Accueil > Cahiers > Le prix fort > Budget des ménages


Budget des ménages et hausse des prix

mardi 1er janvier 2008

Octobre 2007 : les prix des produits agricoles et du pétrole flambent. Le mazout de chauffage, le plein de la cuve, augmentent aussi. Et cela fait augmenter en cascade les autres produits de consommation courante : le pain, les pommes de terre… Janvier 2008 : le baril de pétrole coûte 100 dollars. C’est un record.

On pense que les prix pourraient encore augmenter. Le problème, c’est que les salaires ne suivent pas la même courbe.

Pourtant, en Belgique, les salaires augmentent automatiquement si le prix de la vie augmente. C’est ce qu’on appelle la liaison automatique des salaires à l’index. Mais l’index qui est appliqué ne tient pas compte de tous les produits pétroliers. Et de toute façon, l’indexation des salaires ne suffit pas à compenser l’augmentation de prix des produits les plus courants. Entre 2000 et 2007, l’indice des prix a augmenté de 18,5%. Les salaires eux, n’ont augmenté, en moyenne que de 16%.

Résultat : le pouvoir d’achat des ménages diminue. Surtout celui des ménages qui ont de petits revenus. Les plus petits revenus ont même du mal à faire face aux dépenses de la vie courante : nourriture, logement, chauffage, santé. Les ménages d’isolés, les familles monoparentales sont de plus en plus à la corde. Pour faire face aux dépenses de base, certaines familles doivent emprunter. Elles se surendettent.

Le budget des ménages en Belgique

Pour calculer l’index, le ministère de l’Economie fait une enquête sur le budget des ménages. Cette enquête observe combien les ménages dépensent, et les produits qu’ils achètent. En 2005, 3 550 ménages ont été suivis. Sur la base de cette enquête sur le budget des ménages, le ministère établit une moyenne pour les 4,4 millions de ménages qui vivent en Belgique.

Le pouvoir d’achat

Le pouvoir d’achat, c’est ce que l’on peut acheter avec ses revenus. Si les prix des biens et des services augmentent et que les revenus n’augmentent pas, vous avez une baisse de pouvoir d’achat. C’est ce qui se passe pour beaucoup d’habitants en Belgique. Celles et ceux dont les salaires n’augmentent pas ou augmentent peu. Celles et ceux qui vivent d’allocations sociales (chômage, pensions, par exemple). Pour les personnes qui ont d’autres revenus que les revenus du travail, le pouvoir d’achat peut augmenter. Par exemple, pour des personnes qui possèdent des biens immobiliers ou des placements financiers.

Hausses de prix

Mi-décembre 2007, Test Achats a sorti une étude sur la hausse des prix. Ci-dessus, nous reprenons quelques uns des 54 produits que Test Achats a étudiés. Les prix ont été relevés en août 2007. Et que voit-on ? Ce sont les produits alimentaires de base et les dépenses liées du logement qui ont le plus augmenté. Par contre, les produits de nouvelles technologies ont diminué. Plus inquiétant encore, Test Achats a calculé l’augmentation des prix des produits depuis 2000 : pommes de terre + 68%, mazout +97%, pommes + 46,5%, œufs + 32%, ...

Même si certains prix baissent, le coût de la vie est en moyenne 19% plus cher en 2007 qu’en 2000. L’indexation des salaires et des allocations sociales ne suffit pas à rattraper l’augmentation. Selon Test Achats, un ménage qui a 2500 euros de salaire par mois, perd 19 euros de pouvoir d’achat par mois.

Depuis octobre 2007, les prix des produits agricoles et du pétrole ont flambé. Cela provoque une nouvelle hausse des prix de l’alimentation et de l’énergie. En novembre 2007, le prix des carburants a augmenté de 23% par rapport à janvier 2007. Et le prix du mazout de 55%. On ne prévoit pas de baisses spectaculaires pour cette année, au contraire.

 

 

8 Messages

  • 28 janvier 2008 11:31, par Joel

    On ne gagne plus assez d’argent. C’est tout. Faut pas tourner autour du pot. On peut faire des études, des analyses, des expertises, etc. Cela ne nous donne pas du pouvoir d’achat en plus. Faut bouger, voilà : Action, action, action !

  • 3 février 2008 16:16, par jacobs

    Bonjour Eric

    En effet mais pourtant il y a des métiers où des critères comme le fait de fumer dérange énormément .
    Ils estiment qu il y a perte de temps
    A présent ,il est quasi interdit de fumer partout .
    Nous vivons dans une société où l interdiction fait place à l éducation et où le temps est primordial ,on vous demande de travailler vite et bien
    Je vous donne une autre exemple
    Toutes les piscines ont été obligées d être sécurisée dans les milieux de vacances .C est bien mais à présent, les parents ouvrent la porte et la referme dès que les enfants y sont entrés et ils repartent faire leurs courses ou visiter les alentours sans leurs gosses qui préfèrent patauger dans l eau
    Les picsines sont pas surveillées et l enfant fait ce qu il veut .
    Les personnes obèses ou trop âgées ne conviennent pas à l image de notre société ,ils veulent des jeunes avec espérience ,beaux ,bien élevés ,célibataires ,riches et bien habillés ,diplômés d écoles bien fréquentées , trilingues ayant voyagés ,sportifs ,volontaires ,honnêtes ,courageux ,ne regardant pas l heure ,polyvalants ,prêt à vivre pour la société.
    Alors ,en plus si vous tombez sur des frileux à la couleurs de votre peau surtout que bien des personnes de couleurs sont nées ici ,ont reçu une éducation ici ,nous ne sommes pas égaux devant la chance de trouver du travail .
    Il y a des lois ,des droits mais est ce vraiment appliqués .
    Un conseil que je peux donner à un jeune c est de compter avant tout sur lui même .il n y a pas de secret ,il faut travailler et étudier ,l instruction est la base de l avenir d un jeune et lui dire que ce sera facile est faux .Rien n est facile,C est comme cela qu on devient adulte et responsable !
    Bon courage, belle jeunesse !bonne chance à toi Eric.
    Si tu fumes essaie d arrêter pour toi et pas parce que c est interdit .

  • 3 février 2008 19:31, par Eric

    Bonjour Micheline et merci pour ta réponse avec laquelle je suis d’accord que tout est en fait une question d’éducation, de courage et de volonté. Ce sont là des valeurs qui se perdent de nos jours.
    J’ai peut-être eu de la chance à l’époque, mais j’ai 40 ans et suis dans le même boulot depuis 20 ans, je viens de passer chef de service et je suis malheureusement fumeur. Je suis chargé de former des jeunes dans le cadre d’une profession bien précise et je serais bien incapable de te dire qui parmi mes élèves est fumeur ou pas.
    J’admets qu’il faut essayer d’arrêter de fumer pour sa santé mais j’étais assez scandalisé par le fait qu’aujourd’hui, trouver un bon boulot est déjà une chose difficile et qu’en plus les patrons rajoutaient des critères du genre fumeur ou non-fumeur !!!
    Je crois quand même que nous assistons à un déplacement des valeurs très malsain, plus malsain encore que la cigarette au fond ?
    Bonne soirée

  • 13 février 2008 11:39, par Emission Questions à la une

    Dans le cadre de l’émission télévisée Questions à la une(RTBF), nous réalisons une enquête sur la baisse du pouvoir d’achat. Pour mener à bien cette enquête, nous avons besoin de témoignages :

    - une famille avec enfants, ayant des revenus moyens, qui rencontre des difficultés plus ou moins grandes pour boucler les fins de mois et cela, à cause des hausses de prix. Le but est de montrer comment une famille s’organise pour s’en sortir (comportement de consommation, sacrifices...)

    - une personne qui est condamnée à cumuler deux boulots pour s’en sortir.

    Au cours de ces derniers mois, de nombreux foyers ont changé leurs habitudes de consommation et de vie pour subvenir à leurs besoins. Si vous êtes dans cette situation et que vous souhaitez témoigner, il vous suffit de nous contacter soit par mail : questionsalaune chez rtbf.be ou par téléphone 0475/78 50 97.

    Nous vous remercions d’avance de l’intérêt porté à cette annonce.

  • 19 avril 2008 16:07, par R.JUST

    Tout serait plus simple si la solidarité était réelle mais il faut reconnaître que chaque ménage se débrouille seul car la pauvreté est encore une chose qui est difficilement recommendable. On se vente de sa fortune, rarement de sa misère.Tant que le peuple subira sans broncher les magouilles des nantis il n’y aura pas d’amélioration pour les masses laborieuses victimes d’une surfiscalisation du travail.

  • 13 octobre 2008 10:25, par esen

    bonjour
    je regarde tous les jours des emissions sur la consommation et effectivement je constate que sans le vouloir j’ai changé mes habitudes de consommations d’un coté c’est bien et de l’autre ce n’est pas bien .
    J’ai trois filles chaque semaine on fesait les courses au carrefour jusqu’au jour l’euro est arrivé , bien evidement mes achats ont diminué de moitié car avant j’achetais par exemple beaucoup plus de biscuits de chocolat au lieu d’acheter des choses plus vitaminés ou plus sain car ce changement m’a permis de manger sainement .
    Mais de l’autre côté je me fache que on nous a mal éduquer et mal informer sur notre moyen de consommer et de manger
    Pourquoi ne pas former des personnes pour éduquer nos enfants à savoir calculer et gerer et savoir manger depuis l’enfance à faire face au cout de la vie pour plus tard.
    C’est facile d’interdire et demoraliser les gens au lieu de faciliter la tache des gens à manger sain et équilibré et faire beaucoup de sport
    Notre société s’est habitué à manger de la merde pour ne pas avoir la facture de chauffage augmenter on nous a dégouté de faire de la bonne cuisine et de cuisiner chez soi.
    Allez débarrasser les planchers les politiciens faites la guerre entre vous et laissez nous en PAIX

  • 13 novembre 2008 13:49, par logan et francoise

    a partir du premier janvier 2009, le gouvernement wallon accordera des pret a 0 pourcent pour des menage qui veulent faire des travaux dans leurs habitation
    pour economiser de l energie.
    pour avoir le pret un couplle doit gagner moins de
    37 500 net par an
    le pret est donc accorder aux menages a revenus précaires modestes et moyens

    les perssonne les plus défavorisé pourront gratuitement se faire conseiller par un spécialiste pour savoir quel travaux d economie d energie sont a faire dans leurs habitions elle serront aidé dans leur demarches administrative liées aux travaux a faire.
    50 personnes les tuteur d energie, seront engagées pour aider les cpas dans ce travail

  • 31 décembre 2010 14:55, par courtois

    Je suis de l’avis de Joel et aussi de Jacques Attali,
    Messieurs les entrepreneurs augmenter le salaire de vos employés ils vous seront reconnaissant et achèterons vos produits.
    Messieurs les entrepreneurs engager du personnel ils consommeront vos produits.
    Nous consommateurs sommes une force économique gigantesque utilisons la.
    A quand l’inventeur du "face book de la consommation".
    Qu’en un clic je puisse connâitre le meilleur prix dans 25 km à la ronde.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles

SPIP | Squelettes & Graphisme: Banlieues | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0