Accueil > Cahiers > Comment ça va, l’écol > La poule ou l’œuf


La poule ou l’œuf ?

lundi 1er septembre 2008

Dans le rapport PISA, on découvre les excellents résultats du système scolaire finlandais. Ce système scolaire est présenté comme le plus performant et le plus égalitaire. D’un autre côté, la Finlande est un pays où l’économie se porte bien, et où il y a beaucoup moins d’inégalités sociales qu’en Belgique ou en France. Est-ce parce que la Finlande a un bon système scolaire qu’il y a moins d’inégalités sociales ? Ou est-ce que parce que qu’il y a moins d’inégalités sociales qu’il y a moins d’échecs scolaires ?

Dans l’enseignement belge, on sélectionne très fort les élèves et cela très tôt dans leur scolarité. On les oriente très vite vers différentes filières filières Type d’enseignement : général, technique, professionnel, artistique (générale, technique, professionnelle). On fait redoubler couramment et le coût scolaire est élevé.

En Finlande, tous les élèves reçoivent le même enseignement jusqu’à 16 ans. Les cours sont plus variés que chez nous. On fait une place plus grande à l’art, à la musique, au sport et à l’informatique. Il est rare qu’un élève redouble. De plus, des systèmes d’aide sont mis en place dès le premier problème, la première difficulté. Et puis, tout ce qui est lié à l’école est entièrement financé par l’Etat. Les familles ne doivent pas payer pour le bus, les repas, les livres, les photocopies, les cours particuliers, etc…

Deux pays très différents

Mais si la Belgique et la Finlande semblent des extrêmes en terme d’égalité scolaire, ces deux pays ont aussi des systèmes de valeurs complètement différents. Dans la société belge, la liberté individuelle et la liberté de choix sont un principe sacré. Quand les pouvoirs publics essayent de se mêler du choix de l’école, par exemple, la population réagit.

L’intervention des pouvoirs publics est vécue comme une atteinte à la liberté.

Par contre, les écoles n’ont pas beaucoup d’autonomie de fonctionnement. Elles sont coincées par des règles et des normes pour gérer leurs élèves, leur budget et leurs enseignants.

En Finlande, par contre, les écoles ont une grande autonomie. Les directions peuvent gérer leur budget et le personnel comme elles l’entendent. Mais c’est l’Etat qui définit très clairement les valeurs et les principes. Et la population est d’accord. En Finlande, l’école sert à former tous les citoyens de la même façon. C’est la société qui oriente les jeunes après 16 ans vers l’apprentissage de métiers qui correspondant à leurs compétences.

Comment changer ?

Les scientifiques(*) se sont posé cette question de la poule et de l’œuf. Après analyse, ils pensent qu’un système comme le nôtre favorise l’augmentation des inégalités. Mais ils disent aussi qu’il serait presque impossible d’imaginer de changer tout notre système scolaire en deux temps trois mouvements.
En effet, notre pays a son histoire, ses valeurs, sa politique, ses habitudes et un tas de caractéristiques…Tout cela s’est construit lentement et le fonctionnement de l’enseignement est aussi le résultat de tout ça. Toutes ces choses ne sont pas toujours conscientes mais au contraire souvent inconscientes. Cela fonctionne par habitude et on ne sait plus très bien pourquoi.
Pour changer l’école, il faudrait donc d’abord faire tout un travail avec les enseignants, les directeurs, les parents et même avec toute la société. Il faut réfléchir aux valeurs, il faut que tout le monde comprenne les réformes et leurs buts… Et il faut aussi que la majorité pense qu’il est nécessaire et important de changer l’école et la société.

(*)Lire notamment de Vincent Dupriez et Xavier Dumay, L’égalité dans les systèmes scolaires : Effet école ou effet société ?, Les cahiers de recherche en éducation et formation, n° 31-octobre 2004

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles

SPIP | Squelettes & Graphisme: Banlieues | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0