Accueil > Articles > Etat d’alerte en (...)


Etat d’alerte en Grande-Bretagne

Terrorisme

lundi 2 juillet 2007

Début de mandat plutôt chaud pour Gordon Brown, nouveau Premier ministre britannique depuis le mercredi 27 juin. Deux jours plus tard, vendredi 29 juin, Londres, la capitale du pays, a échappé à deux attentats à la voiture piégée. Et le lendemain, deux terroristes ont lancé leur voiture contre les grilles d’entrée de l’aéroport de Glasgow, en Ecosse, région d’origine du nouveau Premier ministre. La Grande-Bretagne est en état d’alerte maximum.


Photo : Belga

La première voiture piégée a été trouvée, vendredi, vers 2h du matin à Haymarket, un quartier touristique de Londres. Cette voiture était garée près d’une discothèque. Des ambulanciers s’étaient rendus sur place pour soigner un malade. Ils ont alerté la police parce qu’ils avaient cru voir de la fumée sortir d’une Mercedes. Les services de secours ont pu éviter l’explosion. Il y avait 500 personnes dans la discothèque quand elle a été évacuée.

Quelques heures plus tard, une deuxième voiture piégée était découverte dans un souterrain près de Hyde Park. Là encore, les secours ont pu intervenir à temps. Le lendemain, deux terroristes lançaient leur 4x4, chargé de bonbonnes de gaz et de bidons de pétrole, contre les grilles d’un terminal de l’aéroport de Glasgow, en Ecosse. L’incendie a pu être maîtrisé rapidement et les occupants de la voiture ont été arrêtés.

Plus de peur que de mal

Les trois tentatives d’attentats ont fait plus de peur que de mal. Mais ces événements rappellent de bien mauvais souvenirs. En effet, le 7 juillet 2005, il y a deux ans presque jour pour jour, des attentats avaient frappé le centre de Londres. Plusieurs bombes avaient éclaté dans trois stations de métro et dans un bus. Une cinquantaine de personnes avaient été tuées. Et 700 avaient été blessées. Les responsables des attentats de 2005 étaient des terroristes islamistes. Depuis, quatre hommes ont été arrêtés, jugés et reconnus coupables. Trois d’entre eux étaient des citoyens britanniques d’origine indo-pakistanaise.

Dans les trois tentatives d’attentats de la semaine dernière, il est encore trop tôt pour connaître tous les responsables. Mais on pense, comme en 2005, à la piste islamiste islamiste qui veut appliquer les lois religieuses de l’islam au fonctionnement de l’Etat et à toute la société. . En effet, les 2 occupants de la voiture arrêtés à Glasgow sont d’origine indo-pakistanaise. Depuis vendredi, plusieurs personnes ont déjà été arrêtées.

Les réactions

Scotland Yard, service d’enquête de la police britannique, a affirmé que les tentatives d’attentats de Londres et de Glasgow étaient liées entre elles. Et Gordon Brown, le nouveau Premier ministre a déclaré : "Nous faisons face à une menace à long terme. Elle ne disparaîtra pas dans les semaines ou les mois prochains". Il a convoqué les responsables de la lutte antiterroriste et de la sécurité intérieure pour discuter des mesures à prendre. Aujourd’hui, la Grande-Bretagne est en état d’alerte maximum. Et d’autres pays d’Europe ont décidé de renforcer la sécurité dans les aéroports et les lieux publics.

Nicolas Simon

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles

SPIP | Squelettes & Graphisme: Banlieues | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0