet, beaucoup de nos façades, de nos rues sont imprégnées d’Art nouveau. Les stagiaires du Ceressa ont mis l’accent sur ce courant artistique par divers moyens d’expression.
D’une part, ils ont écrit un texte collectif qui compare la façade de la Maison Dorée à une femme. L’extrait choisi fait partie d’une nouvelle qui sera diffusée par la suite.
Ces stagiaires ont aussi peint un vitrail en noir et blanc pour illustres leur histoire. Ils ont créé un décor autour d’un arbre de la Rue de la Digue. Ils préparent une visite guidée dans Charleroi, autour de l’Art Nouveau.

La novlangue

Télécharger la version PDF

Vous ne connaissez peut-être qu’une seule langue : le français. Mais vous en parlez peut-être une autre sans le savoir : la novlangue. Une nouvelle langue. Une langue parlée par les hommes politiques, les économistes, les experts et les spécialistes en tout genre genre le masculin et le féminin . Et cette langue est reprise par les médias. Sans y penser, on utilise donc des expressions de cette novlangue.
Lire aussi

10 Messages

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles

SPIP | Squelettes & Graphisme: Banlieues | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0