Accueil > Cahiers > Une, deux, trois... > Les partis sont (...)


Lors des élections, chaque parti qui se présente a un numéro de liste. Ce numéro est tiré au sort, par une main innocente.

Les partis sont des numéros

jeudi 8 mai 2014

Lors des élections, chaque parti qui se présente a un numéro de liste. Ce numéro est tiré au sort, le 65 e jour avant les élections. Pourquoi ? Parce que certains numéros pourraient avantager ou désavantager un parti. Par exemple, il semble que le parti qui a le numéro 1 est un peu avantagé. Des électeurs qui ne savent pas pour qui voter ont tendance à choisir le numéro 1.

On tire d’abord au sort le numéro des « grands » partis. Ceux qui présentent des candidats dans toutes les circonscriptions et qui ont des élus dans les parlements.

En Wallonie, par exemple, il y a 5 « grands » partis.
Pour les élections de mai 2014, le MR (Mouvement réformateur) a reçu le numéro 1.
Le PS (Parti socialiste) a le numéro 10. Le CDH, (Centre démocrate humaniste) a le 14.
Ecolo le « 9 ».

Dans les autres régions, la N-VA a reçu le numéro 13, le CD&V , le « 15 » et le FDF , le« 6 ».

A côté de ces grands partis qui se présentent à toutes les élections et dans toutes les circonscriptions et qui ont des élus, il y a des plus petits partis. Eux aussi, ont un numéro qui est tiré au sort après le tirage pour les grands partis.

Par exemple, c’est le cas du Mouvement de Gauche

Liste 22

du Parti du Travail de Belgique-Gauche d’Ouverture

de Vega (Vert et gauche alternative)

Liste 24

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles

SPIP | Squelettes & Graphisme: Banlieues | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0