Accueil > Cahiers > Une planète, six (...) > Home, un film pour


Home, un film pour la planète bleue

vendredi 26 juin 2009

Il fallait être très fort pour échapper à Home, le film de Yann Arthus-Bertrand et Luc Besson. Depuis le 5 juin, journée mondiale de l’environnement, 100 millions de personnes dans 126 pays du monde ont pu voir Home, ce film événement qui montre la terre filmée du ciel.

Evénement, le film l’est pour plusieurs raisons. Il a été tourné dans 55 pays. Il est sorti en même temps dans 126 pays. Il a été diffusé en 2 versions au cinéma, à la télévision, sur DVD et sur YouTube. En français, anglais, espagnol et allemand…

Evénement, le film l’est aussi par les personnes qui le soutiennent : Yann Arthus-Bertrand réalise le film. Luc Besson le produit. Ce film à gros budget (12 millions d’euro) a des sponsors connus : France Télévisions, la Fondation du Qatar et surtout François-Henri Pinault, le patron de Pinault-Printemps-Redoute, propriétaire des marques Yves Saint Laurent, Gucci, Puma, Fnac, La Redoute, Conforama.. Et c’est le prince Charles d’Angleterre qui s’occupe de la promotion.

Evénement ce film l’est enfin par son message. Yann Arthus-Bertrand, le réalisateur a déclaré : "Le message porté par ce film est extrêmement important car il met en évidence la question de la survie. Nous avons besoin de plateformes accessibles et puissantes comme YouTube et Google Maps pour toucher le plus grand nombre".

Après la terre vue du ciel…

Yann Arthus-Bertrand est photographe. Il a édité en 1999 « La Terre vue du ciel », un livre de photos aériennes. Ce livre, personne n’y croyait au départ. Yann Arthus-Bertrand a même dû hypothéquer sa maison pour le financer. « La Terre vue du ciel » regroupe des photographies prises d’hélicoptère de paysages de la Terre. Ce livre s’est vendu à 3,5 millions d’exemplaires. Un best seller. Avec l’argent de ce livre, Yann Arthus-Bertrand a fondé l’association GoodPlanet. Il a aussi organisé une exposition « Six milliards d’autres », la plus grande interview jamais réalisée (5 000 personnes dans 75 pays). Car le but de ce livre, de cette expo est de témoigner de la beauté du monde pour essayer de protéger la Terre.

Mais Yann Arthus-Bertrand voulait aller encore plus loin dans sa défense de la terre. Il voulait sensibiliser un maximum de personnes aux dangers qui menacent la planète. Et les encourager changer leur comportement pour la préserver.

Il est allé rencontrer Luc Besson et lui a proposé l’idée d’un film tourné depuis un hélicoptère, qui mettrait en évidence les beautés et les fragilités de la planète. Luc Besson a accepté. Le film Home, dont le titre signifie maison en anglais, était sur les rails.

Home, un documentaire engagé

Dans ce documentaire engagé, Yann Arthus-Bertrand présente des images de notre maison commune : le monde. Mais un monde comme nous ne l’avons jamais vu. Des images impressionnantes tournées en haute définition grâce à une caméra spéciale. Ces images nous montrent les richesses de la terre et ce que nous sommes en train d’en faire.

Home est un film à voir pour la beauté des images mais aussi, pour le message qu’il porte... Il offre une réflexion sur la beauté de la Terre et met en évidence des comportements humains qui détruisent la planète.

Selon Yann Arthus-Bertrand, "il reste à peine dix ans à l’humanité pour inverser la tendance, prendre conscience de son exploitation démesurée des richesses de la Terre, et changer son mode de consommation". Avec "Home", il espère changer les mentalités car, dit-il, "il est trop tard pour être pessimiste".

L’univers et le message du film seront également au centre de deux livres publiés aux éditions La Martinière. « Home » et « Il était une fois la Terre ».
« Home » le livre officiel traite des dangers qui menacent la planète à travers neuf thèmes. « Il était une fois la Terre » veut amener les plus jeunes à "comprendre, réagir... et agir" sous la forme d’un récit poétique et de photographies inédites.

Yann Arthus-Bertrand défend donc la cause écologiste, mais certains écologistes sont très critiques sur la manière dont il le fait. Certains l’appellent l’hélicologiste. Ils lui reprochent notamment d’utiliser un hélicoptère pour réaliser ses prises de vue. Un hélicoptère est un appareil très polluant. Yann Arthus Bertrand se défend en disant que toutes les émissions de CO2 pour le film ont été « compensées carbone ». Cela signifie qu’il a fait un don à une organisation s’occupant d’écologie pour compenser les émissions du film.

Home, le film en quelques chiffres

217 jours de tournage sur plus de 18 mois
55 pays traversés soit près de 120 lieux de tournage
733 cassettes enregistrées, près de 500 heures de rush.
Home a déjà été vu par 100 millions de personnes dans 126 pays du monde
Home sera traduit dans 14 langues. 

 

 

 

1 Message

  • 29 juin 2009 19:25, par carlo

    ik spreek geen frans

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles

SPIP | Squelettes & Graphisme: Banlieues | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0