Accueil > Cahiers > La dernière histoire > La Belgique, un (...)


La Belgique, un pays particulier

jeudi 1er novembre 2007

Les ingrédients qui font la Belgique font aussi que ce pays ne ressemble aujourd’hui à aucun autre. Cela explique aussi pourquoi les responsables politiques ont tant de mal à trouver des solutions aux problèmes du pays.

La Belgique a à peine 177 ans. C’est un pays jeune situé au centre géographique de l’Europe. Avec le Luxembourg et les Pays-Bas, la Belgique est un des trois pays qui ont lancé l’Union européenne.

Bien qu’elle soit peu étendue, la Belgique est un des pays les plus peuplés au monde. On y compte 342 habitants au km2. Ces habitants parlent trois langues officielles différentes.

En 1830, la Belgique a été créée comme un état unitaire, découpée en neuf provinces. Elle est devenue en 1993, un Etat fédéral composé de trois régions et trois communautés. Trois régions qui veillent au droit du sol. Trois communautés qui privilégient le droit des gens. Et Bruxelles, la capitale de la Belgique, est une région à elle toute seule. Et aussi la capitale de l’Europe.

Si on simplifie disons qu’en Belgique, les rapports de force se sont inversés entre le Nord, la Flandre, et le Sud, la Wallonie. Et depuis la frontière linguistique, la majorité des habitants de certaines communes parlent la langue de l’autre région. Au cours de l’histoire de Belgique, on a toujours été à la recherche d’un équilibre et d’accords impossibles. Souvent on y est arrivé. La Belgique ? Un pays bien compliqué et qui paraît parfois très fragile. Visite guidée.

Le début de la Belgique

Au début de son histoire, la Belgique était un pays unitaire. Avec une seule langue officielle : le français, parlé par la classe dominante.
Le peuple, lui, parlait surtout des dialectes : le flamand au Nord, et le wallon au Sud. Le territoire de la Belgique comptait alors neuf provinces.
Au Nord, les provinces flamandes
•Anvers (chef-lieu Anvers)
•Flandre Occidentale (Bruges)
•Flandre-Orientale (Gand)
•Limbourg (Hasselt)

Au Sud, les provinces wallonnes
•Hainaut (Mons)
•Liège (Liège)
•Luxembourg (Arlon)
•Namur (Namur)
Et au centre le Brabant (chef–lieu Bruxelles) qui dès 1963, est divisé par la frontière linguistique.
En 1993, le Brabant a été divisé en deux provinces : le Brabant flamand (Louvain) et le Brabant wallon (Wavre).

Les Communautés et les Régions

Après 1993, la Belgique est divisée en trois régions et trois Communautés.

La Belgique est composée de trois régions : la Région wallonne, la Région flamande et la Région de Bruxelles-Capitale. Les Régions sont principalement compétentes pour l’économie.

La Belgique est aussi composée de trois Communautés : la Communauté française (et plus précisément la Communauté française Wallonie-Bruxelles), la Communauté flamande et la Communauté germanophone. Les Communautés s’occupent, par exemple, des matières culturelles et particulièrement de l’enseignement.

Population :
10.309.725
Superficie :
30.528 km2
Hymne officiel :
La Brabançonne

b
f

La Région flamande a fusionné avec la Communauté flamande

Population :
5.972.781
Superficie :
13.522 km2
Hymne officiel :
Le Vlaamse leeuw (Le lion flamand)
Fête :
11 juillet, commémoration de la Bataille des Eperons d’Or, en 1302, au cours de laquelle le comte de Flandre, avec l’aide des milices communales, a battu les troupes
du roi de France près de Courtrai

Population :
978.384
Superficie :
162 km2
Pas d’hymne officiel
Fête :
8 mai

Population :
3.358.560
Superficie :
16.844 km2
Hymne :
Le chant des wallons
Fête :
Troisième dimanche du
mois de septembre

Population :
les francophones de Wallonie et de Bruxelles
Superficie :
virtuellement, la Wallonie-la Communauté germanophone + Région de Bruxelles-Capitale
Pas d’hymne officiel
Fête :
27 septembre en souvenir de
la victoire, en 1830, des patriotes
sur les troupes hollandaises dans le
parc de Bruxelles

Population :
71.287
Superficie :
854 km2
Pas d’hymne officiel
Fête :
15 novembre, le jour de la fête du Roi

 

 

14 Messages

  • 30 septembre 2009 15:08, par ALIBAY TATHIR FATEAM

    c’est très bien fait

  • 9 juin 2010 15:49, par ahha

    OK

  • 25 juin 2010 13:45, par cédric bernardeau

    bravo ! c’est clair, concis. pédagogique et instructif

  • 29 août 2010 20:02, par G. Pierre

    Excellente synthèse succincte !

  • 16 janvier 2011 16:56, par lili

    pas mal

  • 16 janvier 2011 16:58, par aaaaaaaaaaaaa

    pas mal

  • 16 janvier 2011 17:00, par eeeeeee

    j aime bcp

  • 1er février 2011 15:14, par bernard contempré

    Bien,
    Un petit ajout peut-être, vu le contexte politique.
    Le français parlé par la classe dominante, tant flamande que wallonne.

  • 16 février 2011 15:18, par jean et cam

    C’est super, mais j’aurais une petite question, je ne trouve nul part sur internet les critères de découpage des communautés de la belgique.
    Et je voulais savoir si vous sauriez me donner des renseignements.
    Merci d’avance

  • 24 septembre 2011 11:58, par alissa aslaner

    je me demande qui a fait la carte de la belgique !

  • 19 décembre 2011 15:20, par xxd

    pas mal pas mal

  • 19 décembre 2011 15:20, par xxd

    je suis fan de géo donc jaime bien tout ce ki est géo :D

  • 19 décembre 2011 15:23, par pd de merde

    C vrémen de la merde ce truc jaime rien de toute facn

  • 2 janvier 2012 02:15, par francis

    très bien fait ca me plais

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles

SPIP | Squelettes & Graphisme: Banlieues | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0