Accueil > Articles > La Turquie joue (...)


La Turquie joue les Kurdes

Turquie

lundi 29 octobre 2007

Depuis le début du mois d’octobre, il y a de violents affrontements entre l’armée turque et les rebelles kurdes qui se battent pour une région kurde indépendante en Turquie. Ces affrontements entre Turcs et Kurdes ne sont pas nouveaux. Mais ce qui est nouveau, c’est que le ton monte vraiment entre la Turquie et l’Irak.

Depuis quelques semaines, le gouvernement turc fait pression sur l’Irak, son voisin et sur le Kurdistan irakien, région frontière avec la Turquie. Des rebelles kurdes sont, en effet, réfugiés dans les montagnes du Kurdistan irakien. Le gouvernement turc menace l’Irak de sanctions économiques. Il bloque les exportations turques vers l’Irak. Et surtout, 100 000 soldats turcs sont rassemblés à la frontière avec l’Irak.

Un peuple sans pays

Les Kurdes sont un des rares peuples du monde à ne pas avoir d’Etat. Les Kurdes vivent dans plusieurs pays. Surtout en Syrie, en Iran, en Irak et en Turquie. C’est une région qui n’est pas très stable. Mais au nord de l’Irak, les Kurdes ont une région autonome. C’est presque un Etat. Par contre, en Turquie, les Kurdes n’ont presque pas de droits. Et des Kurdes se battent pour leur indépendance. Le principal mouvement rebelle kurde est le PKK, le parti des travailleurs du Kurdistan. De 1984 à 1999, il y a eu une véritable guerre entre les rebelles kurdes et l’armée turque qui a fait entre 30 000 et 40 000 morts. Depuis 1999, c’est une situation de guérilla : attentats, embuscade, opérations militaires de représailles, etc.

Des attentats

 Le 29 septembre, un bus est mitraillé en Turquie : il y a 12 morts dont des femmes et des enfants. Le gouvernement et l’armée turcs accusent le PKK. Mais le PKK affirme ne pas être responsable du massacre. Le PKK, par contre, se bat encore contre les militaires turcs. Le 7 octobre, 13 soldats turcs ont été tués dans une embuscade du PKK. C’est alors que le Premier ministre turc a annoncé qu’une opération militaire turque sur le territoire irakien était envisagée. Des rebelles du PKK sont réfugiés en Irak dans le Kurdistan, région frontière avec la Turquie. Le 21 octobre, le PKK lance une opération contre les militaires turcs : 12 soldats sont tués, d’autres sont faits prisonniers. L’armée turque riposte : 32 rebelles du PKK sont tués. L’armée turque bombarde certaines régions kurdes de Turquie mais aussi de l’autre côté de la frontière en Irak. Les rebelles kurdes se disent prêts à un cessez-le-feu à condition que l’armée turque ne les attaque plus et négocie la paix. La Turquie n’exclut pas un règlement diplomatique du conflit. Mais la tension monte. Et dans cette région du monde, la tension peut vite déclencher des violences en chaîne. Depuis la fin de la semaine dernière, 100 000 soldats turcs sont massés à la frontière du Kurdistan irakien.

Une des régions les plus calmes d’Irak

Le Kurdistan irakien est pourtant une des régions les plus calmes d’Irak ! Depuis la guerre de 2003, l’Irak est ravagé par la violence. Le président des Etats-Unis, G.W. Bush a assuré de son soutien son allié turc dans la lutte contre les rebelles kurdes. Mais il a aussi invité le pouvoir turc à « la retenue » dans ses opérations militaires. Le président irakien a demandé aux rebelles du PKK de quitter le Kurdistan irakien. Mais le pouvoir central irakien n’a pas grand-chose à dire dans la région du Kurdistan. C’est une région autonome.

Les autorités du Kurdistan irakien acceptent mal les pressions militaires turques et les menaces de sanctions économiques annoncées par la Turquie contre l’Irak et donc aussi le Kurdistan irakien.

Les affrontements entre rebelles kurdes du PKK et le pouvoir turc ne sont pas nouveaux. Ce qui est nouveau, c’est que le pouvoir turc semble très déterminé. Et on sait que certains dirigeants militaires turcs n’acceptent pas d’avoir perdu une partie de leur pouvoir dans l’Etat turc. Ils ont donc, au nom de la lutte contre le terrorisme, encouragé le pouvoir à éliminer la « menace kurde ». De son côté, le gouvernement est dans une situation compliquée. La Turquie est dans une région du monde très instable. Alliée des Etats-Unis, membre de l’OTAN, elle doit aussi jouer avec ses pays voisins (Iran, Irak, Israël).En plus la Turquie se sent isolée de l’Union européenne dont elle attend désespérément d’être membre. Dans une telle situation, le nationalisme extrême est une forte tentation mais une tentation qui peut être dangereuse.

Thierry Verhoeven

5 Messages

  • 1er décembre 2007 00:54, par céline

    quelle neutralité ...

  • 1er décembre 2007 00:57, par céline

    quelle neutralité ... les kurdes n ont quasiment pas de droits ?!
    C’est de la pure démago , ils ont absolument les mêmes droits que les turcs seulement leur traditions féodales les empêchent de se développer ....

    Faut quand même abuser en présentant des bouchers traficant de drogue et frein au developpement de son propre peuple et l utilisant comme de la chair à canon, comme des sauveur de la liberté ....

    J adore le deux poids deux mesures démago comme ça .... pff

  • 22 mai 2008 10:48, par Ceylan

    Les Turks ont raison de faire ça les kyrdes n’ont qua a arrété de massacré des turks et nous ont les laissera tranquille ont leurs demande que ça.

  • 22 mai 2008 10:48, par Ceylan

    Les Turks ont raison de faire ça les kurdes n’ont qua a arrété de massacré des turks et nous ont les laissera tranquille ont leurs demande que ça.

  • 9 août 2008 23:40, par asiyee

    petite céline ca se voie que tu na rien compris au probleme de la turquie !!! nous avons vécu plus de 8 siecles avec les kurdes, les lazs, les zaza,le cerkezs, dans l’empire ottoman mais bien sur à l’époque il n’y eu acune revandication bien évidement entre frère musulman une revandication était assez stupide car tout le monde se respectaient mutuellement, est le peuple musulmans est assez soudé et en effet tout ce passaient très bienn !! mais c revandications ne date pas de très longtemp ,, c avec l’aparition des Etat-Unis en tans qu’hyperpuissance et la france qui a commencé a ce meélé des histoire autres que son pays que cela a commencé .Les E-U ont poussé le peuple kurde ;car c un peuple assez nombreux vis a vis des autres ;a se révolté contre les turques les syriens les irakiens pour qu’il puisse avoire un territoire donc les kurde ont commencé a mené des guerillas contre c etats ainsi que la turquie !!!Et maintenan la turquie fait de son mieux pour lutté et empeché c revandication la sele chose que la turquie veuille c le respect de chacun et que tout le monde puisse vivre en communauté !!!! pour ta gouverne la turquie n’est pas un état de dictature comme tu peut le ressentiree !! pour plus de question vien me contacté si tu en a envie bien évidement sur ce site

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles

SPIP | Squelettes & Graphisme: Banlieues | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0