Accueil > Articles > Inégalités sociales =


Inégalités sociales = inégalités face à la santé

Brève

lundi 4 juin 2007

En Belgique, nous ne sommes pas tous égaux face à la santé. C’est la Fondation Roi Baudouin qui le dit. La semaine dernière, la Fondation a présenté des statistiques sur les inégalités sociales et la santé. Ces statistiques sont alarmantes. La Fondation Roi Baudouin profite donc de la campagne électorale pour sensibiliser les politiques. La Fondation présente quelques données concrètes.

Une personne qui n’a pas fait beaucoup d’études vivra moins longtemps qu’une personne qui a un fort niveau d’études : de 3 à 5 ans de moins. Cette personne sera aussi en bonne santé moins longtemps : 18 à 25 ans de moins qu’une personne avec un haut niveau d’études. Dans les couches les plus favorisées, 87% des personnes se déclarent en bonne santé. Dans les couches les plus défavorisées, seulement 60% des personnes se disent en bonne santé.
Plus grave encore, un enfant qui a deux parents chômeurs risque presque 2 fois plus d’être prématuré et d’avoir un faible poids à la naissance qu’un autre enfant. Cet enfant court 2 fois plus le risque d’être mort-né qu’un enfant qui a au moins un parent fonctionnaire.

Pour la Fondation Roi Baudouin, les inégalités face à la santé sont une copie des inégalités sociales. Moins vous avez d’éducation, d’argent et de statut social, moins bonne est votre santé et moins longtemps vous vivrez. Le niveau d’études est important mais n’est pas tout. La Fondation relève aussi que l’état de santé dépend du quartier où l’on vit ou encore de la profession.

Le groupe de travail de la Fondation sur ces inégalités face à la santé doit encore poursuivre son enquête. Mais la Fondation a voulu intervenir dans la campagne des élections législatives pour montrer l’importance de ces inégalités et l’urgence d’agir. Pourquoi ? Parce que, dit la Fondation, les gouvernements belges affirment, depuis des dizaines d’années, que les soins de santé sont « accessibles et abordables pour tous ». Et parce que l’on parle souvent de notre bon système de sécurité sociale et de santé. La Fondation reconnaît la qualité de notre système de santé. Mais elle dit aussi que malgré ce système, on ne parvient pas à réduire les inégalités faces à la santé. Selon le Rapport mondial de la santé de 2006, la Belgique n’est classée que 26e pays dans le monde, avec une espérance de vie moyenne de 78 ans. Certaines études montrent aussi que pour l’égalité face à la santé, la Belgique fait moins bien que d’autres pays européens voisins.

9 Messages

  • 6 juin 2007 15:24, par Latifa

    Moi, mon mari est très malade de l’estomac. Je dois acheter les médicaments c’est presque 75 euros par mois. Je suis au chômage. C’est rès cher.

  • 6 juin 2007 21:38, par Jérôme

    Les inégalités face à la santé seraient intimement liées aux inégalités sociales !!!

    Je ne peux qu’être "partiellement" d’accord !

    Pourquoi partiellement ?

    A quelle catégorie sociale appartiennent les si nombreux consommateurs de mal-bouffe ( fast food pourtant si chers ! ) d’alcool, de tabac ou de drogue ?

    Il y a des priorités et des choix dans la vie,il faut assumer, mais...il est sans doute plus facile d’acheter des frites bien grasses que d’éplucher soi-même des pommes de terre !!!

    Quant à savoir s’il est inégalitaire que celui qui fume, boit et mange mal vive moins longtemps et moins bien que celui qui fait attention à sa santé, il me semble que la réponse ne fait aucun doute, et c’est heureux !

    Ce qui est par contre TOTALEMENT injuste, c’est de voir que certaines personnes qui font attention à leur santé soient frappées de certaines maladies et meurent jeunes et que certains de ceux qui se tracassent de leur santé comme de leur première chemise passent à travers et meurent centenaires !!!

    Là se trouve la plus grande des inégalités !!!

  • 11 juin 2007 12:48, par Murielle

    Je ne peux être que partiellement d’accord avec l’avis de Jérôme. Alcool, tabac, café et autres drogues nuisent à notre santé. Soit. Le fast food et trop de graisses aussi. Soit. Et alors ? Cela doit-il remettre en cause le principe qu’une société démocratique doit tout faire pour assurer à chacun la possibilité de se soigner ? L’article ne parle pas du scandale du cancer du poumon qui s’attaque plus aux fumeurs qu’aux non-fumeurs. L’article ne parle pas du cancer du foie qui touche plus les alcooliques que les autres. L’article ne parle pas des maladies cardio-vasculaires qui touchent plus les habitués du Mc Do que les autres. L’article reprend des faits annoncés par la Fondation Roi Baudouin. Et, par exemple, « l’état de santé dépend du quartier où l’on vit ou encore de la profession ». Prenez, par exemple des quartiers de la région de Charleroi que je connais bien. Imaginez la non-fumeuse de tabac qui avale la fumée d’une usine sidérurgique toute proche. Imaginez cette non-fumeuse de tabac qui veut se nourrir sainement grâce aux légumes de son jardin. Mangera-t-elle les feuilles de salade brûlées par les retombées du haut fourneau ? Elle ira acheter des légumes "chez Aldi"(pas des bio, ils sont trop chers). Pour cela, elle attendra le bus à l’arrêt tout près de l’usine sidérurgique. Et non-fumeuse de tabac, elle avalera la fumée des gaz d’échappement des 4x4 qui passent dans la rue. En sortant du magasin, elle achètera un paquet de frites mayonnaise parce que le bus ne passe que dans 30 minutes et qu’elle l’a bien mérité.

  • 11 juin 2007 20:54, par Jérôme

    Bonsoir Murielle,

    c’est pour cela que je parlais de " partiellement " d’accord !

    La condition sociale influe la perception de la santé autant que la santé est influencée par la condition sociale ! ( c’est l’effet boule de neige ! )

    Une personne à revenus modestes ou vivant de revenus de remplacement vivra plus souvent dans un milieu peu respectueux de la santé ! Et il apparaît que c’est souvent cette personne qui prendra le moins de mesures visant à protéger sa santé !

    Ceci est un constat, pas une fatalité !!

  • 12 juin 2007 23:46, par Murielle

    Pour Jérôme,
    J’ai bien compris. C’est pour cela que j’ai dit "partiellement d’accord". Mais il faut permettre avant tout aux personnes de vivre dans de bonnes conditions. Sinon on a l’impression d’accuser les individus qui souffrent déjà d’injustices sociales. J’en connais. Et ce n’est pas facile pour eux. L’image que j’ai pris de cette femme qui prend le bus n’est pas un hasard. J’en vois tous les jours.

  • 16 août 2007 19:11, par yolande

    Malade depuis mes 2 ans, j’en ai 56 ! je me bats tous les jours contre la maladie, je me soigne comme on me le conseille, j’avais été engagée comme handicapée dans un service public, j’ai reçu un recommandé ce matin !, je suis mise à la pension anticipée pour maladie, mais pas reconnue handicapée.Qui peut me dire la différence entre trop malade pour travailler, mais non handicapée ??? De quoi vais-je vivre, j’ai déja du mal à payer mes soins. Demain me fait très peur ...

  • 1er décembre 2007 05:56, par jacobs micheline

    Voilà de quoi doivent s occuper nos politiciens ,voilà une urgence
    Je devrais dire des urgences
    On parle de vouloir scinder la sécurité sociale entre le nord et le sud
    Mais le domaine de la santé est déjà scindé
    Il y a les riches et les pauvres tout simplement
    De plus en plus on scinde
    La justice
    L instruction
    La santé
    Le boulot
    C est cela qui divise notre petit pays ce n est pas un problème linguistique , c est un problème de fric .
    Et quand vous n êtes pas né du bon côté de la bonne frontière et bien vous dégustez comme des vraies personnes humaines.
    Ne croyez pas trop les médias ,ne vous fiez pas aux apparences ,fiez vous à votre intuition et restez optimiste car les politiciens ce qu ils aiment c est nous faire croire qu on a beaucoup beaucoup beaucoup besoin d eux .

  • 1er décembre 2007 05:56, par jacobs micheline

    Voilà de quoi doivent s occuper nos politiciens ,voilà une urgence
    Je devrais dire des urgences
    On parle de vouloir scinder la sécurité sociale entre le nord et le sud
    Mais le domaine de la santé est déjà scindé
    Il y a les riches et les pauvres tout simplement
    De plus en plus on scinde
    La justice
    L instruction
    La santé
    Le boulot
    C est cela qui divise notre petit pays ce n est pas un problème linguistique , c est un problème de fric .
    Et quand vous n êtes pas né du bon côté de la bonne frontière et bien vous dégustez comme des vraies personnes humaines.
    Ne croyez pas trop les médias ,ne vous fiez pas aux apparences ,fiez vous à votre intuition et restez optimiste car les politiciens ce qu ils aiment c est nous faire croire qu on a beaucoup beaucoup beaucoup besoin d eux .

  • 1er décembre 2007 05:57, par Micheline

    Voilà de quoi doivent s occuper nos politiciens ,voilà une urgence
    Je devrais dire des urgences
    On parle de vouloir scinder la sécurité sociale entre le nord et le sud
    Mais le domaine de la santé est déjà scindé
    Il y a les riches et les pauvres tout simplement
    De plus en plus on scinde
    La justice
    L instruction
    La santé
    Le boulot
    C est cela qui divise notre petit pays ce n est pas un problème linguistique , c est un problème de fric .
    Et quand vous n êtes pas né du bon côté de la bonne frontière et bien vous dégustez comme des vraies personnes humaines.
    Ne croyez pas trop les médias ,ne vous fiez pas aux apparences ,fiez vous à votre intuition et restez optimiste car les politiciens ce qu ils aiment c est nous faire croire qu on a beaucoup beaucoup beaucoup besoin d eux .

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles

SPIP | Squelettes & Graphisme: Banlieues | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0