Accueil > Articles > Le plan de la Wallon


Le plan de la Wallonie pour sortir de la crise

Crise

mardi 9 décembre 2008

Avec la crise financière et la crise économique, les ménages et les entreprises n’ont pas « le moral ». Ils sont très prudents. Ils n’investissent plus et gardent leur argent. Et cela renforce encore la crise. C’est un cercle vicieux. Pour sortir de ce cercle vicieux, les pouvoirs publics décident parfois d’investir et de dépenser plus. Même si pour cela, il faut déséquilibrer un peu les budgets prévus. Ce sont les plans de relance. La Région wallonne vient, elle aussi, de présenter son plan.

Le plan de relance wallon a 5 priorités : accélérer les investissements, garantir l’accès au crédit, soutenir le marché de l’emploi et la formation, créer des emplois en investissant dans le développement durable, simplifier et accélérer les démarches administratives. En tout, le gouvernement wallon va consacrer 1,5 milliard d’euros pour affronter la crise. En faisant en plus un geste pour la planète.

De meilleures routes, de meilleurs transports

Le plus gros de l’enveloppe (1,3 milliard) va aux routes et aux transports.

600 millions d’euros seront consacrés à réparer les routes les plus abîmées. 25 % du réseau des routes wallonnes « pose problème pour la sécurité des usagers, de manière plus ou moins immédiate ». C’est donc près de 2 000 kilomètres et 1 000 sites prioritaires qui pourraient être réparés.

Côté transports, 4 dossiers : le tram de Liège, le métro de Charleroi, des investissements pour les bus à Mons et à Namur.

De meilleures conditions pour les entreprises

Le gouvernement wallon va créer, dès janvier, un poste de médiateur de crédits aux PME. Il interviendra auprès de celles qui ont un problème de financement. Il proposera des « solutions appropriées. »

Le gouvernement wallon va aussi créer 750 emplois APE (aide à l’emploi) dans les très petites entreprises (moins de 10 personnes), les petites et les moyennes entreprises (moins de 50 personnes). Le commerce de détail, le commerce équitable et les entreprises de production d’énergies renouvelables pourront aussi profiter du système APE. Les grandes entreprises, elles, pourront avoir une garantie de la Région si elles veulent développer leurs exportations.

Des aides pour économiser l’énergie

Le gouvernement wallon veut aussi encourager les démarches des entreprises et des particuliers pour isoler, faire des économies d’énergie et ainsi moins polluer. Il a décidé de développer un système qui permet à des entreprises d’avancer l’argent des travaux d’isolation dans des bâtiments privés ou publics. Elles sont remboursées ensuite par les économies d’énergie réalisées et les primes régionales pour les travaux d’isolation. La moitié du logement wallon devrait être mieux isolé. Cela pourrait créer pas mal d’emplois dans le secteur de la construction. De plus, le plan prévoit aussi des prêts à taux 0% pour les ménages qui gagnent moins de 45 200 euros par an et des déductions sur les impôts. De quoi pousser les Wallons à rendre leur habitation plus « durable. » 

Une aide emploi pour les bas revenus

La Région va donner un coup de pouce aux peu qualifiés qui trouvent un job via une Mission régionale pour l’emploi. Elle interviendra dans les frais de crèche, de garderie, etc. Elle accordera un forfait de 50 euros/mois pour les frais de déplacement pendant les 6 mois qui suivent l’embauche.

Une caisse wallonne d’investissements

La Région va créer une Caisse wallonne d’investissements. Les Wallons pourront déposer leur argent dans cette caisse en avril. L’argent sera investi dans le développement durable. Le dépôt sera garanti et les rendements intéressants. De plus, pour les citoyens wallons, il y aura un avantage fiscal.

Et surtout, la population pourra ainsi contribuer au redressement wallon. Et à une planète plus propre…

Lydia Magnoni

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles

SPIP | Squelettes & Graphisme: Banlieues | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0