Accueil > Articles > La catastrophe


La catastrophe

Le Congo

lundi 3 novembre 2008

La situation humanitaire est très grave au Congo, dans le Nord-Kivu. Suite à plusieurs guerres, il y avait déjà des centaines de milliers de réfugiés,dans cette région. Mais depuis les derniers combats, on est au bord de la catastrophe : faim, manque d’eau, risque d’épidémies. Les dirigeants des pays occidentaux tentent d’intervenir pour permettre une aide humanitaire et favoriser une solution diplomatique.

Dimanche, un certain « calme » était revenu dans le Nord-Kivu. Le Nord-Kivu est une province de la République démocratique du Congo (RDC), à la frontière avec le Rwanda et l’Ouganda. Depuis fin août, il y a des affrontements dans cette région. L’armée régulière et un groupe de rebelles dirigés par Laurent Nkunda s’affrontent. Selon l’ONU, Laurent Nkunda dispose de 5 000 hommes. Laurent Nkunda est un congolais tutsi. Cet ancien général est le chef d’une minorité tutsie congolaise. Il occupe une partie du territoire congolais avec le soutien indirect du Rwanda. Il s’oppose au gouvernement de Kinshasa. Il accuse ce gouvernement de discrimination envers les Tutsis. Début janvier, un accord de paix avait pourtant été signé. Mais mi-septembre, les rebelles ont pris 2 villes du Kivu. La MONUC est intervenue pour obliger les rebelles à se retirer. La MONUC est la Mission de l’ONU pour le maintien de la paix au Congo. Elle est composée d’une force de 17 000 hommes. 6 000 sont dans la région du Kivu. Mais malgré cette intervention, les rebelles ont continué leur avancée.
Début octobre, Nkunda appelle tous les Congolais à se mobiliser contre le gouvernement de Kinshasa. Il annonce que son mouvement devient un mouvement de libération nationale. La République démocratique du Congo demande une réunion du Conseil de sécurité. La RDC accuse le Rwanda de soutenir Nkunda. Le président Kabila appelle les Congolais à l’unité. Fin octobre, les rebelles continuaient à avancer.

Des réfugiés menacés

Depuis la reprise des combats, la situation de centaines de milliers de déplacés et réfugiés s’est aggravée. Des dizaines de milliers de personnes manquent d’eau, de nourriture. Il y a un grand risque d’épidémies. Il y a beaucoup de réfugiés dans cette région suite aux guerres. Il y a eu la guerre au Rwanda avec le génocide en 1994. Entre 1997 et 2003, il y a eu aussi la guerre entre plusieurs pays de l’Afrique des grands lacs après la prise de pouvoir de Laurent Désiré Kabila, le père de Joseph Kabila, l’actuel président de la RDC. Et depuis, la région du Kivu n’a pas connu la paix. Fin 2007, le HCR constatait que les combats avaient déplacé plus de 650 000 personnes dans cette province.
La communauté internationale essaie de renouer le dialogue entre la RDC et le Rwanda. Suite à l’initiative de Louis Michel, commissaire européen, et de plusieurs pays occidentaux, une rencontre au sommet est prévue cette semaine au Kenya pour sortir de la crise.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles

SPIP | Squelettes & Graphisme: Banlieues | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0