Accueil > Articles > Le Président et (...)


Le Président et le foulard

Brève

mardi 4 septembre 2007

Depuis le mardi 28 août, Abdullah Gül est le nouveau président de la Turquie. Il a été élu par les députés turcs. Abdullah Gül est le 1er président turc venu du mouvement politique islamiste islamiste qui veut appliquer les lois religieuses de l’islam au fonctionnement de l’Etat et à toute la société. .

La Turquie est un Etat laïc. Plus de 9 Turcs sur 10 sont musulmans mais la religion reste une affaire privée.

Au début de sa carrière politique, dans les années 1990, M. Gül attaquait les lois laïques turques. Il s’opposait à l’entrée de la Turquie dans l’Union européenne. En 2003, M. Gül est devenu ministre des Affaires étrangères de Turquie. Il a alors défendu d’autres idées. Il a encouragé la démocratie dans le pays. Il a négocié pour que la Turquie puisse entrer dans l’Union européenne. M. Gül est membre de l’AKP, Parti de la justice et du développement. L’AKP est devenu le 1er parti politique de Turquie et est au pouvoir. Ce parti se réclame de l’Islam. Certains ont peur que l’AKP change peu à peu les lois laïques turques. D’autres pensent que l’AKP est très modéré et ressemble aux partis démocrates-chrétiens d’Europe occidentale. Aux élections législatives de juillet dernier, l’AKP a eu 47% des voix. C’est par cette victoire que M. Gül a été élu président du pays.

Mais il y a un autre débat sur l’élection de M. Gül : le foulard de son épouse. Mme Gül porte le foulard islamique. C’est un foulard, noué serré, qui cache les cheveux et la gorge. Pour certains Turcs, ce foulard est le signe que Mme Gül refuse la laïcité que prévoit la loi turque. En effet, même si une énorme majorité de Turcs sont musulmans, le foulard islamique est interdit dans l’enseignement supérieur et dans l’administration. Selon un sondage réalisé avant l’élection de M. Gül, 72,6 pc PC Parti communiste des personnes interrogées trouvaient « normal » que l’épouse du Président porte le foulard. Mais 19,8 pc des personnes interrogées se disaient « irritées » d’avoir une femme de président portant le foulard. Quand Abdullah Gül était ministre des Affaires étrangères, Mme Gül accompagnait son époux dans les voyages à l’étranger et, selon elle, son foulard n’a jamais créé de problèmes. La femme du futur président défend le port du foulard. Suite au débat sur son foulard, Mme Gül a déclaré : « Mon voile recouvre ma tête, pas mon cerveau. »Venue d’une région conservatrice, Mme Gül s’est mariée à l’âge de 15 ans et a quitté l’école. Après la naissance de ses trois enfants, elle a repris des études. Et, en 1998, elle a voulu s’inscrire à l’université tout en sachant qu’on la refuserait à cause de son foulard. Elle a même porté plainte contre son pays devant la Cour européenne des droits de l’Homme de Strasbourg. Quand son mari est devenu ministre, elle a retiré sa plainte pour éviter le scandale. De toute façon, en 2005, la Cour européenne des Droits de l’Homme a tranché : l’interdiction du foulard dans les universités turques n’est pas contraire à la liberté de pensée, de conscience ou de religion.

Reste que Mme Gül est la première femme de Président de la Turquie moderne à porter le foulard islamique. Mais il paraît qu’un styliste a été contacté pour moderniser le foulard de Mme Gül.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles

SPIP | Squelettes & Graphisme: Banlieues | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0