Accueil > Cahiers > Le français jubile > Le français à la (...)


Le belgicisme est un mot ou une tournure de phrase qui n’existe qu’en français de Belgique. Les puristes le considèrent comme une erreur. Pourtant, le belgicisme est souvent bien plus amusant que le mot français correct.

Le français à la sauce belge

Lydia Magnoni

mercredi 25 mars 2015

Manger un croustillon (beignet), c’est inviter toute la foire sous sa langue. La kermesse est plus drôle que la fête populaire.

On y dépense sa dringuelle (argent de poche) en gommes, en couques et
en boules, plus sucrées et rondes en bouche que de banales friandises.

Le belgicisme peint le mot, il le crie. La drache, surtout quand elle est nationale, arrose plus qu’une forte pluie. La margaille est bien plus bruyante qu’une dispute. Bref, le belgicisme c’est tof (chouette).

Alors, stop aux carabistouilles des puristes. Qu’ils ne viennent pas mettre le brol au vogelpik dans notre langue. Ils n’ont pas de quoi faire de leur nez : c’est en belge que le grand Brel chantait !

Parce que l’avantage qu’on a, nous, les Belges, c’est qu’à force de regarder TF1, on les comprend, nos voisins. L’inverse n’est pas toujours vrai...

Traduction en français 100% de France :

Stop aux bêtises des puristes Qu’ils ne viennent pas mettre le désordre au hasard dans notre langue. Ils n’ont pas de quoi se vanter : c’est en belge que
Brel chantait.

Voir aussi Les mots décollent et Autour de la langue

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles

SPIP | Squelettes & Graphisme: Banlieues | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0