Avocate, sénatrice, épouse d’un ancien président, Hillary Clinton est la candidate du parti démocrate pour la présidence des États-Unis. Portrait d’une femme ambitieuse.

Hillary Clinton, parcours d’une femme politique

Céline Teret

mardi 8 novembre 2016

Hillary Rodham, de son nom de jeune fille, est née en 1947 à Chicago, dans l’Illinois. Sa famille est de classe moyenne et méthodiste. Hillary se revendique encore de ce courant religieux aujourd’hui. Dans les années 60, Hillary étudie dans le célèbre Wellesley College et elle participe à différents mouvements sociaux : luttes pour les droits des Noirs, contre la guerre du Vietnam... Son diplôme en poche, elle entre ensuite à Yale Law School, une très renommée université de droit. C’est là qu’elle rencontre Bill Clinton, qui deviendra son mari quelques années plus tard.

Femme de président

Quand elle sort de l’université, Hillary entame une brillante carrière d’avocate. Bill Clinton, lui, se lance dans la politique, au parti démocrate. Il devient gouverneur de l’Etat d’Arkansas fin des années 70. À cette époque nait Chelsea, la fille unique du couple Clinton. Bill Clinton remporte les élections présidentielles américaines en 1992. Et Hillary devient donc First lady. Elle a joué un rôle important dans la carrière politique de son mari et joue un rôle important comme femme de président.

Son entrée en politique

Après la fin du mandat de Bill Clinton, Hillary commence à faire de la politique. Elle devient sénatrice de l’État de New York et le reste pendant huit ans. À cette époque, elle vote pour l’envoi des troupes américaines en Irak. Ce vote lui est encore reproché aujourd’hui.

En 2008, elle est candidate du parti démocrate à la course à l’investiture pour les élections à la présidence des États-Unis. Mais c’est Barack Obama qui sera finalement le candidat démocrate. Sous sa présidence, Barack Obama choisit Hillary Clinton comme secrétaire d’État. En charge de la politique étrangère, elle est très déterminée et travaille à améliorer l’image de la diplomatie américaine. En 4 ans de mandat, elle visite 112 pays. Elle tente de resserrer les liens avec l’Europe, l’Amérique latine et l’Afrique.

En 2015, elle pose sa candidature auprès de son parti pour les élections présidentielles. Elle remporte les primaires américaines face à Bernie Sanders et Martin O’Malley. Elle devient ainsi la première femme candidate pour le poste de président des États-Unis.

Sa campagne, son programme

Au cours de la campagne présidentielle de 2016, le slogan est Stronger together : « plus forts ensemble »
Hillary Clinton propose un programme pour améliorer le quotidien des classes moyennes et des plus démunis. Elle propose de diminuer les frais de scolarité universitaires, d’augmenter le salaire minimum, d’offrir un meilleur accès aux soins de santé pour tous, d’améliorer l’intégration des immigrés... Des promesses qui devraient séduire les jeunes électeurs ainsi que les Afro-Américains et les Hispaniques.

Hillary Clinton veut aussi réguler le port d’armes. Elle soutient le mariage des couples homosexuels.

La question est de savoir si, en cas de victoire, elle aura les moyens de réaliser toutes ses promesses. En effet le Congrès est en majorité républicain. Il est donc opposé à ces mesures.

Même si la candidate démocrate tente de séduire les plus défavorisés, on lui reproche cependant le fait qu’elle est très proche des milieux ultra riches. Des problèmes de santé ont également nui à sa campagne. À cela s’ajoute le « scandale des mails ». Quand elle était secrétaire d’État, Hillary Clinton a utilisé une adresse mail personnelle pour un usage professionnel. Les données transmises n’étaient donc pas bien protégées et cela a mis ainsi en danger la sécurité nationale. Mais finalement, elle n’a pas été poursuivie pour cette affaire.

Première femme à la tête des Etats-Unis ?

Si elle remporte les élections, Hillary Clinton deviendra non seulement le 45e Président des États-Unis, mais surtout la première femme à accéder à la présidence de l’une des plus grandes et puissantes nations du monde. Tout comme, il y a huit ans d’ici, Barack Obama fut le premier président noir à franchir les portes de la Maison-Blanche.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles

SPIP | Squelettes & Graphisme: Banlieues | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0