Accueil > Cahiers > Savants mélanges > La multiculturalité


La multiculturalité a-t-elle échoué ?

mercredi 10 novembre 2010

Le 7 novembre, l’émission Controverse de RTL était consacrée à la multiculturalité (1).

Le modèle de la multiculturalité a-t-il échoué comme l’ont déclaré Yves Leterme ou Angela Merkel ? Cette question et d’autres encore attendaient les invités du débat : des responsables politiques flamands et francophones, des spécialistes du sujet... Un sujet compliqué et qui montre que les responsables politiques doivent être prudents quand ils parlent de multiculturalité. Même s’ils sont tentés dans un certain climat politique de faire de grandes déclarations. `

Le 16 octobre, la chancelière allemande Angela Merkel a déclaré devant les jeunes membres de son parti politique, la CDU, la droite chrétienne, que : « le modèle multiculturel avait complètement échoué ». Selon les observateurs politiques, Mme Merkel ménage ainsi les conservateurs de son parti. Car la veille, devant les mêmes jeunes, un chef de ce parti avait dit : "Nous nous engageons pour la culture de référence allemande et contre le multiculturel. Le Multikulti (multiculturel) est mort". Ces déclarations ne viennent pas par hasard. Il y a un débat en Allemagne autour de la société multiculturelle.

Climat politique

Ainsi, un haut fonctionnaire allemand, Thilo Sarrazin a écrit un livre : "L’Allemagne se défait", M. Sarrazin y affirme que son pays "s’abrutit" sous le poids des immigrés musulmans. Beaucoup de responsables politiques, dont Mme Merkel, ont condamné le livre de M. Sarrazin. Mais un sondage sorti en Allemagne prétend qu’une majorité d’Allemands approuve Sarrazin. Et dans une étude, on apprend que la moitié des Allemands « tolèrent mal les musulmans ». 35% d’Allemands pensent même, selon cette étude, que l’Allemagne est « submergée » par les étrangers. Et 1 Allemand sur 10 pense que « l’Allemagne devrait être dirigée d’une main de fer par un führer. »

On voit combien il est difficile, pour certains, de rester raisonnables sur le sujet. Car selon les statistiques officielles, l’Allemagne n’est pas « submergée par les musulmans ». Pourtant, en 2009, il y a eu 721 000 arrivées d’immigrés en Allemagne (sur plus de 80 millions d’habitants), principalement des Polonais et des Roumains. Donc, ce ne sont pas des « musulmans ». Et la même année, il y a eu 734 000 départs du pays. Le débat sur la multiculturalité est passionné et compliqué. Les responsables politiques doivent donc être prudents quand ils en parlent. La déclaration de Mme Merkel a fait grand bruit.

En Belgique

Et début novembre, le premier ministre belge, Yves Leterme interrogé sur la radio Bel RTL a déclaré, que Mme Merkel avait raison. Mais soyons juste, il a précisé son propos : « Mme Merkel a raison, en ce sens que les politiques d’intégration n’ont pas toujours eu les effets bénéfiques qu’on attendait d’elles ». Il a rappelé que, sous la précédente législature, de nouveaux projets de textes devaient compléter la loi sur l’acquisition de la nationalité belge. On y met « l’accent, beaucoup plus que par le passé, sur la nécessité de s’intégrer, d’apprendre la langue, de s’accommoder des habitudes de la région où on veut aller s’établir », a souligné M. Leterme. Selon le premier ministre, « quelqu’un qui vient ici pour des raisons, disons honorables, il faut qu’il soit accueilli, mais il faut qu’il s’adapte aussi au milieu belge, à la commune dans laquelle il habite, au tissu social. »

La déclaration d’Yves Leterme, comme celle d’Angela Merkel, a fait grand bruit. Au point de servir de « prétexte » à l’émission politique Controverse de RTL du 7 novembre sur la multiculturalité. Plusieurs questions étaient posées à des responsables politiques flamands et francophones et à des spécialistes. Des questions comme : Le modèle de la multiculturalité a-t-il échoué comme l’ont déclaré cette semaine Yves Leterme ou Angela Merkel ? Immigration doit-elle rimer avec intégration ? L’immigré doit-il respecter la loi et la langue de la région où il veut s’installer ou faut-il des "accommodements raisonnables" ? Dans la future négociation politique, Flamands et Francophones auront-ils la même vision de la politique d’asile et d’immigration ?

Tout cela en 50 minutes avec 10 invités autour de la table... Vous imaginez facilement que l’on n’a pas eu les réponses à toutes les questions...Vous imaginez aussi que l’on ne saura pas y répondre ici. Prenons la 1ère question. La question, qui a servi de « prétexte » à l’émission : Le modèle de la multiculturalité a-t-il échoué comme l’ont déclaré Yves Leterme ou Angela Merkel ?

La multiculturalité, c’est un fait

Pour répondre, reprenons l’intervention du professeur Marco Martiniello, spécialiste de l’immigration, sur le plateau télévisé de RTL : « La multiculturalité, ce n’est pas un échec, c’est un fait. Le fait est que la plupart des sociétés européennes sont en train de se diversifier au niveau culturel et identitaire. Qu’on le veuille ou non. Qu’on aime ou pas. Alors, il faut faire avec. Il faut trouver des solutions politiques. En Belgique, on s’auto-flagelle très souvent. Si l’on compare avec d’autre pays, les choses ne se passent pas plus mal en Belgique qu’ailleurs. Parfois mieux, parfois moins bien. Il y a donc un peu à boire et à manger. Il y a beaucoup de choses à améliorer mais beaucoup de choses ont été faites dans toutes les Régions et Communautés du pays. Ce n’est pas parce que la Wallonie n’a pas la même politique que la Flandre que rien ne se fait en Wallonie. Il y a pas mal de choses qui se développent notamment pour les nouveaux arrivants.

Pour MarcoMartiniello souligne qu’on ne peut pas mélanger les débats : On ne peut pas parler d’intégration pour les étrangers de la 3e génération. Ils sont intégrés par la force des choses. La question est le niveau d’intégration. Qui décide ce qu’est un bon niveau d’intégration ? C’est un problème politique mais il n’y a pas de mesure objective. »

Et un problème politique ne se règle pas par de grandes déclarations. La preuve ? Le gouvernement belge a lancé en 2009 des Assises de l’interculturalité. La crise politique belge l’a fait un peu oublier. Les propositions de ces Assises de l’interculturalité viennent de sortir. Et elles montrent que les responsables politiques ont du travail.

Thierry Verhoeven

(1) la vidéo du débat de Controverse sur http://video.rtltvi.be/page/208.aspx?videoid=233824

 

 

5 Messages

  • 18 mai 2011 11:11, par Georges TREUTENS

    Bonjour !

    Le 18 novembre 2010, Monsieur Fernand Heynen adressait à Monsieur Vrebos son point de vue à propos de l’émission traitant de cette fameuse "multiculturalité"
    qui, soit dit en passant, est un mot qui n’existe pas en français !
    Cette lettre fut abondamment diffusée sur internet, et j’aimerais savoir où je puis trouver la réponse de Monsieur vrebos.
    Grand merci d’avance !

    G. Treutens

  • 15 mars 2012 11:59, par verucchi raphael

    voila enfette la

  • 15 mars 2012 12:00, par rafael verucchi

    la multiculturalite est une tres bonne chose car sa ouvre des porte verrre d autre univere et seux ki se dise ke no ses des con

  • 20 avril 2012 09:18, par dupont

    Et si on écoutait la chanson de Pierre Rapsat:ENSEMBLE.

  • 29 avril 2012 08:57, par rosalie

    Jacques Attali a dit :
    "Un jour,l’humanité comprendra qu’elle a tout à gagner à se rassembler autour d’un gouvernement démocratique du monde,dépassant les intérêts des nations les plus puissantes,protégeant l’identité de chaque civilisation et gérant mieux les intérêts de l’humanité
    Un tel gouvernement existera un jour
    après un désastre ou à sa place
    Il est urgent d’oser y penser,pour le meilleur du monde.

    J Attali,Demain qui gouvernera le monde ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles

SPIP | Squelettes & Graphisme: Banlieues | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0