Accueil > Articles > Deux otages des (...)


Deux otages des FARC libérés

Brève

lundi 14 janvier 2008

En Colombie, après bien des péripéties, les FARC ont finalement libéré deux de leurs otages : Consuelo Gonzalez et Clara Rojas. Consuelo Gonzalez était parlementaire. Elle avait été enlevée par la guérilla des FARC, le 10 septembre 2001. Elle a aujourd’hui 57 ans.

Clara Rojas a aujourd’hui 44 ans. Elle est avocate de profession. On la connaît surtout parce qu’elle était la principale collaboratrice d’Ingrid Betancourt. Ingrid Betancourt est un des otages les plus célèbres des FARC. Ingrid Betancourt est française. Elle était candidate à la présidence colombienne. Clara Rojas et Ingrid Betancourt avaient été capturées le 23 février 2002.

Ce sont des hélicoptères qui sont allés chercher ces deux otages dans la jungle colombienne. Elles ont été libérées à la suite de négociations négociations discussions pour arriver à un accord menées par Hugo Chavez, président du Venezuela. C’est d’ailleurs à Caracas, capitale du Venezuela, qu’elles ont atterri. Elles ont été accueillies par leurs familles et par de hauts responsables du Venezuela. 

Peu après sa libération, Clara Rojas a affirmé qu’elle n’avait pas de nouvelles d’Ingrid Betancourt depuis trois ans. Les guérilleros ont séparé les deux femmes "pour des raisons de sécurité". Elle a ajouté que les guérilleros avaient remis des preuves de vie de leurs huit otages au ministre vénézuélien de l’Intérieur.

Clara Rojas a également parlé des conditions de détention des prisonniers masculins de la guérilla marxiste des FARC. Elle a enfin parlé de la naissance de son fils Emmanuel, né d’une liaison avec un guérillero, le 16 avril 2004. 

Le président colombien Alvaro Uribe a salué "l’efficacité" de l’action d’Hugo Chavez qui a obtenu la libération de deux otages des FARC.
Avec ces libérations, les familles des autres otages encore retenus par les FARC se remettent à espérer. "Je suis très émue. C’est un formidable élan pour faire que tous les autres otages, dont maman, reviennent à la maison. Cela montre que quand il y a de la volonté, on peut avancer", a déclaré la fille d’Ingrid Betancourt. Les FARC disent qu’elles sont prêtes à libérer 43 autres otages, contre la libération de 500 de leurs militants.

Parmi les 43 otages promis à la libération, Ingrid Betancourt et trois Américains…

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles

SPIP | Squelettes & Graphisme: Banlieues | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0