Energie verte et moulins à vent

vendredi 3 juillet 2009

Depuis quelques semaines, 6 éoliennes brassent le vent en pleine mer du Nord. Ces 6 éoliennes sont le début d’un grand parc éolien.Le premier parc éolien construit au large des côtes belges. Et ce ne sera pas le dernier.Trois autres projets sont déjà programmés.


Photo : Belga

Le mercredi 24 juin, le Premier ministre Herman Van Rompuy a inauguré le premier parc éolien bâti au large des côtes belges. C’est la firme C-Power qui est à l’origine de ce parc éolien offshore (en mer). Le parc éolien est situé sur le Thorntonbank à 27 km d’Ostende.
Aujourd’hui, le parc de C Power en est encore à ses débuts. 6 éoliennes seulement ont été construites. Et dans un premier temps, 9 personnes seulement travaillent à l’entretien de ces éoliennes. Mais d’ici 2013, il y aura 54 éoliennes. Et il faudra engager plus de personnes pour les entretenir. Les 54 éoliennes du parc auront une capacité de 300 MW. C’est l’énergie que 600 000 ménages consomment en un an. Tout bénéfice donc pour l’environnement et pour l’économie.

Fierté belge

Il aura fallu 152 millions d’euros pour construire ce parc. Il aura fallu aussi résoudre beaucoup de difficultés techniques et administratives.

Filip Maertens, directeur général de C-Power déclare : "Jamais une éolienne n’avait été installée aussi loin des côtes. Nous avons dû également investir lourdement dans la recherche. En plus, nous avons été contraints de passer par toute une procédure administrative nationale et internationale. Pour l’exécution, nous avons dû introduire plus de 30 demandes d’autorisation."

Herman Van Rompuy lui aussi est fier : "Grâce à ce projet, nous avons montré que nous pouvons faire plus que ce qui est fait à l’étranger . C’est la première fois que des éoliennes sont installées aussi loin dans la mer. Ce savoir-faire est un bénéfice pour notre pays".
Le Premier ministre pense aux retombées de ce projet sur l’économie de notre pays. Ce parc à éoliennes offshore est un savoir-faire belge. Il va pouvoir créer des emplie et être exporté.

"C’est pourquoi les autorités ont soutenu le projet. Les prévisions montrent que le nombre d’emplois ’verts’ peut passer de 2,3 millions à 20 millions dans le monde. C-Power est un exemple d’entreprise belge innovatrice et créative. Ce savoir-faire est un atout pour beaucoup d’entreprises belges", a souligné M. Van Rompuy.

Ce n’est qu’un début

 Ce parc éolien offshore ne sera pas le dernier en Belgique. Trois autres parcs éoliens offshore sont prévus. Le gouvernement belge a accordé des permis pour ce genre de projet à 3 autres groupes : Rentel, Eldepasco et Belwind. Tous ces parcs éoliens alimenteront au total 800 000 foyers. La Belgique pourrait ainsi dépasser l’objectif qu’elle s’était fixé : produire 900 MW d’électricité grâce à l’énergie éolienne offshore. La Belgique voudrait à plus long terme produire 2 000 MW d’électricité de cette façon. La Belgique rejoint ainsi les pays voisins. L’Allemagne, la Grande-Bretagne, le Danemark et l’Irlande développent aussi de grands projets éoliens en mer du Nord. Le plus grand projet en cours est celui du London Array, aux larges des côtes britanniques.
.

 

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles

SPIP | Squelettes & Graphisme: Banlieues | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0