Accueil > Articles > Israël en panne


Israël en panne

Brève

lundi 7 mai 2007

A Tel-Aviv, en Israël, plus de 150 000 personnes ont manifesté, jeudi 3 mai, pour réclamer la démission du Premier ministre Ehud Olmert. Le gouvernement Ehud Olmert est mis en cause par le rapport Winograd. C’est un rapport officiel sur la guerre au Liban. L’été 2006, le Hezbollah libanais avait enlevé 3 soldats israéliens. Israël avait décidé de réagir par la force au Liban. En juillet, la guerre était déclarée. Elle s’est achevée en août 2006. Cette guerre a été un échec. Depuis, le gouvernement est très fragile.

Qui est Ehud Olmert ?

Olmert, le Premier ministre est aussi le chef du parti Kadima (« en avant »). Kadima est le parti centriste créé par Ariel Sharon, ancien dirigeant de la droite. Mais Sharon, gravement malade, est tombé dans le coma. Et en janvier 2006, Olmert a remplacé Sharon à la tête du gouvernement israélien et est devenu le chef du parti. Après les élections législatives du 28 mars 2006, le parti Kadima a gagné les élections. Mais il n’a que 28 députés sur 120. Pour former un gouvernement, Olmert fait une grande alliance qui va du parti travailliste (la gauche) aux extrémistes religieux juifs. En octobre 2006, Olmert a même fait alliance avec un parti d’extrême droite. Ehud Olmert se présente comme l’héritier politique de Sharon. Mais il n’a jamais été très populaire comme Premier ministre.
De plus, en janvier 2007, la justice israélienne a ouvert une enquête sur une affaire financière. La justice soupçonne Olmert d’avoir, en 2005, favorisé ses amis dans la privatisation de la 2e banque d’Israël.

Les erreurs dans la guerre

Suite au rapport Winograd, la population et les partis politiques sont encore plus mécontents. Le rapport complet sur la guerre au Liban ne sortira qu’en juillet. Mais on connaît déjà les conclusions sur les premiers jours de la guerre. Ce rapport reproche plusieurs choses au gouvernement israélien. La guerre contre le Hezbollah libanais, parti islamiste, a été mal préparée. Et surtout, le pouvoir politique a laissé les militaires israéliens décider de tout.
110 députés sur 120 avaient voté la guerre contre le Liban. Seuls, 10 députés arabes s’étaient opposés à la guerre. Mais c’est le gouvernement qui est chargé de gérer la guerre au quotidien. Et d’après le rapport, le Premier ministre Olmert et le ministre de la Défense, Ahmir Peretz ont très mal fait leur travail.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles

SPIP | Squelettes & Graphisme: Banlieues | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0