Ecoutez l'émission CHARLEROI : VILLE DES MOTS de Radio Alpha

L’émission Charleroi, ville des mots

Une émission de Radio Alpha

lundi 31 mars 2014

Chaque année, la fédération Wallonie-Bruxelles choisit une commune qui sera la ville des mots. Pour 2014, c’est Charleroi qui a organisé cet événement durant une semaine qui dure du 15 au 23 mars. Il y a eu des expositions, des ateliers d’écriture, des visites guidées ou encore du théâtre. Tout le monde y a participé : du citoyen aux écoles en passant par les associations.
Place à la fête des mots !

Fadila Lanaan est licenciée en droit public et elle est membre du parti socialiste depuis 1993. Elle a occupé plusieurs postes à responsabilité avant de devenir ministre en 2004. Actuellement, elle est ministre de la culture et de l’audio-visuel. Dans le cadre de « Charleroi, ville des mots », elle nous a accordé une interview.
« Bonjour madame la ministre, nous sommes contents de vous rencontrer pour le projet de « Charleroi, ville des mots » et nous vous remercions de partager ce moment avec nous ».

L’interview de la ministre est à écouter sur Radio alpha.

Wendy Van’t Weisteinde est stagiaire en communication sur le projet « Charleroi, ville des mots » qui se déroule à Charleroi du 15 au 23 mars. Pour cet événement, elle a créé avec sa collègue le blog www.lesmots-charleroi.com sur lequel sont repris des anecdotes, des photos, des interviews et des textes réalisés par les citoyens.
« Bonjour Wendy et merci d’avoir accepté notre invitation ».

L’interview de Wendy Van’t Weisteinde est à écouter sur Radio alpha.

La balade émotionnelle

Durant la balade émotionnelle nous avons glané des mots et des phrases de la gare de Charleroi en passant par la place Charles II pour terminer à l’EDEN.

Voici les résultats de notre cueillette :

Quand la ville se gorge de rosée.

Aujourd’hui, je brille.

La poésie et la ville s’emmêlent les pinceaux.

Les squatteurs des magasins insalubres regardent les étoiles parsemées de poussière.

Quand la pie vole l’oeuf du pinson.

Quand la lune se lève par-dessus les arbres, paisible.

Si vous ne voulez rien donner, au moins faites un petit sourire.

J’ai croisé un enfant qui rit.

Quand les massifs de fleurs multicolores resplendissent au soleil.

Des arbres où poussent même des canettes, on jette tout, partout.

Je me fous de tout sauf de l’amour.

Elle est moche, elle est grise mais je l’aime.

Ici le midi, on débarrasse.

La ville en rose.

J’ai fait un rêve.

Derrière la fenêtre, qui ?

Les haïkus

Le haïku est un court poème d’origine japonaise. Il s’écrit en trois lignes : la première comporte cinq syllabes, la deuxième sept syllabes et la troisième cinq syllabes. En général, le haïku évoque la nature ; à l’occasion de « Charleroi, ville des mots », des citoyens ont rédigé des haïkus en s’inspirant de la ville. En voici quelques uns :

Vieillard sur un banc/Solitude/Mort en sursis

Tant de détresse/Une petite pièce/Culpabilité

Sur le trottoir blessé/Entre deux pavés/Un pissenlit en fleurs

Ville de Charleroi/Métal ou charbon/Péril ou terril

Une femme qui pleure au coin de la rue/Et les passants/Passent

Street art mon amour/Nos traces éphémères/Griffées par le temps

L’enfant rit/Lâche sa main/Inquiétude

Une jupe qui danse/Les cheveux dans le vent/Le sourire enfin

La Sambre/Le mendiant baille/Longueur des heures

Le vent qui souffle /Emporte la noirceur/Et nettoie ma rue

Où sont les oiseaux passés/Sur le poteau dressé/Le silence

Voitures aveugles/Bruit assourdissant/Cris

La pluie sur le quai/Trains tagués,trains supprimés/Sans retour, jamais

Sur le banc un livre/Ouvert vers le soleil/Et ses mots s’envolent

Une blanche, une noire/Le clavier de la rue/Chante

Ville basse/Tombe la nuit/Toute une histoire

Les dix mots

Quel charivari, quel tohubohu dans le local 302 !
autrement dit :
Quel boucan dans le local 302 !

Marie-France boit à tire - larigot
autrement dit :
Marie-France boit beaucoup

Chadia s’enlivre de journaux
autrement dit :
Chadia lit énormément de journaux

Nelly est timbrée
autrement dit :
Nelly est folle

Cindy prend les zigzags trop vite
autrement dit :
Cindy prend les virages trop vite

Rabba raconte des fariboles
autrement dit
Rabba raconte des bêtises

Badie est un peu ouf
autrement dit
Badie est un peu fou

Quelle hurluberlue Patricia avec son chapeau autrement dit :
Quelle excentrique Patricia avec son chapeau

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles

SPIP | Squelettes & Graphisme: Banlieues | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0