Accueil > Articles > Les Wallons chantent


Les Wallons chantent quand même

Brève

lundi 17 septembre 2007

Tous les ans, le 3e dimanche de septembre, ce sont les fêtes de Wallonie. Il y a des fêtes un peu partout dans la région. A cette occasion, Namur, capitale politique de la Wallonie, est le centre des festivités et des discours officiels. Dans les discours, il s’agit de montrer qu’il y a bien une Wallonie. Que la Wallonie ne va pas aussi mal qu’on le dit et qu’elle a toute sa place dans l’Etat fédéral belge.

Cette année, évidemment, l’actualité donne un ton particulier à ces fêtes. On attend toujours le nouveau gouvernement fédéral pour cause de revendications flamandes. Et, Rudy Demotte, le nouveau ministre-président de la Région, a fait, ce samedi 15 septembre, un discours placé sous le signe de « ni retour en arrière, ni fuite en avant ». Rudy Demotte a déclaré : « nous continuons à croire en la valeur ajoutée de la Fédération belge ». En ajoutant : « c’est bien dans le cadre fédéral actuel, équilibrant autonomie et solidarité, que nous souhaitons construire notre avenir. » Rudy Demotte a donc aussi lancé un message aux négociateurs du gouvernement fédéral : « nous avons besoin d’un interlocuteur solide au niveau fédéral. »  Rudy Demotte s’est aussi adressé aux Wallons : « La Wallonie, les Wallonnes et les Wallons ne doivent pas subir mais agir. »
Ce discours résonne avec celui prononcé, la semaine dernière, en hommage hommage geste de respect à François Bovesse. Les fêtes de Wallonie sont nées dans les années 1920. François Bovesse est considéré comme le père de ces fêtes. La semaine dernière, un responsable des fêtes de Wallonie rappelait, dans un discours en l’honneur de Bovesse : « François Bovesse avait pris la mesure de la volonté des élites flamandes de dominer la Wallonie, dont le déclin économique était déjà entrevu par les plus clairvoyants. En 1931, devant l’agressivité flamande, Bovesse proposait "de revoir calmement le pacte qui nous lie "... Un pays est une chose vivante, elle se modifie. Il n’y a qu’un accord entre les régions qui puisse prévaloir. Appelez cela décentralisation, régionalisme, fédéralisme, peu importe, n’ayons pas peur des mots. N’ayons pas peur. »  

La Belgique est un Etat fédéral composé de 3 Régions et 3 Communautés. En plus de la fête nationale du 21 juillet, Les Régions et Communautés ont donc leur fête propre :
3e dimanche du mois de septembre
 : Fête de la Région wallonne.
27 septembre : Fête de la Communauté française, en souvenir de la victoire, en 1830, des patriotes sur les troupes hollandaises dans le parc de Bruxelles.
15 novembre : Fête de la Communauté germanophone, le jour de la fête du Roi.
8 mai : Fête de la Région de Bruxelles-Capitale.
11 juillet : Fête de la Communauté flamande, en commémoration de la Bataille des Eperons d’Or, en 1302, au cours de laquelle le comte de Flandre, avec l’aide des milices communales, a battu les troupes du roi de France près de Courtrai.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles

SPIP | Squelettes & Graphisme: Banlieues | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0