Accueil > Cahiers > Des citoyens debout > Contre les gouvernan


En Belgique, le gouvernement de droite va faire une politique d’austérité. Une politique qui ne plaît pas aux syndicats. Ils ont organisé une grande manifestation de plus de 120 000 personnes à Bruxelles, le 6 novembre. Ils font maintenant des grèves dans tout le pays.

Contre les gouvernants, la grève

Thierry Verhoeven

dimanche 23 novembre 2014

En Belgique, le gouvernement de droite va faire une politique d’austérité. Une politique qui ne plaît pas aux syndicats. Ils ont organisé une grande manifestation de plus de 120 000 personnes à Bruxelles, le 6 novembre. Ils font maintenant des grèves dans tout le pays.

Cela fait longtemps que les syndicats n’ont plus fait de telles actions. Le 6 novembre, il y a eu une manifestation de plus de 120 000 personnes. Le 24 novembre, c’est grève générale dans les provinces de Hainaut, Luxembourg, Anvers et Limbourg. Le 1 décembre, dans les provinces de Namur, Liège, Flandre-Orientale et Flandre-Occidentale. Puis le 8 décembre, dans les provinces du Brabant Flamand, Brabant Wallon et Bruxelles. Et cela se termine par un grand coup, le 15 décembre : une grève générale dans tout le pays !

Quand on dit grève générale, cela veut dire que c’est une grève dans toutes les entreprises et dans tous les services du pays : dans les entreprises privées comme les banques et les grands magasins, dans les écoles, dans l’administration comme les ministères, dans les aéroports, dans les transports en commun, etc.
Et ce n’est pas tout. Les syndicats disent que si le gouvernement ne retire pas certaines mesures et s’il n’ouvre pas de vraies négociations, le mouvement continuera en 2015.
Par exemple, les syndicats refusent le saut d’index et le passage de la pension de 65 à 67 ans. Ils veulent garder une sécurité sociale forte. Ils veulent une plus grande justice fiscale. Ils veulent que les plus fortunés paient plus et que le capital soit plus taxé. Ils veulent un plan de relance de l’économie pour créer de l’emploi.
Pour le moment, toutes ces actions syndicales se font en front commun. Ce front commun réunit la FGTB, la CSC et aussi, et c’est plus rare, la CGSLB. Cela ne veut pas dire que les trois syndicats sont d’accord sur tout. Cela veut dire que, pour le moment en tout cas, ils sont d’accord pour dire « NON » au gouvernement.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles

SPIP | Squelettes & Graphisme: Banlieues | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0