Accueil > Cahiers > La Belgique d’après > Le nouveau parlement


En plus de voter pour leurs représentants au parlement européen, les Belges ont voté, le 25 mai 2014, pour leurs parlements. On avait certaines peurs pour le vote à la Chambre. Certaines de ces peurs se sont réalisées, d’autres pas.

Le nouveau parlement fédéral

Lydia Magnoni

mardi 24 juin 2014

On avait peur que la NVA, parti nationaliste flamand remporte un grand succès aux élections. Et la NVA, le parti de Bart de Wever, a, comme prévu, eu un grand succès en Flandre. Il est devenu le premier parti de Flandre. La NVA est très nationaliste. Elle ne veut garder qu’un gouvernement fédéral belge minimum. Et presque tous les pouvoirs iraient aux régions. La NVA est pour séparer la Belgique en 2 parties : la Flandre et la Wallonie.

On pensait aussi que les partis de l’ancienne majorité perdraient beaucoup de voix, surtout en Flandre. Or, ils se sont plutôt bien maintenus. La NVA a surtout pris des voix à l’extrême droite. Ca ce n’était pas prévu… Et c’est plutôt une bonne nouvelle.

Au Sud du pays aussi, les partis de la majorité se sont maintenus : le PS reste le premier parti en Wallonie et à Bruxelles. Le MR progresse.
Côté opposition, Ecolo a perdu beaucoup d’électeurs. Il y a aussi l’arrivée du Parti populaire et surtout du parti de la gauche de la gauche : PTB-GO. Voilà pour les grandes tendances…

Comment se compose parlement fédéral ?

Le parlement fédéral se compose de 150 députés.
87 de ces sièges sont occupés par des députés flamands.
63 de ces sièges sont occupés par des députés francophones.

Comment se répartissent les 87 députés flamands ?

Dans les partis du Nord du pays, la NVA est le parti qui gagne le plus de voix. C’est le grand gagnant de cette élection. C’est le parti qui progresse le plus. Il gagne 6 sièges. C’est aussi le parti qui a le plus de sièges au Parlement : 33 sièges. Aux élections de 2010, il avait obtenu 27 sièges.

Avant les élections, on pensait que les trois partis flamands qui faisaient partie du gouvernement sortant perdraient beaucoup d’électeurs. Et que ces électeurs voteraient pour la NVA.

Mais ces trois partis flamands se sont maintenus et ont même progressé. Le CD&V (les socio-chrétiens flamands) obtient 18 sièges. L’Open VLD (les libéraux flamands) obtient 14 sièges. Le SP.A (les socialistes flamands) obtient 13 sièges.
Ces trois partis flamands, ensemble ont maintenant une (petite) majorité à la Chambre côté flamand (45 sièges sur 87). C’est un progrès par rapport aux élections précédentes.
Mais les voix que la NVA a gagnées, il a bien fallu que quelqu’un les perde. Ce sont surtout des électeurs du Vlaams Belang qui ont voté pour la NVA. Ce parti d’extrême droite perd 9 sièges. Il ne lui reste plus que 3 sièges. Et la liste De Decker, parti très nationaliste, n’a plus de député au Parlement fédéral.
Groen (les écologistes flamands) a 6 sièges. Ce parti gagne un siège par rapport aux élections précédentes.

Comment se répartissent les 63 députés francophones ?

Et les partis du Sud du pays ? Le PS (les socialistes francophones) reste le premier parti : il a 24 sièges (2 sièges de moins qu’en 2010). Le MR (les libéraux francophones) a 19 sièges. Il gagne 1 siège.
Le cdH (les centristes chrétiens francophones) obtient 9 sièges. Ecolo (les écologistes francophones) est le grand perdant de ces élections au Sud du pays. Il n’a plus que 6 sièges, alors qu’il en avait 8 en 2010.
Le FDF ( Front des francophones, parti fédéraliste) obtient 2 sièges.
Le PTB-GO ( parti de la gauche de la gauche) entre au Parlement. Ce parti a deux députés. Le Parti Populaire a un siège de député fédéral.

Et si on parle en familles ?

Si on additionne les partis francophones et néerlandophones, la famille socialiste (PS et Sp.a) est la plus importante du pays, avec 37 députés en tout. Elle est la plus importante devant la N-VA (33). La NVA est à égalité avec la famille libérale (MR et Open-VLD). La famille centriste et social-chrétienne (cdH et CD&V) obtient 26 sièges à la Chambre.

Et maintenant ?

En Belgique, un seul parti ne sait jamais gouverner seul. Il faudra donc trouver des accords pour faire une coalition de partis qui formeront le gouvernement fédéral.
Le gouvernement fédéral sortant regroupait le cdH, les socialistes et les libéraux. Quels partis formeront le prochain gouvernement fédéral ?
La NVA est la première force politique du pays. Elle pourrait faire une coalition sans les socialistes. Elle doit pour cela trouver un accord avec la famille centriste chrétienne (flamands et francophones) et les libéraux (flamands et francophones).
A l’inverse : le PS et le sp.a pourraient très bien réaliser une coalition sans la NVA. Ils devraient pour cela s’allier avec les centristes chrétiens (flamands et francophones) et les libéraux (flamands et francophones).
Dans les deux cas, une partie des électeurs aura le sentiment de ne pas avoir été entendus.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles

SPIP | Squelettes & Graphisme: Banlieues | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0