Accueil > Cahiers > La terre ne peut > Empreinte écologique


Toutes nos activités consomment une partie des ressources de la terre. Pour mesurer quelle part de terre nous consommons avec nos activités, il y a l’empreinte écologique. Cette empreinte mesure l’impact des activités humaines sur l’environnement.

Empreinte écologique

Lydia Magnoni

mardi 8 décembre 2015

Pour calculer l’empreinte écologique, on mesure la surface nécessaire pour produire tout ce que l’on consomme pour vivre. C’est-à-dire pour se nourrir, se loger, se déplacer. Et aussi pour absorber ses déchets. On exprime l’empreinte écologique en hectares (ha) par personne et par an, ou encore en terrain de foot ou en planète.
L’empreinte écologique donne une idée de la part de surface de la terre qu’on utilise pour vivre ou survivre. Elle permet de comprendre que plus nous serons nombreux, plus nous devrons nous faire légers. Sinon les ressources n’ont pas le temps de se renouveler et elles s’épuisent.

Développement durable

Pour que le développement reste durable, il faudrait que chaque humain ne dépasse pas 1,5 ha par an. Or, un terrien moyen a aujourd’hui besoin de 2,5 ha. Avec de grosses différences entre les pays. L’empreinte écologique d’un habitant d’Afrique est de 1,4 ha. Un Européen moyen a besoin de 5 ha (10 terrains de foot). Et un habitant des Etats-Unis, de 10 ha (20 terrains de foot). Si tout le monde consommait comme un Américain, il faudrait cinq terres de plus.

Comprendre l’empreinte écologique et la biocapacité

Calculer son empreinte écologique

Découvrir les idées du WWF pour réduire son empreinte écologique

Et un petit jeu pour en apprendre davantage sur les changements climatiques

Revoir l’émission "C’est pas sorcier" sur le bilan carbone

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles

SPIP | Squelettes & Graphisme: Banlieues | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0