Accueil > Articles > Feu d’artifice de


Feu d’artifice de fin d’année

lundi 5 janvier 2009

Décidément, la Belgique est un pays plein de surprises. A quelques jours de Noël, le pays était en plein chaos politique. A quelques heures de la nouvelle année, la Belgique avait un nouveau gouvernement. Ce nouveau gouvernement ressemble fort à l’ancien… Mais il est dirigé par un autre Premier ministre : Herman Van Rompuy. Ce nouveau gouvernement a beaucoup de choses à faire… Mais on se demande s’il pourra durer jusque 2011, comme prévu…


Photo : Belga

Yves Leterme, Monsieur 800 000 voix n’est donc plus Premier ministre. Il est redevenu simple sénateur. Après 9 mois de crise et 9 mois de mandat. Il est tombé sur le dossier Fortis. Beaucoup d’observateurs pensent qu’il a été le pire Premier ministre belge depuis fort longtemps. Mais beaucoup pensent aussi qu’il a surtout démissionné à cause de problèmes dans son parti, le CD&V. 

Arrivée glorieuse, débuts laborieux

Tout avait pourtant bien commencé pour Yves Leterme. Il dirigeait le CD&V/NVA NVA Sigle de la Nieuw-Vlaamse Alliantie. On prend la première lettre de chaque mot. En français : Nouvelle Alliance flamande. , alliance des socio-chrétiens flamands (CD&V) et des nationalistes flamands de la NVA. Le 10 juin 2007, le CD&V/NVA remportait une victoire éclatante. Et Yves Leterme obtenait 800 000 voix de préférence. Presque un record. Le CD&V/NVA arrivait devant les libéraux flamands (VLD) du Premier ministre sortant Guy Verhofstadt. Et loin devant les socialistes flamands (SPA). Les électeurs flamands avaient voté pour les hommes politiques qui veulent une plus grande régionalisation de l’Etat. C’est le cas de la NVA qui veut donner plus de pouvoirs aux régions. Mais aucun parti francophone ne voulait de cette nouvelle régionalisation. D’où le début des problèmes. La Belgique a alors traversé une crise d’une durée record. Et finalement Guy Verhofstadt, Premier ministre sortant, a été chargé par le roi de former un gouvernement provisoire. Elu en juin 2007, Yves Leterme n’est donc devenu Premier Ministre qu’en mars 2008. Après 9 mois de crise. Le gouvernement qu’il dirigeait comptait cinq partis. La NVA ne participait pas à ce gouvernement. Mais elle avait voté la confiance.

Un gouvernement chahuté

Durant la période où il a été premier Ministre, les choses ne se sont pas vraiment arrangées pour Yves Leterme. Il a multiplié les gaffes face aux francophones. Son caractère et sa méthode de travail ont encore compliqué les choses. Et surtout, il n’a pas pu limiter les exigences communautaires de la NVA, qui a fini par le lâcher. Leterme s’est donc finalement retrouvé seul dans son propre parti. Certains disaient qu’Yves Leterme n’avait pas l’étoffe d’un Premier Ministre.

La crise financière

Et puis, il y a eu la crise financière. Le gouvernement d’Yves Leterme s’est occupé de sauver Dexia. Il s’est aussi occupé de la vente de Fortis. Yves Leterme est devenu plus populaire. Mais cela n’a pas duré… Car c’est justement sur l’affaire Fortis que le gouvernement est tombé. On reproche à Yves Leterme d’avoir eu des contacts avec les juges qui s’occupaient de cette affaire. On le soupçonne d’avoir fait pression sur la justice. Cela voudrait donc dire que le Premier Ministre et le Ministre de la Justice n’auraient pas respecté la séparation des pouvoirs. Le Président de la Cour de Cassation a envoyé une lettre au Président de la Chambre, Herman Van Rompuy. Celui-ci l’a diffusée aux députés et sénateurs.

Jo Vandeurzen, ministre de la Justice, a alors démissionné. Il n’a pas supporté d’être accusé d’avoir fait pression sur la justice. Un peu plus tard, Yves Leterme est allé présenter au roi sa démission et celle de son gouvernement.

Vers un nouveau gouvernement

Le roi a finalement accepté la démission du gouvernement. Et il a nommé Wilfried Martens comme explorateur. Tout le monde a été surpris. Wilfried Martens a dirigé 9 gouvernements en Belgique entre 1979 et 1992. Il est membre du parti social-chrétien (CD&V), comme Leterme. Mais il est retiré de la vie politique depuis 16 ans. Wilfried Martens a consulté les responsables des partis pendant plusieurs jours. Finalement, les 5 partis qui participaient au pouvoir ont réussi à se mettre d’accord. Herman Van Rompuy, CD&V comme Yves Leterme, est devenu le nouveau Premier ministre. Et le 30 décembre, il a présenté son nouveau gouvernement. Ce gouvernement rassemble les mêmes partis que l’ancien. Il a adopté la même déclaration gouvernementale. Mais certains disent qu’il est déjà miné. Notamment à cause des problèmes internes au CD&V. Ainsi, Inge Vervotte (CD&V), ministre de la Fonction Publique et des Entreprises publiques, n’a pas voulu entrer dans le gouvernement Van Rompuy "par solidarité avec Yves Leterme et Jo Vandeurzen". Elle estime que si le CD&V devait partir, d’autres, comme Patrick Dewael et Didier Reynders auraient aussi dû démissionner.

On se demande donc si ce nouveau gouvernement va réussir à tenir jusque 2011, comme prévu. Il doit faire face à plusieurs dossiers difficiles. Et il y a des élections régionales et européennes en juin 2009. En période électorale, il n’est pas simple de négocier et de décider.

Lydia Magnoni

2 Messages

  • 5 janvier 2009 21:44, par Tony

    Notre pays devient vraiment n’importe quoi… J’ai honte d’être Belge… Vraiment honte… Nos politiques sont tous des incapables qui ne se préoccupent que de leur petite guerre, sans se préoccuper des gens. Mais peut être aussi que nous avons les hommes et les femmes politiques que nous méritons, cela donne froid dans le dos.

  • 12 janvier 2009 20:53, par Charlot-roi

    Moi je n’ai pas vraiment honte, j’ai plutôt peur. Peur, à cause des orientations religieuses de Monsieur Van Rompuy, des lois liberticides "silencieuses" qui pourraient être votées, que je dis silencieuses car les médias se feront sans doute un devoir de ne pas les dénoncer. J’ai peur, et j’aimerais avoir tort. J’espère secrètement que le gouvernement tombera vite pour qu’on ait un premier ministre plus digne de ce nom. Le courant laïc belge est fort, paraît-il. Il devra l’être encore plus ces prochains mois ; c’est mon point de vue bien sûr.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles

SPIP | Squelettes & Graphisme: Banlieues | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0